L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

14/01/2018

Nalini Singh, La Lame de l'Archange, Chasseuse de vampires, tome 4

Dans ce quatrième volet de Chasseuse de vampires, Nalini Singh tourne son regard vers un autre duo de héros qu'Elena et son archange d'amoureux. Elle délaisse d'ailleurs un peu l'univers des anges & co au profit des vampires qui tiennent ici le haut de l'affiche. Normal puisque Raphaël s'efface pour laisser la place à son bras droit, le ténébreux Dmitri. 

Elena et Raphaël étant appelés sur un autre front, c'est à Dmitri de gérer la crise qui s'annonce. Une série de crimes odieux est perpétrée sur le territoire de l'Archange de Manhattan. Des hommes ont été horriblement mutilés. Pour retrouver le meurtrier Dmitri décide de faire appel à la Guilde des chasseurs. Et c'est Honor Saint Nicholas qui est envoyée sur les lieux pour le seconder. Bien que meurtrie et fortement traumatisée, Honor n'en demeure pas moins très compétente dans son domaine. Elle va d'ailleurs être très utile au vampire pour comprendre les étranges tatouages présents sur la peau des victimes. Néanmoins, il faudra à Honor faire preuve d'une grande maîtrise d'elle-même pour supporter la proximité de l'un des plus dangereux vampires du monde. Elle qui a été enlevée, battue, violée et tenue captive pendant deux mois par une ordre de vampires, il est clair que cette nouvelle mission pourrait la faire basculer définitivement dans la folie.

Une enquête difficile à bien des niveaux qui mènera nos deux héros à explorer leurs douloureux passés afin de mieux comprendre la menace présente et ainsi la vaincre.

Pour donner un nouveau souffle à sa saga, Nalini Singh change le point de vue qu'elle a adopté jusque là. Une manière pour elle d'étoffer son univers en donnant de l'importance à chacun de ses personnages. Aucun n'est ainsi un simple figurant et chacune des aventures écrites va nous permettre de faire amplement connaissance avec chacun d'entre eux.

La Lame de l'archange est un tome ambivalent car la violence crue côtoie les plus beaux sentiments. Nalini Singh met en parallèle l'horreur de ce que certains êtres sont capables de faire à d'autres tout en faisant naître le plus pure des amours au milieu de ces sombres décombres.  
Chacun a sa façon d'aimer, même si on ne la comprend pas toujours. Ce que nous rappelle l'autrice dans ce roman, c'est la puissance de ce sentiment qui se révèle aussi beau que dévastateur. Finalement même le plus terrible des monstres est capable d'aimer. Nalini Singh signe encore ici une fantasy urbaine aussi féroce, brutale qu'intense. 

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire