L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

22/01/2021

Estelle Faye, Un Reflet de lune, éditions ActuSF

Estelle Faye, Un Reflet de lune, éditions ActuSF

Sept ans après la sortie d'Un Éclat de givre aux éditions Les Moutons électriques, Estelle Faye fait remonter sur scène son célèbre chanteur jazzy, Chet dans un nouveau roman intitulé Un Reflet de lune. C'est aux éditions ActuSF que celui-ci paraît, dans leur superbe collection, Perle d'Epices. On ne pouvait espérer plus bel écrin pour accueillir ce tout nouveau texte qui prend place dans le même univers que son premier succès. 

Pour avoir eu un vrai coup de cœur pour Un Éclat de givre, je ne vous cache pas que cette sortie m'enchante. D'ailleurs, je remercie Jérôme Vincent et les éditions ActuSF pour ce premier partenariat de l'année. 

Un an après la Grande Canicule, créée artificiellement par une bande de fanatiques, Chet se remet doucement du nouvel abandon de sa meilleure amie, Tess, partie à bord d'un train pour explorer les Terres vides. Il remonte depuis peu sur scène sous les traits de l’irrésistible Thaïs et enchaîne les concerts avec son pianiste et amant occasionnel, Damien. Tout pourrait être normal si ce n'est cette pluie diluvienne qui ne cesse de s'abattre sur Paris depuis quelque temps, mettant tout le monde à cran. Plus étrange encore, des clones de Chet ont été vus aux quatre coins de la ville comme si on voulait l'impliquer dans une affaire criminelle de grande envergure. Alors que Chet court après ses sosies, il se retrouve malgré lui dans une situation épineuse impliquant une nouvelle secte d’hurluberlus qui se sont mis en tête de purifier la ville. Alors, est-ce que Chet réussira encore à se sortir de ce marasme nauséabond qui menace autant la ville que sa vie ? 

Comme dans Un Éclat de givre, ce nouveau récit d'Estelle Faye est centré sur le duo que forment Chet et Paris. Leur vie et leur destin semblent intimement liés. Il est vrai que Chet est très attaché à sa ville et fait même preuve d'une certaine possessivité. Il aime parcourir ses lieux et en connait chaque recoin. A travers son regard, on découvre un Paris divisé en une multitude de quartiers différents qui dégagent autant d'ambiances variées. Chet aime se promener dans ses rues et se nourrir de ses diversités. 

Estelle Faye nous offre donc un univers dépaysant dans lequel la capitale revêt bien des visages. Ici, la Tour Eiffel baigne dans l'eau d'un lagon, bordé de maisons sur pilotis. Quant à Notre-Dame, elle est le quartier général d'une puissante communauté de gens du voyage. Ainsi, chaque zone de la ville est occupée par un clan différent qui a su s'adapter et développer de nouveaux modes de vie. Même si les humains d'avant l'apocalypse ont fortement pollué les lieux, à l'image de l'eau de la Seine devenue hautement toxique pour quiconque y plongerait un orteil, comme en fera l'expérience Chet au début de l'aventure, de nouveaux écosystèmes ont tout de même vu le jour. La végétation n'a jamais été aussi exubérante. Il faut dire qu'elle est le résultat de manipulations génétiques qui ont échappé à tout contrôle. Aussi, il faut se méfier de certains gazons cannibales ou des saules "étrangleurs". Néanmoins, cette nature tapageuse fait de Paris, un antre exotique et fascinant. A travers ses livres, Estelle Faye rend donc hommage à la ville lumière en la hissant au rang de personnage. Dans l'imaginaire de cette autrice, elle est un cœur qui bat à l'unisson de cette vie foisonnante qu'elle accueille en son sein. Mais avec Chet, on sent la relation particulière qui les lie. Âme sœur de cet être complexe, elle pourrait même être l'une de ses maîtresses car Chet est un séducteur. Tantôt homme, tantôt femme, nul ne lui résiste. Avec sa voix suave, cet artiste plaît et aime plaire, souvent plus que de raison, au point de créer de nombreux mécontentements parmi ses ex éconduit.e.s. Chet est un esprit libre qui assume pleinement toutes les facettes de sa personnalité. C'est un personnage charismatique qui porte l'aventure à lui seul. Ni fort, ni faible, il mène ses convictions jusqu'au bout et nous entraîne à perdre haleine dans ce labyrinthe que forme la capitale. A travers lui, c'est toute une musicalité qui se dégage, les moments où il chante, procurent des respirations dans notre lecture de ce livre et nous permet d'apprécier toute la poésie de ce texte. 

Un Reflet de lune est un récit fluide où l'action est menée tambour battant. Estelle Faye a ici emprunté au thriller pour colorer son post-apo où l'on retrouve un Chet au cœur d'une machination impliquant la sécurité de Paris. C'est donc dans une course contre la montre qu'il s'engage pour démasquer ceux qui en ont après lui et surtout comprendre le but d'avoir fait des clones de sa personne, tout en mettant à jour les agissements de cette organisation secrète qui semble vouloir racheter une pureté à la ville.

De fait, Estelle Faye laisse s'installer une atmosphère de suspicion et de défiance qui monte crescendo jusqu'à atteindre son point de rupture. On peut sans doute y voir là un effet miroir de ce que l'on vit actuellement. Elle nous rappelle qu'une situation sur laquelle on n'a pas prise peut vite dégénérer à en faire perdre la raison. 

Avec Un Reflet de lune, c'est un pari réussi pour Estelle Faye qui nous propose à nouveau un roman captivant. On plonge avec délectation dans ce Paris futuriste et merveilleux qui nous immerge dans une réalité parallèle très crédible.

Nouveau coup de cœur pour un univers époustouflant et une plume toute en délicatesse. 

Fantasy à la Carte

A lire aussi sur le blog mon avis sur Un Éclat de givre, ainsi que sur Les Seigneurs de Bohen et Les Révoltés de Bohen

Informations

Estelle Faye
Un Reflet de lune
321 pages
978-2-37686-332-8
Editions ActuSF

2 commentaires:

  1. Aaaah que ce second coup de coeur me rassure! J'ai moi aussi adoré Un éclat de givre et j'avais donc autant hâte que peur de la déception de ce second opus. Je pars avec confiance!

    RépondreSupprimer
  2. Alors là, je ne pense pas que tu sois déçue par ta lecture. Tu peux y aller, c'est écrit dans la même veine. Et quel plaisir que de retrouver Chet.

    RépondreSupprimer