L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

29/05/2020

Andrzej Sapkowski, Le Sorceleur, Intégrale 3, éditions France Loisirs

Andrzej Sapkowski, Le Sorceleur, Intégrale 3, éditions France Loisirs

Avec ce troisième intégrale, Andrzej Sapkowski poursuit les aventures de Geralt de Riv.

Livre V : Le Baptême du Feu

On retrouve notre sorceleur dans un état critique. Gravement blessé lors de la dernière assemblée des magiciens, Geralt a trouvé refuge à Brokilone. Tandis que les dryades le soignent, la jeune Ciri a disparu. La rumeur la déclare prisonnière de l'empereur de Nilfgaard, mais il n'en est rien. Elle erre sur les routes en compagnie d'une bande de voleurs sous une autre identité. Seulement son subterfuge risque de ne pas la protéger longtemps. Elle est toujours activement recherchée et ses poursuivants n'ont pas l'intention d'abandonner. Accompagné de quelques frères d'armes, Geralt, lui, va reprendre la route en espérant les devancer pour sauver le lionceau de Cintra. Arrivera-t-il à temps ?

Livre VI : La Tour de L'Hirondelle

Geralt est toujours sur les routes pour retrouver Ciri. Il prend du retard dans sa progression et rencontre bien des embûches. C'est une vraie mise à l'épreuve pour lui. Alors qu'il désespère d'atteindre son but, Ciri, quant à elle, vit des drames. Toujours poursuivie, elle tombe entre les mains d'une brute qui va lui en faire baver. Rattrapée par ses ennemis, pourra-t-elle triompher d'eux et enfin accomplir sa destinée ?

Dans ce troisième intégrale, l'oeuvre d'Andrzej Sapkowski monte en puissance aussi bien du point de vue de l'histoire qui s’étoffe grandement que de la taille même des romans. En effet, ces deux volumes forment déjà un livre très épais. 

Dans cette saga du Sorceleur, la magie s'exprime de bien des manières. Bien entendu en fréquentant Geralt, on côtoie déjà une forme de magie. Il est non seulement un combattant émérite mais grâce à l'usage de ses potions, il développe des capacités hors-normes qui lui permettent d'affronter les créatures fantastiques. Il est un peu un "super-héros" de fantasy
On rencontre également de nombreux magiciens et magiciennes aux pouvoirs immenses. Ils sont d'ailleurs au cœur même de l'intrigue de cet intégrale car c'est bien à cause d'eux si Ciri est séparée de ses protecteurs. La trahison de certains magiciens en faveur de l'empereur de Nilfgaard a sérieusement ébranlé les royaumes. D'ailleurs, certains d'entre-eux ont même scellé une entente avec lui en espérant acheter la paix. Mais c'est mal connaître l'empire qui voit dans cette débandade l'occasion d'asseoir sa domination sur tout le monde. 

Les combats font rage dans cet opus. La guerre accompagne le sorceleur et ses compagnons tout au long de leur périple contribuant aussi à les détourner de leur but. Cet intégrale nous rappelle que c'est un récit guerrier. En effet, c'est une lutte perpétuelle pour la survie et la liberté des uns et la conquête des autres. 

Derrière cette guerre, l'auteur aborde aussi une thématique omniprésente dans son cycle, celle de la xénophobie et du mal-être qui en découle. Il y a une vraie défiance entre les peuples qu'ils soient humains, nains, elfiques... ect. Cela entretient un fort sentiment de haine entre eux. Or, ce sont bien ces inimitiés qui empêchent l’instauration d'une vraie solidarité et de fait, favorisent les plans des parvenus. Il est de notoriété que la victoire est dans l'alliance. 

Ce non-respect pour la vie et la terre a des conséquences plus graves encore. Comme beaucoup de ses homologues, l'auteur est sensible à la question écologique. A l'image de G.R.R. Martin et la célèbre devise de la famille Stark : "Winter is coming", ici aussi l'hiver vient et fort précocement, d'ailleurs. Il est annonciateur de changement. La clé étant - je pense - la jeune Ciri qui doit accomplir son destin.

Une oeuvre dense qui s'explique aussi par les nombreuses digressions de l'auteur. Dans ces deux livres, Geralt et Ciri vont vivre des aventures qui les éloignent de leur mission principale mais pour mieux les amener là où ils doivent être. Pour apprécier pleinement ce récit de longue haleine, il ne faut pas non plus se laisser perturber par le choix de narration d'Andrzej Sapkowski. En effet, c'est par le prisme des souvenirs de certains de ses personnages qu'il nous raconte cette histoire. Or, cette alternance de points de vue passant du présent au passé est très déroutant. Il en va de même pour la mise en page qui omet parfois de marquer un espace lorsque l'on passe d'un narrateur à l'autre.

Le Sorceleur est un cycle qui se découvre et s'apprécie dans la durée. Chaque tome prépare le terrain à l'accomplissement d'un destin prophétisé. Il ne me reste donc plus qu'à le découvrir en lisant le dernier opus...

Fantasy à la Carte
A lire aussi sur le blog mes avis sur les intégrales 1 et 2

Andrzej Sapkowski
Le Sorceleur
Intégrale 3
Editions France Loisirs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire