L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

04/08/2020

Jean-Laurent Del Socorro & Marc Simonetti, La Guerre des Trois Rois, éditions ActuSF


Jean-Laurent Del Socorro, La Guerre des Trois Rois, éditions ActuSF

Avec La Guerre des Trois Rois, Jean-Laurent Del Socorro fait une nouvelle escale dans son univers de Royaume de Vent et de Colères. La sortie de ce livre, c'est l'occasion pour les éditions ActuSF d'inaugurer une très belle collection de romans graphics. Je remercie d'ailleurs Jérôme et les éditions ActuSF pour l'envoi de ce magnifique service de presse. 

Mai 1588. La compagnie du Chariot, dirigée par la jeune capitaine Axelle, accompagne le roi Henri III dans son coup de force pour reprendre Paris au duc de Guise et à ses Ligueurs. Mais devant le soulèvement des Parisiens, il échoue et doit fuir à Chartres. Pour mettre un terme aux guerres de Religion et asseoir définitivement son pouvoir, il décide de faire appel aux alchimistes de l'Artbon. L'affaire est délicate et doit rester secrète. Axelle et ses hommes auront un rôle à jouer. Mais attention : à trop vouloir se frotter aux affaires d'Etat, ils pourraient bien s'y brûler les ailes. 

Comme à son habitude, Jean-Laurent Del Socorro inscrit son récit au cœur d'un moment-clé de l'Histoire. Ici, il s'agit d'événements antérieurs à ceux relatés dans Royaume de Vent et de Colères. En effet, nous sommes en pleine guerres de Religion. Le pouvoir est écartelé entre le duc de Guise et ses partisans, le roi Henri III et Henri de Navarre. La France est donc divisée. Après l'échec de son putsch sur Paris, Henri III est contraint de signer l'Edit d'union à Rouen avec la Ligue, renouvelant la promesse de chasser les hérétiques et de convoquer les Etats généraux à Blois du 16 octobre 1588 au 16 janvier 1589. Cette réunion extraordinaire est surtout marquée par l'assassinat de Henri Ier de Guise, commandité par le roi lui-même. Cela lui vaudra les représailles d'un moine fanatique du nom de Jacques Clément qui l'assassinera à son tour le premier août 1589. Cette mort tragique met donc fin à la dynastie des Valois et annonce l’avènement des Bourbons, avec Henri de Navarre qui monte sur le trône. 

La Guerre des Trois Rois est un texte court qui met en lumière des instants cruciaux où les tensions sont exacerbées et le danger est à son comble. Cette période trouble est donc un terreau idéal à l'épanouissement de la fantasy. Avec un roi aux abois, on ne s'étonne qu'à peine de le voir se tourner vers des alchimistes pour trouver une solution à son problème et triompher de cette épineuse situation. D'autant qu'à l'époque on croit à la sorcellerie. On la rend même responsable de tous les maux : guerres, famines, épidémies, etc. D'ailleurs, c'est bien entre 1580 et 1630 que les procès pour sorcellerie atteignent leur apogée. Ainsi donc on recroise ici la magie de l'Artbon. Puissante, elle a tout de même un prix à payer. D'ailleurs, au vu de la fin tragique d'Henri III, on peut en conclure qu'elle lui a coûté cher. L'Artbon a des effets dévastateurs et il est difficile de lui résister. Beaucoup en deviennent tout simplement accro. C'est une magie dangereuse qui marque à jamais l'alchimiste qui la manipule. Sa présence dépose finalement une aura de mystère sur ces événements historiques. 

La Guerre des Trois Rois, c'est aussi les destins entremêlés d'une poignée de mercenaires que l'on a plaisir à retrouver ici. Voici des héros hauts en couleurs à la langue bien pendue et à la gouaille légendaire. Il y a par exemple N'a-qu'un-œil, le narrateur de ce livre qui nous relate les faits par l'intermédiaire du journal que la capitaine lui a demandé de tenir. Avec son franc-parlé et son langage parfois fleuri, il donne le ton de cette compagnie hétéroclite, souvent brute de décoffrage, mais respectant un certain code d'honneur. Parmi eux, il y a également l'artiste Tremble-voix qui croque, à ses moments perdus, aussi bien ses camarades que les lieux et les gens qu'il rencontre. Avec lui, l'auteur fait une belle mise en abyme en lui attribuant les splendides illustrations du talentueux Marc Simonetti. On s'émerveille devant la finesse de son trait qui reproduit à la perfection des lieux mythiques ou des grandes figures de l'Histoire de France. Il faut dire que dans le milieu de l'Imaginaire, Marc Simonetti est un illustrateur célèbre. On lui doit notamment les belles illustrations des romans de G.R.R. Martin ou de Robin Hobb

La collaboration entre la plume de Jean-Laurent Del Socorro et le pinceau de Marc Simonetti fait de ce livre un superbe objet qu'on apprécie de feuilleter. 

Pari réussi pour cette nouvelle aventure éditoriale des éditions ActuSF qui nous proposent avec ce premier livre, La Guerre des Trois Rois, un récit d'aventure rondement mené.

Fantasy à la Carte

A lire aussi sur le blog mes avis sur Boudicca et Royaume de Vent et de Colères.

Informations

Jean-Laurent Del Socorro
La Guerre des Trois Rois
128 pages
978-2-37686-253-6
Editions ActuSF


D'autres avis sur la blogosphère : Au Pays des Cave Trolls et Ombrebones

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire