L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

03/09/2021

Franck Ferric, La Loi du Désert, Intégrale, éditions Critic

Franck Ferric, La Loi du Désert, Intégrale, éditions Critic

Avec 5 romans et une quarantaine de nouvelles à son actif, Franck Ferric fait partie des nouvelles voix de l'Imaginaire français. Régulièrement sélectionnés pour les distinctions les plus prestigieuses, ses textes, qu'il s'agisse de science-fiction ou de fantasy, se font toujours remarquer. 

Pour marquer cette rentrée, les éditions Critic ont décidé de rééditer La Loi du Désert et Retour à Silence sous la forme d'un intégrale. En effet, comme ces deux récits partagent le même univers, l'idée de les réunir en un seul livre est juste excellente. Cela nous donne l'opportunité de découvrir ou redécouvrir une plume qui a été finaliste du prix Rosny Aîné et du prix Futuribles en 2010 pour La Loi du Désert

Reçu en service de presse, je remercie les éditions Critic pour ce nouveau partenariat. 

Un livre, deux histoires et un univers. 

La Loi du Désert

Mathian est soldat, Raul travaille dans une fonderie. Ils sont frères. Du monde d'avant, il ne reste qu'un vaste désert où subsistent ici ou là quelques villes, tenues sous le joug des plus puissants. Raul supporte de moins en moins ces inégalités alors quand on lui propose de participer à une action censée donner une bonne leçon au pouvoir, il ne se défile pas. Seulement rien ne va se passer comme prévu et Raul est arrêté, pire il est condamné à l'exil. Or, au-delà des murs de Salina Cruz, il n'y a rien si ce n'est le désert et la mort. Mais, c'est sans compter l'intervention de Mathian qui n'hésite pas à déserter pour retrouver coûte que coûte son frère et tenter le tout pour le tout afin de le sauver, enfin s'il arrive à le retrouver à temps. 

Retour à Silence

Alej vit en reclus à Silence dans une cabane en tôle. Rongé par les souvenirs et les regrets, il se pensait à l'abri de son passé mais c'est méconnaître celui-ci qui revient le traquer. Le moment est venu de l'affronter et de régler définitivement ses comptes. 

Dans La Loi du Désert, suivi de Retour à Silence, Franck Ferric nous immerge dans un univers d'anticipation où la terre est réduite à une étendue désertique, peuplée par une poignée d'humains qui se sont réfugiés dans des Cites-Etats, disséminées ici ou là. 

A force de guerres et d'exploitation excessive, les hommes ont eu raison de la planète contraignant les survivants à une vie rude et perpétuellement menacée. 

Dans ses deux récits, l'auteur dessine les contours d'un monde âpre et violent. Malgré l'effondrement de la société, le nouveau monde n'a pas donné lieu à la mise en place d'un modèle juste et équitable. Bien au contraire, dans La Loi du Désert, l'auteur jette l'ancre à Salina Cruz, une république qui n'hésite pas à utiliser la coercition pour faire filer droit le peuple. La vie y est impitoyable pour les populations pauvres. Le pouvoir reste aux mains des plus fortunés. La parole y est muselée et l'information ne transite que par la presse locale qui joue à merveille son rôle d'outil de propagande. 

En plus d'instaurer un climat de défiance entre les gens, Franck Ferric introduit d'autres menaces venant du désert. La plus grande d'entre elles est celle des blafards. Des êtres humanoïdes dont on ne sait que peu de choses si ce n'est qu'ils constituent un danger pour les gens d'où l'instauration de frontières gardées par une armée de soldats. Mi hommes, mi êtres fantastiques,  les rumeurs, les plus folles, courent sur leur compte. La plus notable d'entre elles est qu'ils vivraient sous terre. L'auteur reste volontairement évasif à leur sujet, sans doute pour laisser planer une aura de mystères autour d'eux. Sont-ils de simples exilés des cités ? Ont-ils subi des mutations ? Viennent-ils d'ailleurs ? Toutes les hypothèses sont finalement plausibles. En tout cas, leur présence colore ces textes d'une pointe onirique, brouillant un peu plus les pistes. 

Voilà qui pose le décor d'un monde impitoyable et dur dans lequel évoluent les héros de Franck Ferric. Chacun d'eux mène sa propre croisade sanglante et mortelle. 

Dans les récits de Franck Ferric, il est question de vengeance, de survie et de rédemption. Sa plume est volontairement mordante pour nous entraîner dans les road trips menés par les différents personnages. Avec ses deux textes, l'auteur signe un post-apo incisif où ça tire tous azimuts pour nous en mettre plein la tête. J'avoue que c'est une lecture remuante. 

Pour se mettre au diapason de l'atmosphère sombre et inquiétant que dégage son univers, l'auteur nous brosse le portrait de héros tourmentés. Du côté de La Loi du Désert, on s'attache à ces deux frères que tout oppose mais dont le lien filial est plus fort que tout. Aussi, par amour fraternel et par loyauté familiale, Mathian choisit de déserter l'armée, quitte à risquer des poursuites pour sauver la vie de Raul. Quant à ce dernier, on suit sa descente aux enfers, victime d'une société injuste et sans pitié. Bouc émissaire d'une action commanditée par d'autres, il se retrouve chassé et envoyé à une mort certaine. Quant à Retour à Silence, on rencontre le très énigmatique Alej, un personnage plein de fureur qui règle ses litiges à coup de fusil. C'est un héros en demi-teinte, tantôt féroce et déterminé, tantôt meurtri et mélancolique. Façonné par une vie difficile, Alej est un personnage aussi mordant que poignant. 

Finalement, ça matche plutôt bien entre les lecteurs et les protagonistes de ces deux histoires car on les adopte sans aucune difficulté. On demeure même assez captivés par leur aventure respective. 

La sortie de cet intégrale m'a permis de découvrir un auteur que je ne connaissais pas encore mais dont la qualité de la plume est indéniable. Alors, il est fort probable que je m'intéresse à ses autres romans fantasy dans un avenir proche.

Fantasy à la Carte

Informations

Franck Ferric
La Loi du Désert
Intégrale
9782375792131
436 pages
Editions Critic

1 commentaire:

  1. Chouette idée cette intégrale! Je me la suis noté pour plus tard car elle me permettra aussi de découvrir l'auteur.

    RépondreSupprimer