L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

27/09/2019

Jeanne-A Debats, L'Héritière, Testaments, tome 1, collection Hélios, éditions ActuSF

Jeanne-A Debats est une belle plume féminine de l'Imaginaire français qu'il était temps de connaître. La sortie chez Hélios du troisième volet de sa trilogie Testaments est la bonne occasion pour faire connaissance.

Mais avant de vous parler de Humain.e.s, trop humain.e.s, arrêtons-nous quelque temps, si vous le voulez bien, sur L'Héritière. Je remercie au passage les éditions ActuSF pour l'envoi de ce service de presse qui me donne le prétexte de me plonger dans l'univers de cette autrice. 

Maintes fois récompensée par les prix les plus prestigieux, tels le Grand Prix de l'Imaginaire et le prix Julia Verlanger en 2008 ou encore le prix Rosny aîné et le prix Bob Morane en 2009, Jeanne-A Debats affiche visiblement un style remarquable

L'Héritière ouvre un cycle composé de trois tomes qui partage le même univers que son roman Métaphysique du vampire

Ici, Jeanne-A Debats nous colle dans les pattes d'Agnès Cleyre, une héroïne pas comme les autres. Il faut dire que la jeune femme a un don (enfin pour elle, c'est plutôt une malédiction !) : elle voit les morts. Pire : elle absorbe leur souffrance et leur désespoir sans réussir à les contenir. Un pouvoir redoutable qui la met en danger à chaque fois qu'elle sort de chez elle. Mais avec le décès brutal de sa famille dans un accident de voiture, sa vie risque de se compliquer davantage. Comment aller se recueillir sur leurs tombes, si ce n'est en sortant de nuit et fortement alcoolisée ? Apparemment, l’ébriété lui sert de barrière contre les invasions d'outre-tombe, mais pas de protection contre les condés. Le retour de son "oncle", qu'elle n'a pas revu depuis plusieurs années va bousculer un peu plus sa vie d'orpheline esseulée. Sorcier comme sa mère, l'oncle Géraud est un notaire d'un genre particulier. Enfin, c'est surtout sa clientèle constituée de vampires, loups-garou et autres sirènes d'eau douce, qui sort de l'ordinaire. C'est tout naturellement qu'il invite Agnès à rejoindre son étude, persuadé que l'érudition et les compétences linguistiques de sa nièce y feront des merveilles. D'ailleurs, un cénacle de vampires vient les charger d'une mission délicate, retrouver une héritière afin que leur lignée ne s'éteigne pas. Cernée de vampires et de loups-garou de toutes parts, l'avenir d'Agnès s'annonce d'ores et déjà très mouvementé. 

Voici un premier roman, riche d'une intrigue déjantée qui me donne la mesure de l'imagination sans borne de cette autrice.

Elle a construit son "AlterMonde" sur notre culture populaire et a donné aux créatures fantastiques les premiers rôles. Point de mièvrerie ni d’excès de violence pour ces créatures immortelles et intemporelles. Elle rompt avec les codes habituels largement usités au cinéma consistant à nous présenter le vampire sous son aspect de séducteur en voie de rédemption ou d'animal sauvage, et lui attribue quant à elle beaucoup de travers très humains. Ainsi, ne vous étonnez pas de rencontrer un éphèbe dévoreur de comics ou un assassin aux dents longues cynique et drôle. 

Jeanne-A Debats nous régale avec ses personnages improbables qui nous entraînent dans des situations mi-burlesques, mi-dramatiques. C'est un peu la marque de fabrique de cette autrice qui réussit à nous faire rire même dans les situations les plus tragiques. Son récit est truffé de traits d'humour et de clins d’œil rendant la lecture parfois hilarante, voire même ahurissante. 

Certains parlent de pépites lorsqu'ils évoquent les livres de cette série, je ne peux encore juger de l'ensemble mais L'Héritière est clairement un bijou. Voici une fantasy urbaine enlevée qui déménage. Mon seul regret est que la lecture du livre soit déjà terminée. Heureusement pour moi, il me reste encore la suite pour me délecter. 

Fantasy à la Carte

Jeanne-A Debats
L'Héritière
Tome 1
Testaments
Collection Hélios
368 pages
978-2-36629-808-6
Editions ActuSF

Retrouvez les avis de Chut... Maman lit ! et Book en Stock.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire