L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

09/10/2020

Florian Paret, Le Maître Horloger, tome 1, La Complainte des Ombres, éditions L'Alchimiste

Florian Paret, Le Maître Horloger, tome 1,
  La Complainte des Ombres, éditions L'Alchimiste

En ce Mois de l'Imaginaire, les éditions L'Alchimiste accueillent dans leur catalogue une nouvelle plume française de fantasyAvec La Complainte des Ombres, Florian Paret signe un premier récit très prometteur. 

D'une nouvelle, ce récit est devenu un diptyque dont le premier volet paraît le 13 octobre prochain. Lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions L'Alchimiste, je remercie Lionel Cruzille pour l'envoi de ce nouveau service de presse. 

On y suit les tribulations d'un jeune garçon répondant au nom d'Elvin Rivière. Fils d'horloger, Elvin est un être solitaire qui souffre de la disparition prématurée de sa mère et vit mal sa scolarisation tardive. Il ne s'intègre pas avec les autres enfants qui lui font bien ressentir sa différence. Mais tout change avec l'arrivée d'un nouvel élève, et la seconde ombre qu'il possède y est sans doute pour quelque chose. Cela fait de lui un être à part comme Elvin l'est lui-même dans le regard des autres. En tout cas, une amitié se noue très vite entre ces deux-là qui deviennent inséparables. Ce n'est qu'en grandissant qu'Elvin apprend que son père n'est pas un simple horloger. En effet, il est détenteur d'une magie qui se transmet de père en fils. A lui maintenant d'accepter ou non son étrange héritage.

Avec La Complainte des OmbresFlorian Paret se fait l'auteur d'un récit sombre et merveilleux qui met en lumière un univers teinté de fantasy. La magie existe même si peu d'élus y ont accès. Les maîtres horlogers, par exemple, possèdent la magie du temps. Grâce à des mots de pouvoir, ils peuvent ainsi remonter le temps pour revivre des souvenirs. Mais comme toute magie, elle a un prix et ne doit donc jamais servir à un usage personnel, mais seulement être utilisé pour le bien d'autrui.  En outre, l'auteur s'est également réapproprié ici l’archétype de la sorcière puisque l'on rencontre aussi des femmes qui mettent leurs connaissances des plantes au service du soin. Elles disposent également de pouvoirs dont elles se servent lors de la fabrication de potions et autres onguents. L'autre forme de magie que l'on croise entre ces lignes est celle des ombres, dont on ne sait finalement que peu de choses, et pour cause : elle est l'un des enjeux de ce roman comme l'atteste son titre. D'ailleurs, le meilleur ami d'Elvin est lui-même un tailleur d'ombres comme son père le fut avant lui. A la demande de clients fortunés, il leur coud donc une ombre qu'il a préalablement taillé. Cette ombre devient ainsi un compagnon et un protecteur, fidèle jusque dans la mort de son maître. On prend vite conscience que cette magie est puissante et dangereuse même si ses dangers restent encore méconnus pour la plupart des gens. 

Relaté à la première personne, ce récit nous attache aux pas d'Elvin Rivière. C'est un garçon fragile, marquée par la vie et la mort. On l'apprécie dès les premiers chapitres. Malmené par les autres, il s'épanouit aux côtés d'amis rares et précieux. On plonge à pieds joints dans son histoire jusqu'à partager ses joies et sa détresse. Elvin, c'est le portrait de monsieur tout le monde. Il n'y a rien d'héroïque dans sa personnalité mais c'est un garçon déterminé qui se laisse submerger par ses émotions au point qu'elles vont l'entraîner à sa perte. Mais peut-on réellement influer sur son destin ? 

A travers lui, l'auteur introduit un élément narratif récurrent des livres de fantasy : la quête initiatique. Si dans un premier temps, il s'agit surtout pour Elvin de trouver sa place dans la société, cette quête prend un sens plus grave par la suite car c'est sur un chemin tortueux qu'il s'engage. Dépassé par ses pouvoirs, aveuglé par le chagrin, il cherche à atteindre l'immortalité, mais à ce jeu-là, il pourrait surtout s'y brûler les ailes. Si le début du roman est surtout consacré à faire connaissance avec cet étonnant héros, l'auteur accélère le rythme dans la seconde moitié du livre pour nous laisser sur un final presque insoutenable.

Pour un premier récit, Florian Paret s'avère être un bon conteur. On se laisse facilement charmer par sa fantasy. Maintenant que l'intrigue est posée, je dois avouer que je suis impatiente de lire la suite et de découvrir son dénouement. Affaire à suivre. 

Fantasy à la Carte

Florian Paret
Le Maître Horloger
Tome 1
La Complainte des Ombres
Editions L'Alchimiste

Aucun commentaire:

Publier un commentaire