L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

25/02/2022

Marie Kneib, Les Noces Mécaniques, éditions Plume Blanche

Marie Kneib, Les Noces Mécaniques, éditions Plume Blanche

Marie Kneib est une autrice française d'Imaginaire qui affiche déjà quatre livres dans sa bibliographie. Les Noces Mécaniques est son troisième roman, sorti en 2020, chez Plume Blanche. Remarquée pour son synopsis très prometteur, lors de sa sélection dans les 25 du Plib 2021, je me suis enfin attelée à sa lecture. 

A Néacity, Clara, cadette de la puissante famille Harper, s'apprête à épouser Wilhelm contre l'avis défavorable des siens. Mais le jour j, rien ne se passe comme prévu. En effet, c'est un autre homme qui déboule inopinément devant l'autel et que l'alchimiste général l'oblige à épouser pour éviter de déstabiliser la ville. A Néacity, les liens du mariage sont de nature alchimique unissant les couples sans possible retour en arrière. Alors se retrouver marié à un inconnu est une catastrophe pour Clara qui n'aura de cesse de tout tenter pour remédier à cette terrible situation. Mais le jeune marié a bien d'autres préoccupations à gérer et n'hésitera pas à faire courir la jeune femme aux quatre coins de la cité, quitte à la mettre en danger. 

Après une immersion dans une fantasy plutôt flibustière, Marie Kneib propose, cette fois-ci, avec Les Noces Mécaniques, une fantasy à l'ambiance steampunk

Dans ce roman, l'action se passe exclusivement à Néacity, une cité qui incarne le modernisme. Celui-ci transparaît notamment à travers l'existence d'automates et surtout d'animates, autrement dit, des animaux mécaniques et animés qui facilitent le quotidien des habitants de cette ville. Aussi, ils servent de montures voire, remplacent les animaux de traction, mais peuvent s'avérer être aussi de véritables boîtes à outils capables d'effectuer toutes sortes de tâches de la vie courante. De plus, au regard de Choupette, le chat mécanique d'Octavius, ils sont également d'excellents compagnons de vie. Néanmoins, l'autrice n'est pas partie sur de grandes descriptions techniques des inventions inhérentes dans ce genre d'esthétisme, mais s'appuie plutôt sur quelques éléments propres à ce genre afin de donner un cadre d'action cohérent à son intrigue. Il en ressort un roman très agréable à lire qui n'entrave en rien la fluidité du texte. 

En outre, le merveilleux s'exprime ici par les pouvoirs alchimiques détenus par une caste protégée qui vit en dehors de la société. Ils apparaissent comme les garants de la sécurité et du bon fonctionnement de la communauté. 

Plus qu'un décorum, Néacity est au cœur des enjeux narratifs de ce récit car, à travers les péripéties que va vivre la narratrice en courant après son insaisissable mari, on va découvrir les sombres secrets que dissimule cette ville et surtout les agissements des notables qui la dirigent à l'ombre des regards. Marie Kneib nous entraîne à la suite de son héroïne presque à la manière d'une enquête puisque cette dernière se retrouve, bien malgré elle, à investiguer pour comprendre ce qui se trame à l'insu de tous, au risque de se voir traquer à son tour et donc exposer sa vie. Aussi, derrière ce récit fort addictif, l'autrice séduit par son propos méditatif autour du futur d'une population lorsque l'intérêt privé prend le pas sur le collectif. 

Dès les premières lignes, l'autrice nous embarque dans une virée menée à cent à l'heure qui ne nous laisse finalement aucun temps mort. J'ai été pleinement happée par ce livre, les pages se tournent toutes seules au point que l'on en oublie le temps qui passe. 

La magie des Noces Mécaniques passe aussi par la poignée de personnages que ce livre met en scène. Parmi eux, il y a Clara Harper qui, en tant qu'héroïne principale, porte l'aventure. A travers elle, on découvre la société patriarcale dans laquelle elle a été élevée et où la femme doit se conformer au mariage pour se libérer de la tutelle familiale. Néanmoins, Clara est un esprit libre et frondeur qui n'hésite pas à affronter le danger et à plonger dans les ennuis pour arriver à ses fins. Clairement, elle n'est pas une héroïne comme les autres car on pourrait s'attendre à rencontrer une femme effacée, finalement, il n'en est rien car elle est une personne à poigne qui n'hésite pas à cogner pour se faire entendre. Elle forme d'ailleurs avec Octavius, cet homme qu'elle a épousé par force, un étonnant duo. Obligée de le suivre dans sa quête insensée, on découvre en même temps qu'elle un être discret et têtu. Obsédé par sa mission, il n'a pas envie de s’embarrasser d'une épouse et va même tout faire pour la dissuader de le suivre. Mais c'est mal connaître cette tornade de Clara Harper. Les échanges entre ces deux-là sont tout simplement savoureux car Clara est avec Octavius volontairement piquante. Le moins que l'on puisse dire sur cette relation, c'est qu'elle démarre sur des chapeaux de roue et donne à ce récit un soupçon de légèreté fort opportun. Or, pour calmer leur fougue, Marie Kneib leur a adjoint un autre compagnon du nom de Côme. Journaliste, il flaire dans la situation désespérée de Clara un bon scoop alors il décide de lui coller aux basques. Fantasque et exubérant, Côme endosse bien des identités qui lui servent autant de couvertures pour sa profession que pour dissimuler les blessures émotionnelles données par la vie. A eux trois, ils mettent le feu à l'histoire par leur intrépidité, leur malice et leur déraison. 

Avec Les Noces Mécaniques, Marie Kneib m'a fait offert un délicieux moment de lecture conforme à mes attentes, suite aux échos entendus. C'est donc un coup de cœur que je vous recommande chaudement. 

Fantasy à la Carte

Informations

Marie Kneib
Les Noces Mécaniques
9791094786741
288 pages
Editions Plume Blanche

22/02/2022

Chloé Garcia, Sous Le Regard de Laria, éditions Maïa

Chloé Garcia, Sous Le Regard de Laria, éditions Maïa

Après avoir écrit deux recueils de nouvelles, Un Grain de Magie et Un Monde pour Demain, Chloé Garcia signe avec Sous Le Regard de Laria, son premier roman. Passionnée d'Imaginaire, ses écrits nous parlent tantôt de fantasy, tantôt de fantastique, tantôt de science-fiction. 

Or, pour son premier roman, l'autrice a décidé de nous emmener en territoire exclusivement fantasy

Mais avant de vous partager mes impressions sur ce nouveau livre, je tiens à remercier Chloé Garcia pour l'envoi de ce service de presse. 

Sous Le Regard de Laria nous ouvre les portes de Linaria, une terre marquée par la paix depuis bien des sacres et, où les peuples semblent vivre en bonne intelligence. Le temps est même aux réjouissances avec le couronnement d'Ystar, le fils du Tiane, représentant divin de la déesse Laria. Mais dans les coulisses, ce sacre n'est pas du goût de tous, notamment pas celui de sa sœur Loria qui, en tant que femme, estime être la mieux placée pour régner. Quant à son autre sœur, Via, elle a, dans l'immédiat, d'autres problèmes à gérer comme ses nouveaux pouvoirs qu'elle doit apprendre à maîtriser, sans parler des cauchemars qui lui pourrissent ses nuits depuis un certain temps. Alors qu'il devrait avoir le cœur en fête, Ystar n'est pas tranquille et craint le pire pour la cérémonie. Mais quand on ignore d'où vient la menace, peut-on réellement l'empêcher ? 

Sous Le Regard de Laria est un récit de fantasy pure où la magie est centrale. L'autrice a d'ailleurs peuplé son univers d'elfes, de nains, de mages et d'humains. Tous vivent sous la houlette des dieux et plus particulièrement ici sous celle de la déesse Laria. Même si certains ont mis de la distance avec leur foi, d'autres, au contraire, sont de vrais fanatiques. Cette omniprésence de la religion confère à certains des pouvoirs. La magie qui imprègne cet univers est très développée car l'autrice ne sait pas contenter de formules magiques simplement prononcées par les détenteurs de pouvoirs, mais elle l'a aussi pensé comme source d'énergie animant des moyens de locomotion, servant d'éclairage ou facilitant les échanges de communication. De plus, cette magie n'est pas non plus le seul apanage de certains élus puisque tous peuvent y avoir accès par l'intermédiaire de parchemins ensorcelés. Par son ingéniosité, elle est l'un des points forts de ce roman car elle offre ce moment d'émerveillement que tout bon lecteur de fantasy recherche tant. 

En outre, c'est dans un contexte exacerbé où chacun lutte pour le pouvoir que l'action de ce roman démarre. Le récit est dominé par une multitude d'intrigues politiques car beaucoup des protagonistes de Chloé Garcia œuvrent dans l'ombre pour conquérir davantage de pouvoirs. Or, cette lutte pour la puissance est le fondement de ce roman. Elle engendre de nombreux complots et autres traîtrises qui viennent égrener les pages de ce livre et entraîner tous ses rebondissements. 

Sous Le Regard de Laria est également un roman choral qui repose sur une galerie de personnages archétypaux avec une majorité d’héroïnes au caractère affirmé. Parmi elles, on retrouve toutes sortes de personnalités qui ne demandent qu'à évoluer au fil de l'aventure. Si la jeune Via incarne la timorée apprentie magicienne, il en va bien différemment avec les autres figures féminines. Mais revenons à Via qui se découvre de nombreux pouvoirs  qu'elle va devoir apprendre rapidement à maîtriser, d'autant que parallèlement elle est envahie d'étranges cauchemars qui lui font perdre peu à peu pied. Pour elle il est clairement question de quête initiatique afin de comprendre au mieux ce qui lui arrive. Pour Helena, c'est une autre affaire. Seconde épouse du Tiane et belle-mère de Loria, Ystar et Via, elle est clairement une intrigante qui oeuvre exclusivement pour son propre intérêt. Il est vrai que depuis son mariage intéressé, elle n'a de cesse d'user de ses charmes pour obtenir ce qu'elle souhaite et surtout, conserver son rang. Enfin, Cassiopée manipule également à son niveau afin de renverser l'échiquier politique en place. Or, pour arriver à ses fins, tous les moyens sont bons, y compris les plus extrêmes. Qu'elles soient dominatrices ou effacées, cruelles ou foncièrement gentilles, toutes les héroïnes de Chloé Garcia cachent une part d'ombre et de lumière pour qui sait les comprendre. A leurs côtés se tiennent, bien entendu, quelques héros dont Ystar, un homme voué à un grand destin. Manipulé par les uns et les autres, il reste un pion qui sert les intérêts d'autrui. Mage puissant, saura-t-il capable de se libérer de toute pression pour être enfin lui-même ? Quant à l'elfe Lildrille, il ne rêve que de vivre librement son amour mais se retrouve vite rattrapé par une lutte familiale sans merci. 

Sous Le Regard de Laria a toutes les qualités d'une grande saga de fantasy car l'autrice y mêle aventure, mystère, passion et même sédition. A voir maintenant comment Chloé Garcia va faire évoluer son récit et ses personnages. Suite au prochain tome. 

Fantasy à la Carte

A lire sur le blog, mes avis sur Un Grain de Magie et Un Monde pour Demain

Informations

Chloé Garcia
Sous Le Regard de Laria
9782379166426
314 pages
Editions Maïa

15/02/2022

P. Djèli Clark, Le Mystère du Tramway Hanté, éditions L'Atalante

P. Djèli Clark, Le Mystère du Tramway Hanté, éditions L'Atalante

Le Mystère du Tramway Hanté est la deuxième novella qui prend cadre dans la série Ministère égyptien de l'Alchimie des Enchantements et Entités surnaturelles de Phenderson Djèli Clark. Elle a été remarquée dès sa sortie car nominée pour trois prestigieux prix : Le prix Nebula pour le meilleur roman court en 2019, ainsi que les prix Hugo et Locus en 2020.

Dans Le Mystère du Tramway Hanté, nous voici de retour au Caire en compagnie des agents Hamed et Onsi, mandatés pour libérer la rame 015 du fantôme qui semble la hanter. Quoi de plus simple pour deux professionnels de leur trempe, me direz-vous ! Sans doute qu'il ne faut pas sous estimer les esprits maléfiques surtout quand on n'arrive pas à réellement identifier ce que l'on doit affronter. Heureusement pour eux, des rencontres fortuites pourraient bien les aiguillonner et les tirer de l'impasse. A condition qu'ils ne négligent aucune piste, bien entendu !

Dans ce Caire du début du XXe siècle, le surnaturel imprègne la société. Un ministère a même été créé pour régler les affaires touchant à la magie. Il s'agit du très sérieux ministère de l'Alchimie, des Enchantements et des Entités surnaturelles, chargé de réglementer toutes les activités ésotériques afin d'éviter la moindre perturbation du fonctionnement de la société. C'est là qu'évoluent des agents très spéciaux, parfaitement bien formés et donc capables de faire face à toute situation. En théorie les choses devraient se passer ainsi, mais vous vous doutez bien que sur le terrain, il en va souvent bien différemment. D'autant que l'agent Hamed Nasr est accompagné par un nouveau partenaire du nom d'Osni Youssef. Il va donc lui falloir trouver ses marques au sein de ce nouveau binôme tout en encadrant au mieux l'exubérance du petit nouveau. Ils forment un duo insolite qui nous promet une investigation des plus rocambolesques. Mon seul regret est finalement d'en savoir que trop peu sur leur histoire personnelle respective mais avec un format court, il ne peut pas en être autrement car cela oblige l'auteur à aller à l'essentiel. 

Dans cette série du Ministère égyptien de l'Alchimie des Enchantements et Entités surnaturelles, P. Djèli Clark a nourri son univers de touches de steampunk qui s'expriment par l'existence de tramways aériens et d'inattendus automates. Néanmoins, ici son steampunk sert plutôt de décor à l'action sans pour autant y être pleinement développé.  Sa présence donne au Caire son aura de modernisme en l'érigeant en ville progressiste. 

D'ailleurs, l'auteur a inséré son intrigue en pleine revendication démocratique avec le mouvement des Suffragettes qui a investi la rue pour se faire entendre. Quoi de mieux pour l'auteur que de rattacher son récit à un événement historique qui a fait basculer notre civilisation pour mieux s'attacher l'attention des lecteurs. Cette novella du Mystère du Tramway Hanté remet au cœur des débats cette notion de représentation démocratique, notamment à travers le droit de vote des femmes, ainsi que les droits des automates. Aussi, par le prisme de son imaginaire, P. Djèli Clark aborde cette délicate question sur la place des machines dans un monde où l'intelligence artificielle devient de plus en plus omniprésente. 

Mais, Le Mystère du Tramway Hanté est avant tout une histoire de magie. L'auteur s'est d'ailleurs inspiré des mythologies perse et arménienne en introduisant dans son texte un esprit démoniaque du Caucase qui s'attaque à une certaine catégorie de la population et que notre duo d'experts devra identifier et mettre hors d'état de nuire. 

Entre mystère, magie et un brin d'humour, Le Mystère du Tramway Hanté me rappelle l'atmosphère d'un cosy mystery que l'on n'a pas envie de quitter. Or, ça tombe bien car P. Djèli Clark est l'auteur d'autres novellas et de romans que j'ai bien l'intention de lire. Alors, je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures littéraires. 

Fantasy à la Carte

A lire sur le blog, mon avis sur Ring Shout : Cantique Rituel

Informations

P. Djèli Clark
Le Mystère du Tramway Hanté
9791036000829
104 pages
Editions L'Atalante


Lien vers la librairie L'Antre-Temps pour bénéficier d'une réduction de 5% avec le code FANTASYCARTE5

11/02/2022

Christophe Guillemain, L'Enterrement des Etoiles, éditions Mnémos

Christophe Guillemain, L'Enterrement des Etoiles, éditions Mnémos

Auteur de plusieurs textes courts, Christophe Guillemain est une nouvelle signature de l'Imaginaire francophone. L'Enterrement des Etoiles est son premier roman qui reprend le flambeau de Diamants de Vincent Tassy, des Chevaliers du Tintamarre de Raphaël Bardas et de Chevauche-Brumes de Thibaud Latil-Nicolas, en devenant à son tour pépite de l'Imaginaire.

Lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Mnémos, je remercie Nathalie Weil pour l'envoi de ce service presse. 

L'Enterrement des Etoiles nous conduit à Naacht, la cité des Héritiers, gouvernée par le roi Jenophon car c'est là que le cirque de Todestre a décidé de s'établir pour divertir la population. Les membres de cette troupe peu ordinaire promettent au tout-venant, spectaculaire et frissons. Mais débarquer en même temps que l'avènement d'une prophétie n'est peut-être pas le simple fruit du hasard. Todestre, lui-même, semble croire que son fils adoptif Ylias a un rôle à y jouer. Pour l'intéressé, cela semble peu probable car bien que doté d'une force surhumaine, il n'en demeure pas moins un jeune homme gauche qui ne se sent pas l'âme d'un élu, chargé de mener à bien une quête. Pourtant les événements qui vont suivre pourraient bien lui donner tort, d'autant que le danger plane sur ses amis et lui, alors aura-t-il un autre choix ? 

L'Enterrement des Etoiles est un récit crépusculaire qui nous conte la fin d'un monde, annoncée par une prophétie. Christophe Guillemain a peuplé son univers d'anges, de vampires, de mages, d'êtres singuliers aux capacités étonnantes, mais aussi de simples humains. Cette cosmogonie forme une société décadente, marquée par une surexploitation. L'auteur nous brosse donc le portrait d'une terre à l'agonie, à bout de souffle où les humains sont dominés par une bande d'anges déchus. Or, ces derniers voient dans la prophétie qui s'annonce, l'occasion d'échapper à cette fin inéluctable en exploitant un peu plus ceux qu'ils appellent les mal-nés. Parmi eux se trouvent les héros de ce roman, des personnages volontairement décrits comme des monstres, des bêtes de foire qui se donnent, d'ailleurs, en spectacle par l'intermédiaire des représentations qu'ils donnent au sein de leur cirque. Ce roman s'appuie sur une galerie de personnages hétéroclites qui, par le biais de leur propre histoire, nous dévoile un peu du destin de ce monde à la dérive. 

Ylias est l'homme fort de la troupe. Pourtant sa puissance ne lui sert pas car c'est un garçon très introverti. Enfermé dans sa coquille, il s'est réfugié dans le silence et l'observation des autres par conformisme. Mais tout change lorsqu'il est désigné comme étant l'élu de la prophétie, autrement dit celui qui va ouvrir le chemin aux laissés-pour-compte vers le paradis. Une mission sacrée qui va le transfigurer et lui donner la confiance nécessaire pour embrasser pleinement son destin. 

Néanmoins, dans cette folle quête, il n'est pas seul car il y a déjà la magicienne Jyss, dont il est éperdument amoureux sans pour autant oser le lui avouer. Pour cette dernière, le cirque est le refuge idéal afin de se cacher au regard des autres car il n'est pas bon d'afficher ses pouvoirs. Hautaine et bravache, cette magicienne semble si sûre d'elle qu'elle éclipse même les meilleures dispositions à son égard. Tous semblent intimidés à son contact, sauf peut-être le bossu Tristo

Bagarreur et provocant, il a le chic pour s'attirer les inimitiés. Pour preuve, avec Ylias car ils sont en rivalité perpétuelle, même si du fait de la timidité de ce dernier, leur antagonisme est longtemps demeuré rentré. Pourtant sous des dehors bourrus, il n'en demeure pas moins un homme capable d'aimer, même si ses sentiments ont tendance à être étouffants. 

Les plus attachants de ces baladins restent les jeunes Sébaste et Poppiela, deux garnements condamnés à perdre leur humanité en devenant à terme des arbres. Ils sont tellement plein de bonne volonté que l'on ne leur résiste pas. Ils me font d'ailleurs beaucoup penser aux enfants particuliers de Ransom Riggs. Alors que Sébaste cherche à trouver un remède à leur état, Poppiela, elle, ne pense qu'à venir en aide aux siens pour les sauver de tout danger.

Enfin, Matifas est un vampire qui vit reclus dans une jarre. Amnésique de son passé, il est une créature de la nuit étonnante car éloignée de l'image que l'on se fait de ces êtres. Loyal et fraternel, il est un compagnon inattendu pour chaque membre de cette compagnie singulière. 

Ils forment un tout surprenant que l'on apprécie de suivre dans leur diverse trajectoire. Chacun suit une évolution toute personnelle et nous réserve son lot de surprises promettant au récit de nombreux rebondissements. Loin des personnages lisses, Christophe Guillemain a plutôt misé sur des héros cabossés par la vie, aux prises avec des émotions fortes, les rendant d'autant plus crédibles. 

L'intrigue de L'Enterrement des Etoiles prend corps au sein d'une mythologie détaillée où plane l'ombre du dieu Oudath qui semble avoir abandonné les anges à leur sort avec le maigre espoir de retrouver la porte du paradis par l'entremise de l'élu des mal-nés. Or, pour trouver la clé d'Omorée, il leur faudra affronter de nombreuses épreuves et trouver le chemin au cœur d'un labyrinthe. Ainsi l'auteur emprunte quelques éléments à la mythologie grecque pour nourrir la sienne afin de lui donner une vraie légitimité. Point fort de ce récit car il contribue à nous offrir une excursion dans un univers à la fois fabuleux et horrifique. 

La plume de Christophe Guillemain s'est mise au diapason de ce monde déclinant en instillant notamment une ambiance enténébrée et pourtant si pleine de poésie. Il y a une vraie magie qui se dégage des mots de l'auteur car on ressort de cette lecture comme hypnotisé. 

Fort de sa couverture attractive, signée par Abel Klaer, L'Enterrement des Etoiles nous offre donc un récit qualitatif qui mérite pleinement son titre de pépite de l'Imaginaire 2022. Rendez-vous en librairie le 25 février prochain. 

Fantasy à la Carte

D'autres avis sont à lire sur la blogosphère : La Bibliothèque d'Aelinel et Les critiques de Yuyine

Informations

Christophe Guillemain
L'Enterrement des Etoiles
9782354089412
304 pages
  Editions Mnémos


Lien vers la librairie L'Antre-Temps pour bénéficier d'une réduction de 5% avec le code FANTASYCARTE5 


08/02/2022

Fenriss Asgard, Te Deum écarlate, tome 3, Carrousel Funeste

Fenriss Asgard, Te Deum écarlate, tome 3, Carrousel Funeste

Te Deum écarlate est le dernier volet de la trilogie, Carrousel Funeste dont je vous partage mes avis les uns après les autres depuis un an. 

Mais avant d'aborder plus en détails ce tome 3, je souhaite remercier chaleureusement Fenriss Asgard de m'avoir fait découvrir son univers baroque et captivant. 

Dans Te Deum écarlate, Paris est assise sur une poudrière dans toutes les dimensions du terme. En effet, des Abyssaux continuent de se déverser dans la capitale menaçant autant l'Ordinaire que l'Agartha. Pour Lupin, une course contre la montre est engagée, il doit reprendre le pouvoir pour écraser la Reine Noire et ses courtisans ainsi que refermer le passage sur l'Abysse ouvert par le marquis de Carabas. Quant à Chloé et Julian Markez, ils se sont rapprochés depuis qu'ils ont frôlé la mort en démasquant le groupuscule des Loups de Dieu impliquant des hauts fonctionnaires, et seulement après qu'ils aient perpétré un attentat meurtrier. Sous le choc, la colère monte chez les citoyens, déjà victimes d'une pression économique et sociale sans précédent, la révolte gronde dans les rues de Paris. Alors qui peut prévoir comment les événements vont tourner ? Sans doute pas Chloé et Markez ni Lupin, d'ailleurs, mais une chose est certaine, c'est qu'ils feront tout pour empêcher le pire d'advenir. 

La sortie de Te Deum écarlate sonne la fin de partie pour les héros de Fenriss Asgard, tout en mettant un point final à la concrétisation de ce projet littéraire d'envergure. L'heure est donc venue pour l'auteur d'abattre toutes ses cartes en concluant sa trilogie en apothéose. Il est vrai que toute la tension accumulée à la fin du deuxième tome atteint son paroxysme dans ce dernier volet et s'exprime sous la forme d'une narration incisive et impétueuse. Les masques étant tombés, c'est le moment de la bagarre surtout du côté de l'Agartha qui doit affronter vaille que vaille une horde de monstres venus des Abysses. Le tempo s'accélère et l'auteur nous happe dans des scènes de combat où chacun de ses héros risquent sa vie. Au rythme des coups, les adversaires et les alliés tombent sous la plume implacable de Fenriss Asgard car il n'hésite pas à sacrifier au passage certains de ses personnages. Entre ses lignes, l'ennui n'a donc pas sa place, tant on reste captivés par cette étrange symphonie

Paris saigne, Paris souffre dans cette trilogie, elle vit à cent à l'heure et incarne le pouls de toutes ces âmes dont le cœur bat à l'unisson du sien. En hissant la capitale au rang de véritable personnage, Fenriss Asgard rend hommage à ses multiples visages. Cité inspiratrice, Paris est d'ailleurs souvent présente dans le cœur des auteurs francophones de l'Imaginaire. Et quel plaisir pour les lecteurs que de parcourir à nouveau ses rues et de se perdre dans ses quartiers. Plus que de signer un cycle de fantasy urbaine, Fenriss Asagard nous offre également une petite virée dans un Paris secret et clandestin qui ne manque pas de charme. 

Derrière un univers qui s'est largement nourri de la pop culture, Fenriss Asgard se sert aussi de son récit pour mettre en lumière les crises qui ne manquent pas de survenir quand l'Etat républicain fait défaut. En prenant également cadre dans la cité des Lochères à Sarcelles, Carrousel Funeste attire notre attention sur ces populations oubliées de la République, abandonnées à leur sort et victimes des trafiquants de tous bords qui dégradent allègrement leur quotidien. La colère de ces victimes s'ajoutent ici à celle de toutes ces minorités délaissées par le pouvoir au profit des plus nantis qui semblent vivre dans un microcosme protégé. Avec un regard acéré, Fenriss Asgard nous fait une analyse implacable des manquements de notre société, donnant lieu à d'inexorables révoltes populaires, à l'image du mouvement citoyen des Gilets Jaunes, introduit ici pour mieux nous immerger dans ce récit. En effet, quand le pain vient à manquer, la révolution n'est jamais loin. 

Carrousel Funeste est un récit riche, porté par de grandes valeurs qui trouve sans mal un écho en chacun de nous. C'est une trilogie pleine de qualités qui sait tenir en haleine son public tout en la divertissant avec esprit critique et philosophie. 

Fantasy à la Carte

A lire aussi sur le blog, mes avis sur La Marque d'Ysengrin et Le Secret de la veuve

Informations

Fenriss Asgard
Te Deum écarlate
Tome 3
380 pages
9782956298748
Carrousel Funeste

Lien vers le site

01/02/2022

Alex Nikolavitch, L'ancelot avançait en armes, éditions Les Moutons électriques

Alex Nikolavitch, L'ancelot avançait en armes
éditions Les Moutons électriques

En ce début d'année 2022, Alex Nikolavitch fait son grand retour au catalogue des éditions Les Moutons électriques en proposant une nouvelle incursion dans le mythe arthurien. En effet, après s'être intéressé à la figure d'Uther dans Trois coracles cinglaient vers le couchant, c'est au tour de Lancelot de venir faire parler de lui dans son nouveau roman qui s'intitule L'ancelot avançait en armes

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Les Moutons électriques, je remercie Erwan pour cette lecture en avant première.

Dans ce livre, Alex Nikolavitch nous attache aux pas d'un certain L'ancelot, fils adoptif d'un guerrier breton, ancien compagnon d'armes d'Uther Pendragon, du nom de Banic. Oublieux de son véritable nom et de son passé, L'ancelot aspire à découvrir cette île dont il a beaucoup entendu parler afin de s'y faire un nom. Mais débarqué en terre étrangère n'est pas chose aisée surtout lorsqu'elle a été, à maintes reprises, l'objet de nombreux raids et que des hommes en armes ne continuent de l'arpenter. Malgré une franche hostilité de la part de certains habitants, L'ancelot réussit, vaille que vaille, à s'illustrer, tantôt en donnant un coup de main ici ou là, tantôt en délivrant un lieu hanté du mal qui l'habite. Très vite sa réputation le précède, ce qui lui vaut de nouer quelques amitiés et de faire des rencontres décisives à l'image de celle de Gwenhwyfar qu'il va délivrer des griffes de Melwagant. D'aventure en aventure, L'ancelot revêtit peu à peu ses habits de chevalier et commence à forger sa légende. 

Avec L'ancelot avançait en armes, Alex Nikolavitch revisite certains épisodes marquant de la geste arthurienne en s'intéressant à la vie de Lancelot avant qu'il ne devienne un chevalier. On part donc à la rencontre d'un jeune homme en pleine quête d'identité qui se cherche et souhaite donner un sens à ses actes et à sa vie. Bien loin des faits d'armes que le mythe nous a transmis, on découvre ici un homme en proie au doute mais à la volonté farouche de se distinguer et de faire le bien en aidant son prochain. Il aborde donc l'île non pas en guerrier mais en honnête serviteur cherchant à rendre service. Amnésique de son passé, les souvenirs de son enfance demeurent confus et avec eux, l'ombre des fées se tient à distance. 

Finalement, entre ses lignes, le merveilleux s'exprime furtivement, surtout par l'entremise de ces dames du lac qui veillent de loin sur la destinée de L'ancelot. 

A travers L'ancelot avançait en armes, l'auteur nous offre une belle balade littéraire qui nous plonge, avec beaucoup de poésie, dans cette histoire intemporelle. Ce roman dégage clairement le même esthétisme que le mythe originel, ce qui lui donne sa pleine légitimité auprès du lecteur qui prend un réel plaisir de se replonger dans l'ambiance de ces récits légendaires.

Avec L'ancelot avançait en armes, Alex Nikolavitch signe un court récit très captivant où le temps de notre lecture est comme suspendu car tenu hors du temps, pour accompagner les pas de cet inconnu qui pourtant rien d'un étranger tant on connaît son histoire sur le bout des doigts. Et pourtant, l'auteur réussit, tout de même, à nous surprendre en dressant le portrait d'un jeune homme plutôt perplexe et incertain quant à la voie à suivre. Discret mais pas dénué de courage, L'ancelot n'incarne pas encore ici le parfait chevalier plein de noblesse et d'assurance que l'on connait. Néanmoins, la vision que nous donne Alex Nikolavitch demeure touchante et fort crédible car on s'attache très bien à ce héros vaillant et digne qui tient vent debout face à l'adversité. Tour à tour timide, hésitant, troublé, épris ou encore fervent, on ne résiste pas à ce fringant jeune homme qui a tant à prouver et dont la destinée nous passionne toujours autant. 

Dans L'ancelot avançait en armes, Alex Nikolavitch a endossé ses atours de barde pour nous dévoiler une autre facette du plus légendaire chevalier de la Table Ronde. Complètement happée par ce petit livre, j'ai bien envie de retourner en Brocéliande en lisant son fameux, Trois coracles cinglaient vers le couchant. Je vous dis à très vite pour une prochaine aventure livresque. En attendant, n'oubliez pas, la sortie de cette petite pépite est prévue le 11 février prochain, alors rendez-vous en librairie.

Fantasy à la Carte

A lire sur le blog mon avis sur Les Canaux du Mitan du même auteur. 

Informations

Alex Nikolavitch
L'ancelot avançait en armes
9782361837778
224 pages
Editions Les Moutons électriques

Lien vers le site

Lien vers la librairie L'Antre-Temps pour bénéficier d'une réduction de 5% avec le code FANTASYCARTE5