L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

05/07/2021

Javier Negrete, Zémal, tome 1, Chronique de Tramorée, éditions L'Atalante

Javier Negrete, Zémal, livre I, 
Chronique de Tramorée, éditions L'Atalante

Avec la réédition en poche de Zémal aux éditions L'Atalante, je découvre la plume fabuleuse de Javier Negrete, un auteur espagnol que je ne connaissais pas. 

Lire de la fantasy hispanique étant une première pour moi, j'étais très curieuse - il faut bien l'avouer - de voir comment le genre pouvait être réapproprié par nos voisins méditerranéens. 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions L'Atalante, je remercie Emma pour l'envoi de ce service de presse. 

Forgée au cœur des abysses de l'enfer par le dieu forgeron Tariman, Zémal n'est pas une épée ordinaire. Surnommée L’Épée de Feu, elle est une lame très convoitée. Alors que la guerre menace d'être rallumée entre les hommes et les dieux, son dernier détenteur décède. Les candidats prêts à prendre la relève sont nombreux mais seul un vrai maître de l'épée pourra se l'approprier. Parmi eux, on suit un certain Derguin Gorion, un jeune homme qui se pense être là par hasard mais dont le destin pourrait le détromper et même le surprendre. Le voici donc sur les routes, lancé dans une quête où l'avenir même de la Tramorée est en jeu. 

Zémal nous ouvre la porte sur une grande épopée de fantasy où l'on suit un jeune héros qui se découvre un destin annoncé par une prophétie. 

Pour donner toute la légitimité à son récit de fantasy, Javier Negrete a vu les choses en grand en commençant par imaginer un univers cohérent et richement détaillé. Ainsi, la Tramorée bénéficie d'une cartographie précise nous permettant de suivre les pérégrinations des personnages. A l'instar de la Terre du Milieu, on découvre de vastes territoires, marqués par un relief précis et peuplés de populations différentes parlant des langues et pratiquant des cultes propres. La genèse de la Tramorée prend donc racine dans la mythologie car les dieux sont omniprésents dans ce récit. L'auteur les a imaginés variés en s'inspirant sans doute du panthéon grecque. La Tramorée donne naissance à une cosmogonie très réaliste qui témoigne d'un vrai soucis du détail dont a pu faire preuve l'auteur ici. 

En outre, les créatures oniriques ne manquent pas entre ces lignes. Aussi, les héros se confrontent autant aux nymphes qu'à des êtres ailés ressemblant à s'y méprendre aux dragons. La magie se dispute au fracas des épées dans ce premier tome pour offrir aux lecteurs une grande aventure et une bouffée d'air. 

De même, ce premier volet entretient un rapport très fort à l'épée. Pour preuve, la formation alliant techniques de combats et formules magiques pour devenir un maître de l'épée accompli, un Tahédoran. En marchant dans les pas de Derguin, on découvre donc un monde très ritualisé et cérémonieux, donnant à ce texte son caractère mordant mêlant férocité et élégance. D'autre part, Zémal est l'enjeu de cette quête car qui la possédera déterminera l'avenir de la Tramorée. C'est un enjeu qui n'est pas des moindres, mais pour Derguin Gorion qui est un jeune héros, il s'agira aussi de trouver sa place en prenant pleinement conscience de sa destinée. On peut donc également parler de quête initiatique chère à la fantasy

Dans Chronique de Tramorée, Javier Negrete explore tout un spectre de personnages entretenant des relations complexes et conflictuelles. Au-delà de Derguin Gorion qui est l’archétype de l'apprenti héros, il y a son pendant mage, Mikhon Tiq, son meilleur ami. Alors que le premier apprend le maniement de l'épée, le second, lui, cherche à maîtriser la magie. Pour les former entrent en scène Kratos May, un grand maître de l'épée et Linar, un mage puissant. Énigmatiques et orgueilleux, ils se montrent souvent intransigeants et sans concession avec leur disciple. Comme toujours en littérature fantasy, le mal s'incarne dans des personnages taillés à sa mesure. Et ce n'est pas le portrait de Togul Barok qui nous dissuadera du contraire. Sanguinaire, hautain et cruel, le fils de l'empereur personnifie à merveille les couleurs du malin et sa soif de pouvoir n'augure rien de bon pour l'avenir de la Tramorée. 

Récompensé à multiples reprises, Zémal cumule toutes les qualités d'un grand récit de fantasy : univers détaillé, magie, mythes, lutte entre le Bien et le Mal, quête initiatique et prophétie. Tout y est pour ensorceler les amateurs à la recherche d'aventure et de frissons. Immersif !

Fantasy à la Carte

A lire sur la blogosphère, les avis du Culte d'Apophis et Elbakin.net

Informations

Javier Negrete
Zémal
Tome 1
Chronique de Tramorée
Editions L'Atalante

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire