L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

25/02/2022

Marie Kneib, Les Noces Mécaniques, éditions Plume Blanche

Marie Kneib, Les Noces Mécaniques, éditions Plume Blanche

Marie Kneib est une autrice française d'Imaginaire qui affiche déjà quatre livres dans sa bibliographie. Les Noces Mécaniques est son troisième roman, sorti en 2020, chez Plume Blanche. Remarquée pour son synopsis très prometteur, lors de sa sélection dans les 25 du Plib 2021, je me suis enfin attelée à sa lecture. 

A Néacity, Clara, cadette de la puissante famille Harper, s'apprête à épouser Wilhelm contre l'avis défavorable des siens. Mais le jour j, rien ne se passe comme prévu. En effet, c'est un autre homme qui déboule inopinément devant l'autel et que l'alchimiste général l'oblige à épouser pour éviter de déstabiliser la ville. A Néacity, les liens du mariage sont de nature alchimique unissant les couples sans possible retour en arrière. Alors se retrouver marié à un inconnu est une catastrophe pour Clara qui n'aura de cesse de tout tenter pour remédier à cette terrible situation. Mais le jeune marié a bien d'autres préoccupations à gérer et n'hésitera pas à faire courir la jeune femme aux quatre coins de la cité, quitte à la mettre en danger. 

Après une immersion dans une fantasy plutôt flibustière, Marie Kneib propose, cette fois-ci, avec Les Noces Mécaniques, une fantasy à l'ambiance steampunk

Dans ce roman, l'action se passe exclusivement à Néacity, une cité qui incarne le modernisme. Celui-ci transparaît notamment à travers l'existence d'automates et surtout d'animates, autrement dit, des animaux mécaniques et animés qui facilitent le quotidien des habitants de cette ville. Aussi, ils servent de montures voire, remplacent les animaux de traction, mais peuvent s'avérer être aussi de véritables boîtes à outils capables d'effectuer toutes sortes de tâches de la vie courante. De plus, au regard de Choupette, le chat mécanique d'Octavius, ils sont également d'excellents compagnons de vie. Néanmoins, l'autrice n'est pas partie sur de grandes descriptions techniques des inventions inhérentes dans ce genre d'esthétisme, mais s'appuie plutôt sur quelques éléments propres à ce genre afin de donner un cadre d'action cohérent à son intrigue. Il en ressort un roman très agréable à lire qui n'entrave en rien la fluidité du texte. 

En outre, le merveilleux s'exprime ici par les pouvoirs alchimiques détenus par une caste protégée qui vit en dehors de la société. Ils apparaissent comme les garants de la sécurité et du bon fonctionnement de la communauté. 

Plus qu'un décorum, Néacity est au cœur des enjeux narratifs de ce récit car, à travers les péripéties que va vivre la narratrice en courant après son insaisissable mari, on va découvrir les sombres secrets que dissimule cette ville et surtout les agissements des notables qui la dirigent à l'ombre des regards. Marie Kneib nous entraîne à la suite de son héroïne presque à la manière d'une enquête puisque cette dernière se retrouve, bien malgré elle, à investiguer pour comprendre ce qui se trame à l'insu de tous, au risque de se voir traquer à son tour et donc exposer sa vie. Aussi, derrière ce récit fort addictif, l'autrice séduit par son propos méditatif autour du futur d'une population lorsque l'intérêt privé prend le pas sur le collectif. 

Dès les premières lignes, l'autrice nous embarque dans une virée menée à cent à l'heure qui ne nous laisse finalement aucun temps mort. J'ai été pleinement happée par ce livre, les pages se tournent toutes seules au point que l'on en oublie le temps qui passe. 

La magie des Noces Mécaniques passe aussi par la poignée de personnages que ce livre met en scène. Parmi eux, il y a Clara Harper qui, en tant qu'héroïne principale, porte l'aventure. A travers elle, on découvre la société patriarcale dans laquelle elle a été élevée et où la femme doit se conformer au mariage pour se libérer de la tutelle familiale. Néanmoins, Clara est un esprit libre et frondeur qui n'hésite pas à affronter le danger et à plonger dans les ennuis pour arriver à ses fins. Clairement, elle n'est pas une héroïne comme les autres car on pourrait s'attendre à rencontrer une femme effacée, finalement, il n'en est rien car elle est une personne à poigne qui n'hésite pas à cogner pour se faire entendre. Elle forme d'ailleurs avec Octavius, cet homme qu'elle a épousé par force, un étonnant duo. Obligée de le suivre dans sa quête insensée, on découvre en même temps qu'elle un être discret et têtu. Obsédé par sa mission, il n'a pas envie de s’embarrasser d'une épouse et va même tout faire pour la dissuader de le suivre. Mais c'est mal connaître cette tornade de Clara Harper. Les échanges entre ces deux-là sont tout simplement savoureux car Clara est avec Octavius volontairement piquante. Le moins que l'on puisse dire sur cette relation, c'est qu'elle démarre sur des chapeaux de roue et donne à ce récit un soupçon de légèreté fort opportun. Or, pour calmer leur fougue, Marie Kneib leur a adjoint un autre compagnon du nom de Côme. Journaliste, il flaire dans la situation désespérée de Clara un bon scoop alors il décide de lui coller aux basques. Fantasque et exubérant, Côme endosse bien des identités qui lui servent autant de couvertures pour sa profession que pour dissimuler les blessures émotionnelles données par la vie. A eux trois, ils mettent le feu à l'histoire par leur intrépidité, leur malice et leur déraison. 

Avec Les Noces Mécaniques, Marie Kneib m'a fait offert un délicieux moment de lecture conforme à mes attentes, suite aux échos entendus. C'est donc un coup de cœur que je vous recommande chaudement. 

Fantasy à la Carte

Informations

Marie Kneib
Les Noces Mécaniques
9791094786741
288 pages
Editions Plume Blanche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire