L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

07/01/2020

Lionel Davoust, La Fureur de la Terre, Les Dieux Sauvages, tome 3, éditions Critic

On démarre l'année avec le troisième opus des Dieux Sauvages de Lionel Davoust. Un roman qui se distingue par son nombre de pages autant que par son intrigue, qui accélère singulièrement le récit de son cycle.  

Pour commencer, un mot pour l'auteur et les éditions Critic, déjà pour les remercier de l'envoi de ce service de presse, ainsi que pour leur soutien renouvelé à Fantasy à la Carte. Avec ce livre, ils m'offrent un vrai moment de plaisir de pouvoir partager avec vous mes impressions sur ce nouveau coup de cœur. 

La Fureur de la Terre s'ouvre sur le siège de Loered qui se poursuit. La cité n'a pas cessé d'être harcelée par l'armée innombrable des Askalites. Bien que fatigué par les privations et la maladie, le peuple de Loered tient bon sous la férule de Mériane qui continue de leur prodiguer espoir et courage. Avec l'aide de Néhyr, la Messagère du Ciel a endossé une armure askalite, repeinte en blanc, pour incarner davantage un symbole. Ainsi revêtue, elle est plus à même d'affronter sur un pied d'égalité cette horde de démons. Seulement l'endosser exige un lourd tribut qu'elle n'est pas sûre de pouvoir fournir jusqu'au bout. Alors que le Verrou du Fleuve se voit rogner ses dernières forces, le prince Erwel, lui, est parti chercher du renfort du côté de la Saracie et des Deux-Sources. Avec l'espoir chevillé au corps de pouvoir ramener à temps les troupes nécessaires pour renvoyer le Pandémonium d'où il vient, le jeune Erwel sera-t-il capable d'imposer sa volonté ? 

Peu importe le front sur lequel ils se battent, les héros de Lionel Davoust sont pris dans un tourbillon de violence et de danger dont il sera difficile de sortir indemne...

Lionel Davoust a choisi de donner deux temps forts à l'action dans son récit. En effet, il nous conte d'un côté les affrontements fracassants entre Askalites et Loerediens, et de l'autre côté, la démarche diplomatique dans laquelle s'est lancé le prince de Rhovelle. En alternant ces deux points de vue, il donne une réelle dynamique à son livre. 

La Fureur de la Terre est un livre pivot à ce cycle des Dieux Sauvages. L'auteur y accélère les événements. Déjà, on sent que Loered arrive à son point de rupture. Le siège vit ses derniers instants. Funeste ou non, on boit littéralement chacun des mots de l'auteur tant on est captivé par cette aventure. De plus, il commence à distiller ici ou là quelques menues révélations sur l'existence de ces dieux sauvages et notamment sur leur passé, ainsi que sur l'empire d'Asrethia. Au fur et à mesure des tomes, on prend conscience que pour comprendre la situation actuelle, il faut remonter le temps, à l'époque de l'empire justement car c'est là que tout a commencé. Cela va également nous éclairer sur cette étrange magie. 

Bien que très épais, on ne voit pas le temps passé en compagnie de cette plume montante de l'Imaginaire français. 

Les rebondissements se succèdent sans qu'on les voit venir pour autant. Avec La Fureur de la Terre, Lionel Davoust continue de tenir ses promesses de se faire l'auteur d'une grande saga de fantasy

Lionel Davoust
Découvrez l'avis des Chroniques du Chroniqueur
La Fureur de la Terre
Tome 3
Les Dieux Sauvages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire