L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

02/01/2021

Adrien Tomas, Engrenages et Sortilèges, Rageot Éditeur

Adrien Tomas, Engrenages et Sortilèges, éditions Rageot

Avant la sortie de Dragons et Mécanismes, toujours aux éditions Rageot, il me fallait absolument lire Engrenages et Sortilèges. Même si Adrien Tomas précise dans une communication que son prochain livre ne sera pas une réelle suite, j'avais tout de même envie de découvrir ce cycle dans le sens de son écriture. 

Si Engrenages et Sortilèges est le premier roman qu'Adrien Tomas a inséré dans cet univers steampunk, il n'est plus le seul depuis la sortie de Vaisseau d'Arcane aux éditions Mnémos dont je vous ai déjà parlé sur le blog.

Mais revenons à ce présent roman dans lequel on fait la connaissance de Grise et Cyrus, deux élèves scolarisés dans la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Alors que les deux jeunes gens se détestent, ils manquent de se faire enlever dans l'enceinte même de l'école, bien qu'ils s'y croyaient en sécurité. Par crainte d'une trahison interne, tous deux décident donc de mettre leur inimitié de côté pour trouver refuge dans les bas quartiers de la ville. Mais sauront-ils faire face au danger et démasquer leurs ennemis ? 

Dans Engrenages et Sortilèges, Adrien Tomas nous immerge au cœur de l'empire mycéen et plus précisément dans la ville sombre et pluvieuse de Celumbre. La société y est scindée en deux avec d'un côté, les ésotériciens, autrement dit des mages détenteurs de pouvoirs magiques et de l'autre, les technologistes qui inondent le marché des machines et des automates qu'ils ont fabriqués. L'auteur nous brosse donc le portrait d'un monde progressiste dans lequel on croise de nombreux automates. Certains sont les serviteurs de familles aisées alors que d'autres ont intégré les rangs des soldats qui veillent à la sécurité de la cité. Si beaucoup sont les esclaves de ce monde moderne, quelques-uns ont pu s'affranchir et trouver la liberté dans les quartiers populaires. En outre, on ne s'étonne pas non plus de rencontrer des drones qui s'avèrent être de fidèles compagnons, à l'image de Cog, le petit drone de Grise. Magie et technologie ancrent donc cet univers dans un steampunk marqué. Mais qu'ils soient magiciens ou technologistes, tous ont besoin de l'arcane, un minerai très convoité qui sert de batterie autant pour les pouvoirs magiques que pour les machines. Cette énergie est au cœur des enjeux comme, c'est d'ailleurs le cas dans Vaisseau d'Arcane

En outre, Adrien Tomas a également coloré son récit d'une dimension sociale en s'appuyant sur un clivage très prononcé avec d'un côté, la caste aisée dont sont issus ses deux héros, et de l'autre côté, la caste plus populaire où ils ont trouvé refuge. Néanmoins, c'est essentiellement au sein du quartier le plus pauvre de Celumbre que l'auteur nous emmène. En effet, avec les Rets, on retrouve l'ambiance de la cour des miracles où vivent voleurs, assassins, sorciers renégats ou encore automates affranchis. Certains font même partie d'une guilde tenue d'une main de fer par la mystérieuse Arachnide. C'est d'ailleurs avec elle que nos deux étudiants vont sceller un pacte pour comprendre qui se cache derrière cette machination dont ils sont les victimes. 

Bien que l'auteur mette en scène une communauté très variée de protagonistes, la force de ce récit repose surtout sur ses deux personnages principaux qui se détestent cordialement. Il faut dire que le pédant Cyrus Vorocle est insupportable. Cette supériorité permanente qu'il affiche hérisse le poil de Grise qui ne peut s'empêcher de répondre à ses provocations. Cyrus est le fils de la très respectée générale et baronne Abylabe Vorocle. Héritier d'une lignée d'esotériciens, cela fait de lui un être très pompeux. Pourtant des quatre disciplines qu'il doit maîtriser, une seule lui échappe encore. En effet, s'il manie le mentalisme et l’illusionnisme à la perfection, et se débrouille bien en sortilèges curatifs, l'élémentalisme continue de se dérober à lui. Ne pas être capable d'allumer la moindre flammèche est un peu gênant surtout pour quelqu'un qui souhaite devenir un grand ésotéricien. Quant à Grisella Oolonga, elle aspire à suivre les traces de son père, un brillant ingénieur d'Etat. Contrairement à Cyrus, Grise est une jeune fille timorée et solitaire. Sa passion pour la mécanique l'isole de ses camarades avec lesquels elle n'a pas su se lier. Alors se retrouver en tête à tête avec le garçon le plus populaire et le plus exécrable de l'Académie promet de faire quelques étincelles dont on se délecte d'avance. Ainsi, Adrien Tomas réunit dans ce livre deux esprits brillants auxquels il a retiré tous leurs repères pour les embarquer dans une aventure qui les dépasse mais dans laquelle ils vont devoir jouer un rôle s'ils espèrent survivre.

Avec Engrenages et Sortilèges, Adrien Tomas se fait encore une fois l'auteur d'un récit palpitant qui prend corps dans un univers fabuleux. 

Récompensé par pas moins de quatre prix : prix Saint Exupéry, prix Les Hallienales, prix Babelio.com et prix Les Mordus du Polar, ce roman jeunesse ravira les lecteurs quels que soient leur âge.

Fantasy à la Carte

A lire aussi sur le blog mes avis sur Vaisseau d'Arcane et Les Six Royaumes

Adrien Tomas
Engrenages et Sortilèges
Editions Rageot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire