L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

24/07/2021

Rodolphe Vanhoorde, Les Mille Lames, tome 2, L'Héritière du Chaos, éditions Outrefleuve

Rodolphe Vanhoorde, Les Mille Lames, tome 2, L'Héritière du Chaos, éditions Outrefleuve

Avec Les Mille Lames, sorti en mars dernier, j'ai la joie de retrouver Estrée d'Eodh sous la plume de Rodolphe Vanhoorde pour un nouveau volet d'aventures tumultueuses. 

Reçu en service de presse, je remercie Laure Peduzzi et les éditions Outrefleuve pour ce nouveau partenariat. 

Alors que les mille lames la pensent morte après son terrible affrontement avec le chef du Poing Sanglant, Estrée a été sauvée de sa chute vertigineuse par l'étrange et énigmatique Jardinier, toujours là pour l'aider. Or, justement il apparaît au bon moment pour lui donner l'opportunité de chasser définitivement ses démons qui l'entravent et l'empêchent d'avancer. Clairement, il lui faudra être au meilleur de sa forme pour arrêter ces mercenaires renégats et l'infâme Ténébreux qui les commande. Mais ce qu'elle ignore encore, c'est qu'ils ne sont que le premier round, annonciateur d'une terrible menace visant d'abord les Cités-Franches pour mieux atteindre les autres Plans, dont le Chaos. 

Après un premier roman d'exposition, Rodolphe Vanhoorde enchaîne avec un tome 2 d'action. Conclut sur un cliffhanger tonitruant, on ne s'étonne donc pas de lire ici un récit égrenant des combats où la pression monte crescendo sur chacun des protagonistes de ce cycle.   

Épuisés par leurs nombreux affrontements, les descriptions portant sur les aventures menées par les personnages sont de plus en plus sanglantes et violentes. L'auteur est impitoyable à leur égard car il ne leur laisse aucun répit. Les enjeux sont trop grands pour lambiner. Aussi, il signe un texte rugueux et sans pitié portant fièrement les couleurs d'une dark fantasy bien sombre. 

Dans Les Mille Lames, Rodolphe Vanhoorde a replacé la lutte entre le Bien et le Mal au cœur de son récit. Les ennemis sont nombreux. Si au début, il s'agit surtout de mettre en déroute des hommes sanguinaires menés par un puissant Ténébreux, par la suite, les choses se corsent car les méchants de cette histoire n'ont plus rien d'humain, d'autant qu'ils bénéficient d'une sombre magie. On assiste à un déferlement de monstres face auxquels les héros de Rodolphe Vanhoorde sont bien démunis. L'auteur a lâché la bride à son imagination pour nous proposer un bestiaire de créatures hideuses et inquiétantes qui vont mener la vie dure à nos héros. Beaucoup vont d'ailleurs tomber donnant au texte toute sa dimension affective. Sous la plume de Rodolphe Vanhoorde, on passe par tous les sentiments : peur, effroi, émerveillement ou encore jouissance. Tout se mêle dans un kaléidoscope émotionnel qui ne nous laisse finalement pas indifférents. 

Avec Les Mille Lames, Rodolphe Vanhoorde se fait l'auteur d'un texte épique et brutal, écrit dans la même veine que L'Ange du Chaos de Michel Robert. Deux cycles qui se complètent parfaitement bien, d'autant que leurs intrigues se rejoignent dans les derniers chapitres de ce deuxième tome. Ainsi, l'auteur oriente son propose vers de nouvelles pistes à explorer qui nous promettent déjà une conclusion en apothéose.

La force de récit réside également dans la magie qu'il dégage. Elle s'exprime d'ailleurs de multiples manières car beaucoup de protagonistes disposent de grands pouvoirs, à l'image d'Estrée, à travers ses fameuses lames magiques, ou encore à travers l'épée de lumière de son amant Rodan, sans parler de la magie curative des sœurs de la Guelfe Blanche. Qu'elle soit guerrière ou guérisseuse, la magie est partout dans ce cycle promettant aux lecteurs un pur émerveillement.

Arrivé aux termes de notre lecture, le final nous laisse sans voix tellement il pose question. Mais il faudra nous armer de patience pour obtenir tous les réponses. A suivre !

Fantasy à la Carte

A lire aussi sur le blog mon avis sur le tome 1, L'Héritière du Chaos, ainsi que mes avis sur les intégrales 1 et 2 de L'Ange du Chaos de Michel Robert. 

Informations

Rodolphe Vanhoorde
Les Mille Lames
Tome 2
Editions Outrefleuve

Lien vers le site

17/07/2021

Laura Gallego, Deux Cierges pour le Diable, collection Naos, éditions ActuSF

Laura Gallego, Deux Cierges pour le Diable, Naos, éditions ActuSF

Laura Gallego est une autrice espagnole qui s'est passionnée très tôt pour l'écriture. Son premier roman, Finis Mundi sort en 1999 et est immédiatement récompensé par le prix Barco de Vapor

Aujourd'hui, elle compte de nombreux titres dans sa bibliographie parmi lesquels quelques-uns ont été traduits en français, dont Deux Cierges pour le Diable. Sorti pour la première fois chez Baam ! éditions, les éditions ActuSF le réédite aujourd'hui dans leur collection Young Adult, Naos

Lu dans le cadre d'un partenariat, je remercie Jérôme Vincent pour l'envoi de ce service de presse. 

Caterina est la fille d'un ange. Depuis toujours son père la trimbale aux quatre coins du monde à la recherche de Dieu. Enfin, c'est ce qu'elle a toujours pensé. Tout bascule le jour où il se fait assassiner presque sous ses yeux. Pour venger sa mort et comprendre les raisons de cet acte innommable, l'adolescente s'engage dans une traque sans merci. Mais comment une simple humaine pourrait faire le poids ? De qui se fera-t-elle aider ? Par ce démon prétentieux ? Ou cet ange méprisant ?  

Avec Deux Cierges pour le Diable, Laura Gallego signe un excellent récit d'urban fantasy où les anges et les démons se disputent le devant de la scène. 

Dans son livre, l'autrice a imaginé un monde ressemblant étrangement au nôtre où les anges et les démons commandent en coulisse, toujours pris dans leur éternelle lutte pour maintenir l'équilibre. Etant fille d'un ange, l'héroïne connait leur existence et nous entraîne à sa suite dans sa quête de vengeance à la rencontre de ces célèbres figures qui peuplent les mythologies et les religions du monde entier depuis des millénaires. Si certains sont fictifs, à l'image d'Angelo, ce jeune démon qui vient en aide à Caterina, d'autres sont légendaires comme Astaroth, reconnu comme le trésorier des Enfers ou le terrifiant marquis Nebiros, sans parler de Lucifer en personne. Quant aux anges, beaucoup répondent présents et pas n'importe lesquels puisque l'on croise ici les archanges Michel, Gabriel et Uriel. Bref, Laura Gallego s'est largement inspirée de tous ces personnages bibliques pour nourrir son imaginaire et lui donner une vraie légitimité. Nous voici donc propulsés en pleine guerre entre les anges et les démons où l'équilibre est mis à mal depuis que les anges sont touchés par un étrange mal qui les affaiblit et les tue.

Sur fond d'enquête, Caterina nous embarque dans son road trip infernal qui va l'emmener sur les chemins tortueux d'une inquiétante réalité. Derrière Deux Cierges pour le Diable se cache la réédition d'un roman très à-propos car finalement parfaitement raccord avec notre inquiétant quotidien. L'autrice nourrit son texte des préoccupations environnementales et sociétales qui se font de plus en plus pressantes au regard des bouleversements climatiques qui ne cessent de secouer la planète depuis quelque temps. 

Par le prisme de son imaginaire, Laura Gallego alerte la jeune génération sur les dangers qui nous guettent si l'on ne fait rien pour y remédier. 

En dépit de la gravité de la thématique sous-jacente traitée ici, ce roman ne manque clairement pas de charme surtout qu'il nous emmène de surprise en surprise que l'on est loin d'imaginer lorsque l'on ouvre ce livre.

La plume de Laura Gallego y est dynamique et rafraîchissante. Elle ne cesse d'interpeller le lecteur à travers les piques que ses deux personnages principaux se lancent continuellement. J'avoue que ce mélange d’immaturité et de sagesse que dégage Caterina n'est pas pour me déplaire. L'autrice a choisi de nous conter l'histoire de cette adolescente qui se retrouve de but en blanc dans la peau d'une adulte devant se prendre en charge et traverser le monde pour retrouver l'assassin de son père. A ce titre, on découvre une jeune fille tiraillée entre l'insouciance de l'adolescence tantôt capricieuse, tantôt colérique et une jeune femme résolument adulte, raisonnable et réfléchie. A ses côtés, on rencontre le ténébreux Angelo, méprisant à son égard à cause de sa condition de simple humaine et incarnant le parfait démon prodigieusement détestable. Voici un duo qui ne manque pas de pep's pour porter cette histoire inattendue et qui sonne terriblement juste. 

Même si classé en Young Adult, je vous le recommande quelque soit votre âge car chacun peut y trouver son intérêt tant l'histoire est immersive. A lire sans hésitation !

Fantasy à la Carte

Laura Gallego
Deux Cierges pour le Diable 
Collection Naos
Editions ActuSF

13/07/2021

Rodolphe Vanhoorde, L'Héritière du Chaos, tome 1, éditions Pocket Imaginaire

Rodolphe Vanhoorde, L'Héritière du Chaos, tome 1, éditions Pocket Imaginaire

L'Héritière du Chaos est un cycle compagnon à la célèbre saga de Michel Robert, L'Ange du Chaos. Née de la passion d'un homme pour cet univers, cette nouvelle série est donc le fruit de l'imagination de Rodolphe Vanhoorde. Ayant un petit faible pour Estrée d'Eodh, Michel Robert l'a mis au défi d'écrire sa propre histoire la concernant. 

A titre personnel, j'aime également beaucoup ce personnage emblématique de L'Ange du Chaos, alors je suis aux anges de lire aujourd'hui cette trilogie qui lui est consacrée. 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Pocket, je remercie Laure Peduzzi pour l'envoi de ce service de presse. 

Après avoir fui le Chaos, Estrée a trouvé refuge dans les Territoires-Francs où elle officie momentanément comme servante dans une taverne. Elle espère ainsi oublier son amour trahi et profiter de son anonymat pour se reconstruire. Seulement un esprit combattant comme le sien ne peut rester en sourdine bien longtemps, surtout si on vient le chatouiller un peu, ce qui ne va pas manquer d'attirer l'attention. C'est ainsi qu'elle rejoint, par la suite, les rangs d'une compagnie de mercenaires et se retrouve au cœur d'intrigues politiciennes qui pourraient bien la mettre en danger. 

Avec cette trilogie de L'Héritière du Chaos, Rodolphe Vanhoorde se ménage une entrée remarquée dans l'Imaginaire francophone, surtout chez les amateurs de L'Ange du Chaos. Ayant d'abord imaginé un jeu de rôle adapté de cette saga, il a donc toute sa légitimité pour avoir repris le flambeau de Michel Robert. Aussi, point de rupture avec L'Héritière du Chaos qui reprend le même rythme d'écriture et une construction similaire du récit. 

Comme annoncé dans le titre, L'Héritière du Chaos met en scène Estrée d'Eodh que Michel Robert avait laissé de côté après sa rupture difficile avec Cellendhyl de Cortavar. On a donc le plaisir de la voir évoluer ici dans sa nouvelle vie. Estrée est un personnage féminin très charismatique mais pas seulement parce qu'elle est d'une grande beauté et possède un puissant magnétisme. C'est surtout un protagoniste ambivalent que l'on pourrait juger futile au premier abord mais qui cache en réalité une grande force et de vraies failles. Fortement ébranlée par sa rupture amoureuse et hantée par ses démons, on la retrouve dans cette nouvelle trilogie en pleine reconstruction d'elle-même. Entre ces lignes, elle va connaître une vraie traversée du désert nécessaire pour qu'elle redevienne pleinement elle-même et accomplisse ainsi son incroyable destin. 

A ses côtés, on rencontre également d'autres femmes fortes car l'auteur n'est pas avare en héroïnes toutes plus intéressantes les unes que les autres. C'est le cas, par exemple, de la capitaine Sentenza de la Compagnie des Mille Lames. Un tel statut ne peut que lui conférer une aura d'autorité et une prestance naturelle inhérentes à sa fonction. Fuyant un mariage arrangé avec un mari violent, Sentenza a pris son destin en main en s'en forgeant un nouveau. Indépendante et forte tête, elle est l'un des personnages de ce cycle que l'on oublie pas. 

Il est à noter que d'autres figures féminines prennent place ici et ont leur importance dans le récit sans pour autant occuper le premier rôle. C'est le cas de la conseillère Brighit Nalaar qui sait faire preuve de courage et d'abnégation quand la situation l'exige et la jeune Aleenor qui cherche à s'affirmer et à s'affranchir de la tutelle paternelle. Elle aura sans doute un rôle plus important à jouer dans la suite de l'aventure. 

Rodolphe Vanhoorde peut donc se targuer d'avoir donner à son récit une belle parité puisqu'en plus de suivre ces passionnants personnages féminins, on découvre également pléthore de héros masculins. 

Parmi eux, il y a l’irrésistible Felkeyn, la fameuse ombre envoyée par Morion pour veiller sur sa sœur. On pourrait le considérer comme le double de Cellendhyl puisqu'il partage avec lui les mêmes capacités mais il a un caractère bien différent et va entretenir une toute autre relation avec Estrée. 

On fait également la connaissance de Liam Cornell, un riche propriétaire terrien de Coruscante qui va se retrouver mêlé à des intrigues politiques qui vont vite le dépasser. Loyal et fidèle, il est une âme incorruptible que l'on apprécie de suivre. 

Dans L'Héritière du Chaos, on plonge donc dans une histoire inédite portée par beaucoup de nouveaux personnages. 

Comme pour tout début de saga, il faut se laisser le temps d'appréhender l'histoire pour mieux se l'approprier. Avec L'Héritière du Chaos, Rodolphe Vanhoorde signe une intrigue captivante au suspense latent. Les rouages se mettent lentement en place pour nous dérouler une histoire pleine de fureur et de panache, délivrée à travers le prisme de nombreux regards. 

Côté construction de l'univers, on n'est absolument pas perdu car Rodolphe Vanhoorde se l'est totalement réapproprié. Il délaisse la forteresse du Chaos et les plans de la Lumière et celui des Ténèbres pour nous entraîner au cœur de l'effervescence d'une cité des Territoires-Francs.  

Séduction, manipulation et suspense sont les maîtres mots de cette nouvelle série pour notre plus grand plaisir de lecteur. 

Avec L'Héritière du Chaos, Rodolphe Vanhoorde nous prouve que l'univers de L'Ange du Chaos sous la plume de Michel Robert n'avait pas encore dévoilé tous ses secrets. Il prolonge notre plaisir de continuer à fouler ces terres imaginaires qui ont encore tant à nous conter. 

Fantasy à la Carte

A lire sur le blog, mes avis sur les Intégrales 1 e 2 de L'Ange du Chaos de Michel Robert. 

Rodolphe Vanhoorde
L'Héritière du Chaos
Tome 1
Editions Pocket

07/07/2021

K. Berrouka, S. Lainé, J-A. Debats, M. Of Glencoe, J-L. Del Socorro & Jérôme Vincent, Vingt plus 1, éditions ActuSF

Livre anniversaire Vingt et 1, éditions ActuSF

ActuSF a 21 ans cette année et pour l'occasion, ils ont mis les petits plats dans les grands. Outre le fait d'avoir organisé une soirée événement en ligne avec de nombreux invités, ils ont également eu la bonne idée de lancer une opération commerciale consistant à recevoir un recueil de nouvelles collector pour deux livres achetés.

Bien entendu, je n'ai pas résisté et je m'en viens donc vous parler de ce petit livret.

Clin d’œil aux fanzines dont ActuSF est issu, on retrouve dans l'aspect même du livre ce côté vintage avec une couverture surannée figurant un Cthulhu surpris en pleine lecture. J'avoue que l'objet en lui-même est déjà très sympathique.

Sans surprise, des auteurs emblématiques de la maison d'édition y ont pris place pour nous divertir avec des nouvelles inédites ou non.

Ce sont donc Karim Berrouka, Morgan of Glencoe, Sylvie Lainé, Jean-Laurent Del Socorro et Jeanne-A Debats qui s'y sont collés. 

Et on commence avec la plume déjantée de Karim Berrouka. Sans avoir lu aucun de ses textes jusque-là, sa réputation le précède alors je n'ai pas été étonnée de plonger dans une nouvelle décalée frôlant l'absurde où il est tout de même question du très préoccupant sujet des bouleversements climatiques. 

Marqué par première rencontre avec Sylvie Lainé, Jérôme Vincent nous fait l'honneur de reglisser ici l'une de ses nouvelles, déjà parue dans l'anthologie 69. On y partage l'expérience érotique et délirante d'un homme qui donne un tout autre sens à la passion charnelle. 

Quant aux trois autres auteurs, on a le plaisir de replonger dans leur univers respectif à travers chacun de leur texte. Moi qui les apprécie tous, je suis aux anges de retrouver, par exemple, le caustique et très séduisant Navarre qui piste son créateur sous un soleil de plomb. Au passage, je vous recommande la trilogie de L'Héritière de Jeanne-A Debats. 

De même que j'ai également pris un grand plaisir de rejoindre Yuri en Keltia (La Dernière Geste de Morgan of Glencoe) où elle rencontre pour la première fois la famille de sa mère pour vivre une cérémonie familiale troublante. 

Pour finir, un mot sur Jean-Laurent Del Socorro qui nous propose ici une nouvelle toute en sensibilité et émotions nous remettant sur la route de certains de ses héros de Royaume de Vent et de Colères comme le jeune Gabin dont les premières années d'existence vous tirent les larmes. Quel talent !

Un grand merci à tous pour ce petit intermède littéraire qui m'a ramenée sur des chemins familiers tout en m'en faisant découvrir de nouveaux.

Longue vie à ActuSF !

Fantasy à la Carte

Collectif
 Vingt plus 1 
Editions ActuSF

05/07/2021

Javier Negrete, Zémal, tome 1, Chronique de Tramorée, éditions L'Atalante

Javier Negrete, Zémal, livre I, 
Chronique de Tramorée, éditions L'Atalante

Avec la réédition en poche de Zémal aux éditions L'Atalante, je découvre la plume fabuleuse de Javier Negrete, un auteur espagnol que je ne connaissais pas. 

Lire de la fantasy hispanique étant une première pour moi, j'étais très curieuse - il faut bien l'avouer - de voir comment le genre pouvait être réapproprié par nos voisins méditerranéens. 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions L'Atalante, je remercie Emma pour l'envoi de ce service de presse. 

Forgée au cœur des abysses de l'enfer par le dieu forgeron Tariman, Zémal n'est pas une épée ordinaire. Surnommée L’Épée de Feu, elle est une lame très convoitée. Alors que la guerre menace d'être rallumée entre les hommes et les dieux, son dernier détenteur décède. Les candidats prêts à prendre la relève sont nombreux mais seul un vrai maître de l'épée pourra se l'approprier. Parmi eux, on suit un certain Derguin Gorion, un jeune homme qui se pense être là par hasard mais dont le destin pourrait le détromper et même le surprendre. Le voici donc sur les routes, lancé dans une quête où l'avenir même de la Tramorée est en jeu. 

Zémal nous ouvre la porte sur une grande épopée de fantasy où l'on suit un jeune héros qui se découvre un destin annoncé par une prophétie. 

Pour donner toute la légitimité à son récit de fantasy, Javier Negrete a vu les choses en grand en commençant par imaginer un univers cohérent et richement détaillé. Ainsi, la Tramorée bénéficie d'une cartographie précise nous permettant de suivre les pérégrinations des personnages. A l'instar de la Terre du Milieu, on découvre de vastes territoires, marqués par un relief précis et peuplés de populations différentes parlant des langues et pratiquant des cultes propres. La genèse de la Tramorée prend donc racine dans la mythologie car les dieux sont omniprésents dans ce récit. L'auteur les a imaginés variés en s'inspirant sans doute du panthéon grecque. La Tramorée donne naissance à une cosmogonie très réaliste qui témoigne d'un vrai soucis du détail dont a pu faire preuve l'auteur ici. 

En outre, les créatures oniriques ne manquent pas entre ces lignes. Aussi, les héros se confrontent autant aux nymphes qu'à des êtres ailés ressemblant à s'y méprendre aux dragons. La magie se dispute au fracas des épées dans ce premier tome pour offrir aux lecteurs une grande aventure et une bouffée d'air. 

De même, ce premier volet entretient un rapport très fort à l'épée. Pour preuve, la formation alliant techniques de combats et formules magiques pour devenir un maître de l'épée accompli, un Tahédoran. En marchant dans les pas de Derguin, on découvre donc un monde très ritualisé et cérémonieux, donnant à ce texte son caractère mordant mêlant férocité et élégance. D'autre part, Zémal est l'enjeu de cette quête car qui la possédera déterminera l'avenir de la Tramorée. C'est un enjeu qui n'est pas des moindres, mais pour Derguin Gorion qui est un jeune héros, il s'agira aussi de trouver sa place en prenant pleinement conscience de sa destinée. On peut donc également parler de quête initiatique chère à la fantasy

Dans Chronique de Tramorée, Javier Negrete explore tout un spectre de personnages entretenant des relations complexes et conflictuelles. Au-delà de Derguin Gorion qui est l’archétype de l'apprenti héros, il y a son pendant mage, Mikhon Tiq, son meilleur ami. Alors que le premier apprend le maniement de l'épée, le second, lui, cherche à maîtriser la magie. Pour les former entrent en scène Kratos May, un grand maître de l'épée et Linar, un mage puissant. Énigmatiques et orgueilleux, ils se montrent souvent intransigeants et sans concession avec leur disciple. Comme toujours en littérature fantasy, le mal s'incarne dans des personnages taillés à sa mesure. Et ce n'est pas le portrait de Togul Barok qui nous dissuadera du contraire. Sanguinaire, hautain et cruel, le fils de l'empereur personnifie à merveille les couleurs du malin et sa soif de pouvoir n'augure rien de bon pour l'avenir de la Tramorée. 

Récompensé à multiples reprises, Zémal cumule toutes les qualités d'un grand récit de fantasy : univers détaillé, magie, mythes, lutte entre le Bien et le Mal, quête initiatique et prophétie. Tout y est pour ensorceler les amateurs à la recherche d'aventure et de frissons. Immersif !

Fantasy à la Carte

A lire sur la blogosphère, les avis du Culte d'Apophis et Elbakin.net

Informations

Javier Negrete
Zémal
Tome 1
Chronique de Tramorée
Editions L'Atalante