L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

16/06/2021

Michel Robert, L'Ange du Chaos, tomes 4 et 5, intégrale 2, éditions Pocket Imaginaire

Michel Robert, L'Ange du Chaos, Intégrale II, 
tomes 3 et 4, éditions Pocket Imaginaire

Avec la sortie du deuxième intégrale de L'Ange du Chaos chez Pocket Imaginaire, je retrouve avec plaisir le plus célèbre agent des ombres de Michel Robert.

Lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Pocket Imaginaire, je remercie Laure Peduzzi pour l'envoi de ce service de presse. 

Hors-Destin

Dans ce quatrième volet, Morion charge Cellendhyl de Cortavar d'aller extraire un agent infiltré dans le royaume des Ténèbres. Mission délicate et dangereuse que d'aller fouler les terres de son pire ennemi, le Père de la Douleur, mais Cellendhyl n'a pas d'autre choix que d'exécuter les ordres de son maître. Accompagné de ses Spectres, l'équipe qu'il a formée, ils débarquent sur place et remontent la piste de l'agent Khémal sans avoir la certitude de le retrouver vivant. Là-bas, ils croisent la route de l'héritière du Chaos qui entretient secrètement une liaison avec Empaleur-des-Âmes. Tenue à l'écart de la gouvernance du Chaos par son père et son frère, elle intrigue de son côté pour obtenir le pouvoir. Passé la surprise de la retrouver là, Cellendhyl est vite préoccupée par sa mission qui tourne mal. Démasqués, lui et son équipe ont juste le temps d'emporter un Khémal très mal en point dans leur fuite sur un autre plan. Mais, Valkyr est un lieu dangereux et sans échappatoire qui pourrait leur valoir de voir les mâchoire du piège se refermer sur eux. 

Belle de Mort

Alors que sa relation avec Estrée d'Eodh prend un tournant sentimental, Cellendhyl est contraint de la quitter pour accomplir une nouvelle mission de Morion. En effet, quelque chose se trame dans le royaume de la Lumière et le prince des apparences veut en apprendre plus à ce sujet, quitte à en retirer quelques avantages. Cellendhyl parti, Estrée est, quant à elle, rappelée à l'ordre par Léprin afin qu'elle n'oublie pas le marché conclu avec le Père de la Douleur. Or, justement, l'heure des comptes a sonné et elle est sommée de révéler l'emplacement exact de la citadelle du Chaos afin que les Ténèbres puissent lancer leur invasion minutieusement préparée. Au bord de l'abyme, comment Cellendhyl et Estrée vont-ils se sortir de cette situation qui semble sans issue ? 
Avec ce cinquième tome, Michel Robert marque un tournant dans son cycle. Révélations et rebondissements s'enchaînent avec une belle virtuosité. 

Au-delà de son personnage emblématique de Cellendhyl de Cortavar qui a laissé son empreinte indélébile dans le paysage littéraire de fantasy, Michel Robert a également donné à son cycle d'autres personnalités notables. 

En effet, il dresse, notamment, le portrait de belles héroïnes, à l'image d'Estrée d'Eodh qui va vite devenir le pendant féminin de Cellendhyl. Éblouissante à plus d'un titre, nul ne résiste aux charmes incontestées de la belle héritière du Chaos, pas même notre si sérieux agent des Ombres. Mais quelle incroyable héroïne qu'est Estrée. On la croit juste droguées à diverses poudres et au stupre, dérive facile pour la cadette d'un puissant mais elle est plus complexe que cela. Elle dissimule en réalités de nombreux secrets autant pour les protagonistes qui l'entourent que pour les lecteurs de cette saga. Envoûtante et surprenante, avec elle, on passe par toutes les surprises car on se laisse berné par ce joli minois que l'on pourrait croire crédule ou simplement dépassé par les événements. Que nenni mes chers lecteurs car avec Estrée, Michel Robert ne nous dévoile son jeu que par parcimonie. Alors attendez-vous au meilleur comme au pire. 

En outre, elle donne l'occasion à l'auteur d'ajouter une dimension plus sensuelle, voire charnelle à ses romans. Plus qu'un récit d'aventures coup de poing, des sentiments se mêlent ainsi au texte pour ménager quelques moments de pauses bienvenus à l'action menée ici tambour battant. Des passages qui nous apparaissent finalement comme des respirations avant de replonger dans le tumulte des combats. 

L'Ange du Chaos nous conte donc le destin de Cellendhyl de Cortavar, oscillant entre vengeance et rédemption, et qui s'écrit dans le sang et les coups. Il faut dire que par l'entremise de son maître Morion, il se retrouve perpétuellement au cœur des complots ourdis ici ou là. C'est l'autre grande facette de la saga de Michel Robert : cette multitude de cabales qui se trament sur tous les plans, et que Cellendhyl tente de percer à jour. Les luttes de pouvoir et la guerre d'influence règnent en maître dans ce cycle. Cellendhyl en fait régulièrement les frais car pris pour cible, il doit souvent déjouer des tentatives d'assassinats. Cela rend ce texte tourbillonnant et captivant où l'on assiste à de nombreuses passes d'armes. L'écriture de Michel Robert est si visuelle que les scènes de combats pourraient être parfaitement adaptées au cinéma.

Bien que ce deuxième volume soit un véritable pavé de 780 pages, on ne s'ennuie pas un seul instant dans la lecture de cet intégrale qui mêle brillamment action, sexe et machinations. 

Fantasy à la Carte

A lire sur le blog, mon avis sur l'Intégrale 1

Michel Robert
L'Ange du Chaos
Tomes 4 et 5
Intégrale 2
9-782-2-66307-994
780 pages
Editions Pocket Imaginaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire