L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

07/08/2020

Alan Moore & Cindy Canévet, L'Hypothèse du Lézard, éditions ActuSF

Alan Moore & Cindy Canévet, L'Hypothèse du Lézard, éditions ActuSF

Après Liavek de Megan Lindholm et Steven Brust, c'est au tour d'Alan Moore de prendre place dans le catalogue des éditions ActuSF. Cette nouvelle de L'Hypothèse du Lézard est également tirée de l'une des 5 anthologies, publiées entre 1985 et 1990, qui partagent un univers commun. Seulement pour sa réédition, les éditions ActuSF lui ont offert un bel écrin. Edité dans sa toute nouvelle collection de graphics, le texte d'Alan Moore profite du talent de Cindy Canévet qui vient l'égayer de ses superbes illustrations. 

Mais avant d'aller plus loin, je souhaite remercier Jérôme Vincent pour m'avoir proposé ce très beau partenariat. 

A neuf ans, Som-Som est vendue au bordel, la Maison sans Horloges, situé à Liavek. Alors qu'au début, on ne la charge que de quelques commissions, les choses changent, trois ans plus tard, lorsque la maîtresse des lieux, Madame Ouish, lui annonce qu'elle va porter le Masque brisé et devenir ainsi l'amante des magiciens. Un nouveau statut qui va la condamner au silence lorsqu'elle aura subi l'opération nécessaire à la pose de ce masque. Enfermée dans son corps et n'ayant plus l'usage de la parole, elle devient la compagne idéale, gardienne de tous les secrets. Pour elle, c'est également le début d'une étrange amitié avec Raura Chin qui a pris l'habitude de lui confier autour d'un thé sa vie et ses expériences avec son amant Foral Yatt. A la Maison sans Horloges, la vie de Som-Som va donc prendre un étrange tournant mais saura-t-elle l'accepter ? 

Dans L'Hypothèse du Lézard, Alan Moore nous entraîne dans un récit baroque et tragique. Il nous immerge dans le quotidien d'une maison close où l'on croise des personnalités fantasques comme les deux comédiens : Raura Chin et Foral Yatt. Tous deux entretiennent une relation fusionnelle et conflictuelle. Som-Som est témoin des déchirures de leur couple après que Raura Chin est décidé de quitter le bordel pour faire décoller sa carrière de comédien. Plus tard, son retour va entraîner bien des souffrances, des affrontements et de la déception pour l'un comme pour l'autre. A travers le regard de Som-Som, Alan Moore explore la lente destruction d'une relation amoureuse lorsqu'elle est sacrifiée sur l'autel de l'ambition. Il met en lumière toute la cruauté de l'âme humaine lorsque celle-ci n'aspire qu'à la vengeance. 

La Maison sans Horloges est un lieu étrange, miroir de la démesure de la cité de Liavek. Lieu de perdition ou d'oubli pour certains, elles est donc autant une prison qu'un refuge. 

Bien que Som-Som soit l'héroïne de cette nouvelle, elle s'efface pour laisser la place aux autres résidents de cette maison close. Pourtant ce qu'elle subit est terrible. Abandonnée par sa mère, dépossédée de la parole, défigurée et handicapée, elle n'en demeure pas moins une héroïne forte qui ne s’apitoie pas sur elle-même. 

Observatrice avisée, elle nous ouvre la porte d'un monde violent et cruel que l'illustratrice Cindy Canévet a parfaitement mis en valeur ici. Sa prédilection pour l'encre de Chine met en lumière toute l'étrangeté de cette sombre histoire. Au-delà de la noirceur de l'encre qu'elle utilise, l'artiste a su donner une grande beauté aux personnages d'Alan Moore. Ainsi, on découvre une Madame Ouish majestueuse et une Som-Som d'une grande beauté en dépit de son masque effrayant. Cindy Canévet a parsemé les pages de ce livre de ses magnifiques dessins qui accompagnent harmonieusement notre lecture de cette nouvelle. 

Tourner les pages de L'Hypothèse du lézard est autant un enchantement pour les yeux qu'un billet pour embarquer à nouveau vers une cité imaginaire qui a déjà fait beaucoup parler d'elle. 

Fantasy à la Carte
A lire aussi les avis de Livropathe et Le Bibliocosme

Informations

Alan Moore & Cindy Canévet
L'Hypothèse du Lézard
128 pages
978-2-37686-255-0
Editions ActuSF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire