L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

20/12/2019

Mathieu Guibé, Lorsque nous étions morts, collection Naos, éditions ActuSF

Mathieu Guibé est un auteur qui a construit des univers teintés de fantastique, de vampirisme et de gothique. Avec des romans tantôt destinés aux adultes, tantôt aux adolescents, il a déjà laissé sa marque dans le paysage de l'Imaginaire français. 

Edité dans la collection Naos, son nouveau livre, Lorsque nous étions morts s'adresse à la jeune génération avertie, tant sa plume y est impitoyable. 

Je remercie Jérôme Vincent et les éditions ActuSF pour l'envoi de ce service de presse qui m'a fait rentrer à pieds joints dans un monde inconnu. 

Préfacé par Georgia Caldera, elle incarne avec ses sagas Les Larmes Rouges et Victorian Fantasy, ce romantisme victorien que Mathieu Guibé laisse s'épanouir ici. Ainsi, elle a su trouver les mots justes pour donner envie de nous immerger dans ce roman. 

Lord Josiah Scarcewillow est un vampire désabusé par son éternité. Son quotidien est pavé de meurtres sordides et sans saveur, même pour le prédateur qu'il est. Lasse de sa vie de patachon londonienne, il décide de retourner dans son domaine familiale du Gloucestershire pour retrouver un peu de calme et se soustraire à la vigilance des chasseurs de vampires. Contre toute attente, Josiah va y trouver un intérêt. Disons qu'une rencontre va lui tourner la tête et bouleverser sa vie à jamais. En effet, à peine arrivé, il fait la connaissance de la candide Abigale. Sensible et fragile, elle aurait dû éveiller chez lui ses plus bas instincts de chasseur. Solaire, elle l'attire inexorablement et réveille même en lui son humanité depuis longtemps oubliée. Mais, un vampire peut-il réellement trouver l'âme sœur et se voir accorder la rédemption ?  

Dans Lorsque nous étions morts, Mathieu Guibé s'est réapproprié le mythe originel du vampire en lui donnant les traits de caractère du prédateur né au XIXe siècle.

A huis clos, on suit les amours contrariés de ce vampire amer. Des premiers émois qui font rebattre son cœur sec aux affres inévitables de l'amour, Mathieu Guibé nous entraîne sur les chemins tortueux des beaux sentiments. 

Sombre et intense, le récit se met au diapason de cette histoire d'amour compliquée. 

Il met en scène deux héros qui représentent les deux faces d'une même pièce, avec côté pile, la flamboyante Abigale et côté face, le ténébreux Josiah. Deux être opposés condamnés par un amour impossible. 

Mathieu Guibé se fait l'auteur d'un texte plein de sauvagerie et de romantisme victorien. Personnellement, j'ai apprécié de retrouver la désuétude de cette époque. 

Sensible, romantique et fougueuse, la plume de cet écrivain ne laisse pas indifférent.

Néanmoins, âme sensible, je vous mets en garde, ne vous attendez pas à trouver entre ces lignes de gentils vampires car son image n'est en aucun cas dénaturé ici. 

Bien écrit, Lorsque nous étions morts se laisse lire sans mal. Amateur de vrais vampires et de fruit défendu, ce livre est pour vous. 

Fantasy à la Carte

Mathieu Guibé
Lorsque nous étions morts
Collection Naos
256 pages
978-2-36629-481-1
Editions ActuSF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire