L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

25/06/2019

Sandrine Alexie, La Rose de Djam, L'Appel des Quarante, tome 1, éditions L'Atalante

Avec La Rose de Djam, Sandrine Alexie nous offre une grande fresque de fantasy orientale. J'avais déjà eu l'occasion de lire des récits de fantasy se déroulant en Orient, notamment au temps des Croisades. Je pense, par exemple, au très bon Djinn, La Maudite de Jean-Louis Fetjaine, lu dans le cadre du prix Imaginales des bibliothécaires, en 2018. On retrouve dans le présent roman le même contexte géopolitique.  

Dans ce premier volet de L'Appel des Quarante, Sandrine Alexie entremêle les fils du destin de son héroïne, Sybille, à de nombreux protagonistes qui viendront, au fil de l'histoire, la soutenir dans sa quête ou, au contraire, la contrer. Sybille de Terra Nuova est une jeune femme au caractère bien trempé qui ne se laisse dominer par personne. Aussi, lorsque son oncle disparaît et que son suzerain la somme de se remarier, au candidat proposé, elle préfère Peir Esmalit, le routier venu lui transmettre le message. Mais au fond d'elle, elle sait qu'elle ne restera pas à l'abri des murs de sa cité. Elle attend le retour de son mentor, Shudjâ. Il lui a promis de revenir la chercher. Mais il tarde et elle n'a d'autres choix que d'aller au devant de lui en prenant la direction d'Alep, puis d'Amid. Depuis sa plus tendre enfance, elle a été préparée par Shudjâ à l'avenir qui l'attend. Elle est une élue. Elle en a la marque. Elle porte une rose sur la main. Pour se conformer à sa destinée, elle devra répondre à l'appel des Quarante et retrouver la Rose de Djam, un talisman puissant, connu aussi en Occident sous le nom de Graal. 

Un premier volet composé de deux parties. Dans un premier temps l'action se concentre sur la recherche du maître spirituel de Sybille ; dans un second temps, Sandrine Alexie se consacre aux préparatifs de la quête que doit mener son héroïne. L'ensemble a été écrit de manière à ne laisser aucun temps mort ! Cette quête de la Rose de Djam est le fil conducteur du cycle. Trois tomes sont déjà prévus, à L'Atalante, mais dans l'interview que l'autrice a accordée à l'éditeur, elle précise qu'elle voit les choses en plus grand encore. On doit donc s'attendre à une saga d'envergure. Ce qui n'est pas pour me déplaire, au vu de la qualité de ce premier tome. 

Je dois dire que La Rose de Djam a tout pour plaire. Déjà, moi, ce que j'adore, ce sont les lieux remplis de mystères que ce livre nous permet d'explorer. L'héroïne de Sandrine Alexie se lance dans un long voyage au cœur d'une terre de miel très convoitée.  L'autrice a inséré son intrigue dans une période fortement troublée, avec notamment la reprise de Jérusalem par Saladin, ce qui débouchera plus tard sur la Troisième Croisade. En suivant Sybille, on va surtout multiplier les rencontres avec une population très cosmopolite qui nous offre, dès lors, une bonne dose de dépaysement, comme la fantasy sait le faire. Rencontre avec des peuples, des cultures et un imaginaire fabuleux. A l'image des conteurs des Mille et Une Nuits, Sandrine Alexie nous entraîne dans un maelstrom d'aventures qui invite au voyage et à l'évasion. Un parfum de danger plane sur son roman. 

Bien entendu, agiter la quête d'un objet magique détenteur des secrets de l'univers, cela ne peut que titiller tous les rêveurs et autres aventuriers du Graal.

Les héros de Sandrine Alexie sont nombreux, mais je dois dire que j'ai particulièrement apprécié la joute qui oppose Sybille à Peir Esmalit tout au long du livre. En jouant au chat et à la souris, leur relation conflictuelle vient pimenter à merveille ce récit. 

La Rose de Djam envoûte de bien des manières et suscite une belle émotion aux lecteurs. C'est un livre qui se lit, d'ores et déjà, comme un coup de cœur. 

Fantasy à la carte

Sandrine Alexie
La Rose de Djam
Tome 1
L'Appel ds Quarante
Editions L'Atalante

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire