L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

23/06/2020

Noémie Wiorek, Les Chats des Neiges ne sont plus blancs en hiver, éditions de L'Homme Sans Nom

Noémie Wiorek, Les Chats des Neiges ne sont plus blancs en hiver, éditions de L'Homme Sans Nom

Noémie Wiorek débarque dans le catalogue des éditions de L'Homme Sans Nom avec un titre de dark fantasy plein de fureur

Avec Les Chats des Neiges ne sont plus blancs en hiver, je découvre un nouveau visage de l'Imaginaire français. Je remercie Vincent et les éditions de L'Homme Sans Nom de m'avoir proposé ce partenariat. 

Dans le royaume de Morz, la neige a cessé de tomber depuis des siècles. Depuis lors, le blanc immaculé a laissé la place à une boue infâme. Alors que le jeune prince Jaroslav souhaite maintenir la paix et la Lumière dans son royaume, les ombres s'étendent autour de lui. Il y a d'abord celle de Noir, à la tête d'une horde de créatures sanguinaires qui sèment le chaos sur le territoire. Il y a aussi celle des sorcières exilées plus au nord qui ne rêvent que de refaire tomber la neige et de prendre ainsi leur revanche sur la Lumière. Et c'est sans compter ses conseillers à la cour qui ne cherchent qu'à le manipuler. La pression sur ses frêles épaules est bien lourde, espérons que la Lumière lui vienne en aide ? 

C'est à travers les regards croisés de certains de ses personnages que Noémie Wiorek nous raconte cette sombre histoire. Dans ce récit, il est bien difficile de placer la frontière entre le Bien et le Mal tant ses protagonistes ne sont finalement ni blancs ni noirs. En effet, en nous relatant la même histoire de points de vue différents, on prend la mesure de la noirceur de chacun d'entre eux. On est bien d'accord que lorsque chacune des parties veut imposer par la force ses idées à l'autre, cela ne peut aboutir qu'à une lutte. De fait, on peut s'attacher autant au jeune héritier du trône qu'à la guerrière Agnieszka. Ce qui rend ce roman d'autant plus troublant. 

Noémie Wiorek y explore la folie des hommes. Mais qu'elle leur soit insufflée par une croyance en une divinité ou par le charisme d'un être, elle n'en demeure pas moins dévastatrice pour tous. Ce choix de narration donne à ce texte une tonalité sombre et inquiétante. Même si le culte d'Eldan est omniprésent, la Lumière qu'il est sensé véhiculer est surtout teintée de noirceur. Il maintient davantage ses fidèles dans un obscurantisme les rendant intolérants aux autres. 

Dans Les Chats des Neiges ne sont plus blancs en hiverNoémie Wiorek s'appuie sur des figures féminines très fortes. Le plus bel exemple est Agnieszka qui incarne indépendance et liberté. Elle est le second de Noir et mène en son nom les combats. A ce titre, elle inspire la terreur parmi le peuple de Morz. Farouche et secrète, son passé demeure un mystère pour tout le monde, excepté pour Noir. L'autrice s'est laissée le loisir de le dévoiler par petites touches pour mieux capter notre attention. 

Noémie Wiorek témoigne d'une vraie fascination pour les chats qui s'invitent dans tous ses textes. Ce roman ne fait donc pas exception. Le félin y est omniprésent en revêtant bien des formes : compagnon de route, animal totem ou décrits sous des traits humanisés. En tout cas, il y est toujours aussi rusé. Ainsi, ce roman s'inscrit aussi dans de l'Animal fantasy comme Les Chroniques de Narnia de C.S. Lewis puisque les animaux y ont également la parole. 

Avec ce roman, Noémie Wiorek signe un récit d'une puissante originalité et se ménage ainsi une entrée remarquée dans les littératures de l'Imaginaire. 

Fantasy à la Carte
A lire aussi sur la blogosphère l'avis des Critiques de Yuyine

Noémie Wiorek
Les Chats des Neiges ne sont plus blancs en hiver
Editions de L'Homme Sans Nom

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire