L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

28/01/2020

Patrick Moran, Les Six Cauchemars, éditions Mnémos

Grande nouvelle aujourd'hui, la Crécerelle est de retour. Souvenez-vous en 2018 : je vous parlais de ce premier roman de Patrick Moran : un OVNI pour le genre. 

Après le succès de cette pépite de l'Imaginaire, il a enfin repris la plume et nous écrit un nouvel opus consacré à son héroïne atypique.

Je remercie les éditions Mnémos pour l'envoi de ce service de presse époustouflant. 

Redoutable assassin, la simple évocation de son nom en fait trembler plus d'un. Mais depuis quelque temps, la Crécerelle est devenue l'ombre d'elle-même. Elle traîne volontiers dans les bars plutôt que de faire honneur à sa sanglante réputation. C'est d’ailleurs là que vient la déloger Mémoire, une vieille amie devenue membre du Conseil des cités-Etats. Elle souhaite lui confier une mission délicate : celle d'assassiner cinq mages thaumaturges qui menacent la sécurité des cités-Etats. Pour Crécerelle, ce sont tous des anciens camarades : elle les connait bien. Mais connaître sa cible peut autant être une force qu'une faiblesse. Acceptera-t-elle cette mission ? Car finalement si eux représentent une menace, n'en est-elle pas une également ? La Crécerelle s'engage sur une route hasardeuse qui pourrait bien réveiller des souvenirs qu'elle préférait oublier. 

Les Six Cauchemars est un roman qui peut se lire indépendamment. Mais en toute honnêteté lorsque l'on a lu La Crécerelle, on ne résiste pas à la curiosité que suscite ce nouveau livre. 

Je pense que Patrick Moran doit avant tout le succès de son premier roman à son choix de mettre en scène une héroïne si déroutante. Autant on la percevait dans le premier volet comme une tueuse à sang froid, autant dans le second on lui découvre une sensibilité inattendue. La Crécerelle est un personnage complexe, doté d'une force indiscutable mais aussi de secrets qui, finalement, l'humanisent pas mal. C'est aussi un roman qui distille quelques révélations ici ou là. 

A la lecture des Six Cauchemars, on prend conscience que Patrick Moran ne fait que semer des petits cailloux et qu'il nous réserve encore bien des surprises pour l'avenir. 

Un nouveau roman qui explore plus en profondeur l'univers qu'il a bâti. Nous voici transportés dans une cité portuaire bordé par un désert. La Crécerelle s'y retrouve mandatée par le gouvernement en place pour éliminer des éléments gênants. Ainsi, il s'agit bien de tractations et de magouilles politiques dans lequel est projetée notre magicienne. L'auteur nous dépeint un monde dur, peuplé d'hommes et de femmes assoiffés de pouvoir, qui tel un rouleau compresseur, n'hésite pas à détruire ce qui le gêne. 

Complot et manipulation sont les maîtres-mots de ce récit dans lequel La Crécerelle fait figure de marionnette. 

Avec ce nouveau texte, la plume de Patrick Moran se la joue haletante. On est passionnés par les aventures de la Crécerelle et on est juste déçus lorsque la dernière page arrive. 

Fantasy à la Carte
Sur la Blogosphère, découvrez l'avis de La Bulle d'Eleyna

Patrick Moran
Les Six Cauchemars
Editions Mnémos
A lire aussi La Crécerelle de Patrick Moran. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire