L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

19/01/2022

Eric Lysoe, La Dimension Heisenberg, éditions Le Chant du Cygne

Eric Lysoe, La Dimension Heisenberg, éditions Le Chant du Cygne

Avec La Dimension Heisenberg, j'ai eu le plaisir de lire le second titre paru chez la toute jeune maison d'édition, Le Chant du Cygne dont la ligne éditoriale s'adresse clairement à un public averti. 

Auteur et compositeur, Eric Lysoe est aussi passionné par le fantastique. Aujourd'hui, il signe avec La Dimension Heisenberg, un roman qui mêle Histoire et science-fiction. 

Lu dans le cadre d'un partenariat, je remercie Le Chant du Cygne pour l'envoi de ce service presse, ainsi que pour cette première collaboration. 

Dans La Dimension Heisenberg, on plonge dans les mémoires d'un homme qui va vivre une expérience scientifique et humaine incroyable. Jakob est le majordome de la famille Bohr. Entre tâches quotidiennes et conquêtes féminines, sa vie est réglée comme une horloge, mais tout bascule après la visite inopinée d'un certain Werner Heisenberg à son maître Niels Bohr. Après lui avoir reçu un étrange objet et pris connaissance des dernières découvertes scientifiques de l'Allemand, le physicien reste septique et même réfractaire quant à constater par lui-même de la véracités de ses dires, selon lesquels ledit objet permettrait d'accéder à une autre dimension grâce à la physique quantique. Effrayé d'y voir à l'oeuvre les Nazis, ce dernier charge son domestique de se débarrasser du tesseract. Or, poussé par une irrépressible curiosité et un concours de circonstances, Jakob décide de se rendre dans cette dimension, avec l'idée première d'y faire un simple aller retour afin de ramener le fiancé de la gouvernante Carlotta qu'il pense coincé là-bas, mais finalement, il se prend au jeu et voit plus grand en espérant porter l'estocade au IIIe Reich, réfugié en ces lieux. Mais n'est ce pas un peu présomptueux d'imaginer pouvoir inverser le cours de l'Histoire ? 

L'amorce de ce roman repose sur un fait historique avéré : la rencontre survenue en 1941 entre le nobéliste danois Niels Bohr et l'inventeur de la bombe atomique, Werner Heinsenberg. De là, Eric Lysoe a imaginé un Werner Heisenberg appâter le passionné de mécanique cantique en lui mettant dans les mains un tesseract, c'est à dire un objet capable par un jeu de réfléchissement de la lumière, d'ouvrir un portail vers une autre dimension. Celle-ci sert de refuge à des scientifiques nazis du IIIe Reich qui travaillent au projet d'Heisenberg de créer la bombe atomique afin de hâter l'issue de la guerre. 

C'est donc en compagnie de Jakob que l'on pénètre dans ce monde effroyable, miroir de la société nazie qui a vu émerger les camps de travail où s'élaboraient leur armement de défense : missiles et bombes, ainsi que les camps de concentration servant de lieux d'expérimentation scientifique. Aussi, ici ce microcosme, à l'abri des regards, sert de galop d'essai à ces nazis qui expérimentent notamment à travers l'usine de Dora, l'idée de créer un camp de travail afin d'y fabriquer l'armement. On y reconnait, bien entendu, le célèbre camp de concentration du même nom qui servira de dépendance à Buchenwald afin d'y fabriquer, dès 1943, les missiles V2. Mais plus que d'y inventer les armes de guerre les plus sophistiquées, ils y ont également menés des travaux génétiques et notamment, tester l'exposition des corps à différentes substances comme l'uranium. Au fil des chapitres, l'auteur nous plonge dans une descente aux enfers où le génie scientifique côtoie la folie. 

Par le prisme de son imaginaire, il revisite les heures les plus sombres de l'Histoire de l'Europe en s'intéressant aux mécanismes psychologiques qui ont aliéné certains esprits à commettre les pires atrocités ou à contrario, ont accru l'ingéniosité des autres à résister et à survivre. 

A travers son récit, Eric Lysoe explore des sujets fondamentaux comme la déchéance, le renoncement, la résilience, l'acceptation et le dépassement de soi. Derrière La Dimension Heisenberg se cache un récit sombre et bouleversant car il porte des destins tragiques et touchants. Au-delà de l'horreur que ce totalitarisme a pu engendrer et qui sert de cadre à l'action, il y a dans ce texte des héros qui ne laissent pas indifférents. 

Parmi ses personnages brisés et tourmentés, on s'attache sans mal à Jakob. Narrateur principal de ce roman, le majordome de la famille Bohr est le protagoniste qui évolue le plus dans cette histoire. Sans doute que partager le corps de l'Allemand Rudy Schöndorf et batailler avec son esprit ne lui facilite pas la tâche et le pousse même à une grande introspection pour avoir le dessus. Cela va donc l'aider à prendre conscience de choses importantes et notamment du vrai rôle qu'il devra jouer dans cette histoire. Tiraillé entre deux personnalités, il devra se montrer à la hauteur de ses ambitions. A ses côtés, il y a deux femmes qui vont également jouer un rôle prépondérant. Rachel est l'esclave juive de Rudy Schöndorf, elle fait preuve d'une grande force de caractère et s'avère être un vrai soutien pour Jakob. Enfin, Sonia est une héroïne complexe qui nous réserve son lot de surprises et dont le passé trouble promet de donner à Jakob une bonne leçon. Dans ce jeu de dupes, chacun des personnages d'Eric Lysoe n'est pas ce qu'il prétend être, alors à Jakob de faire tomber les masques.

Avec La Dimension Heisenberg, Eric Lysoe se fait l'auteur d'un récit funeste qui flirte parfois avec l'horreur, mais où la beauté et la lumière résident dans la force de certains de ses héros. Malgré de très nombreuses digressions qui manquent parfois de nous égarer, ce roman capte tout de même notre attention ne serait-ce pour les thématiques abordées et les personnages mis en scène. Rendez-vous en librairie. 

Fantasy à la Carte

Informations

Eric Lysoe
La Dimension Heisenberg
9782957879014
608 pages
Editions Le Chant du Cygne 

1 commentaire:

  1. Je ne suis pas certaine que j'apprécierai cet ouvrage mais je te remercie pour cette découverte néanmoins interpellante.

    RépondreSupprimer