L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

18/05/2021

Régis Goddyn, Le Sang des 7 Rois, Prélude I, éditions L'Atalante

Régis Goddyn, Prélude I, Le Sang des 7 Rois, éditions L'Atalante

Après le succès de son cycle du Sang des 7 Rois, Régis Goddyn s'est attelé à l'écriture d'un préquel afin de dévoiler à ses lecteurs les origines de son univers si atypique. 

L'auteur m'a fait la surprise de m'envoyer un exemplaire dédicacé alors je le remercie, ainsi que les éditions L'Atalante

Quoi de mieux que d'enchaîner avec ce prélude quand on vient d'achever le dernier tome de cette grande saga surtout lorsque quelques questions demeurent encore en suspens sur la genèse de cet univers déroutant mêlant magie et technologie.

Dans cette première partie, on rencontre, d'abord, une jeune drake prénommée Oldarika qui, depuis l'arrivée des an-ki et notamment de son ami Zlek, ne rêve que de parcourir les étoiles. Alors qu'elle doit se préparer à son initiation pour devenir un drak adulte, rien ne se passe comme prévu. En effet, alors que la jeune génération de drakes est mystérieusement décimée par un mal inconnu, Oldarika voit son rêve se réaliser et embarque à bord d'un vaisseau pour être le sujet d'une expérience scientifique qui doit lui sauver la vie. C'est ainsi que l'on va la suivre dans sa nouvelle vie et la voir devenir Oldarik car les draks adultes sont toujours de sexe masculin. En se prêtant aux essais génétiques du peuple an-ki, Oldarik va permettre à une nouvelle race hybride au sang bleu de voir le jour. Dotée de capacités hors-normes, cette nouvelle génération constitue l'espoir des an-ki de survivre à travers les âges. D'aventure en aventure, Régis Goddyn laisse Oldarik à ses affaires pour nous mener auprès d'autres personnages que l'on a déjà rencontrés dans Le Sang des 7 Rois. Il s'agit de Jahrod, de Martha, de Karl ou encore de Alone. Alors qu'ils vivent en marge de la société, Martha, une milicienne traquée, trouve refuge dans leur communauté. Jahrod est un informaticien talentueux, Karl, un biochimiste et Alone, une technicienne surdouée, tous se retrouvent embarqués dans une aventure qui les dépasse pour échapper à un monde en voie d'extinction. 

Dans ce prélude, Régis Goddyn remonte le temps pour nous éclairer sur les origines de son monde imaginaire en mettant en lumière certains personnages-clés de son cycle.  Pour ce faire, il commence par nous présenter en détails le fameux peuple mystérieux des draks dont on a rencontré quelques spécimens dans sa saga. C'est un peuple rustique et résistant, doué pour la lévitation et capable de se détecter à distance. Les draks sont des créatures chantantes qui vivent en harmonie avec la nature. Leurs seuls prédateurs sont les bomiesz, des êtres primitifs et guerriers. Or, c'est parmi eux que débarquent les an-ki, un peuple venu d'une autre planète qui parcourt la galaxie afin de trouver le moyen de créer un nouveau peuple hybride. La rencontre avec Oldarika va changer la donne et permettre la naissance de cette fameuse humanité au sang bleu dont il est justement question dans Le Sang des 7 Rois. Ainsi, au fil des premiers chapitres de ce prélude, on comprend les mécanismes que l'auteur emprunte pour faire basculer le merveilleux dans la science-fiction. Les capacités des draks associées à d'autres pouvoirs font de ces nouveaux humains des êtres supérieurs. En suivant les pérégrinations d'Oldarika devenue Oldarik, Régis Goddyn mâtine son univers de science-fantasy à quelques notes uchroniques. En effet, le mage traverse les époques et participe à quelques moments forts de l'Histoire de l'humanité. D'un voyage interstellaire à l'autre, on le voit, par exemple, côtoyer les vikings puis débarquer en pleine Guerre Mondiale. 

Avec ce prélude, l'auteur nous convie à un voyage intergalactique en nous ménageant aussi bien des escales en terres connues que futuristes. Pour preuve, lorsqu'il nous emmène auprès de Jahrod et ses amis pour découvrir un futur technologique inquiétant. En écho involontaire avec notre actualité sanitaire, Régis Goddyn se sert de celle-ci comme une opportunité d'écriture bien utile à son intrigue. Ainsi, une étrange épidémie fait également irruption entre ces lignes. Or, c'est pour échapper au sort funeste de milliards d'humains que Jahrod et ses amis acceptent d'embarquer à bord d'un vaisseau pour mener une expérience scientifique et sauver l'humanité en la recréant ailleurs. 

En compagnie de ces personnages, on plonge à pieds joints dans une société décadente car ouverte à toutes les dérives et tombée dans la surveillance de masse. Une société de clonage, encadrée par l'intelligence artificielle. L'auteur y alerte finalement sur les dangers qu'encourt une civilisation lorsqu'elle tombe aux mains d'un manitou mégalomane qui ne rêve que de dominer la galaxie. 

Avec ce prélude, Régis Goddyn commence à nous donner les clés pour mieux appréhender son univers complexe et fouillé. Que l'on ait aimé lire les sept tomes du Sang des 7 Rois ou que l'on découvre ce cycle avec le préquel, peu importe, finalement, le plaisir de lire la prose de cet auteur demeure intact. 

Fantasy à la Carte

Sur le blog, à lire mes avis sur les tomes 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 du Sang des 7 Rois

Régis Goddyn
Le Sang des 7 Rois
Prélude I
9791036000737
368 pages
Editions L'Atalante

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire