L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

12/03/2021

Basile Cendre, La Descente ou la Chute, éditions Les Moutons électriques

Basile Cendre, La Descente ou la Chute, éditions Les Moutons électriques

Pour marquer le retour des Pépites de l'Imaginaire, Les Moutons électriques donnent la parole à une nouvelle voix. Fidèle à leur ligne éditoriale, ils nous proposent avec La Descente ou la Chute de Basile Cendre, un récit singulier à la croisée des genres. 

Avant de commencer, je tiens à remercier Erwan, ainsi que Les Moutons électriques pour l'envoi de ce service de presse. 

Ce roman nous attache aux pas de Loup. Au bord du précipice, là-haut, au sommet des montagnes de ferrailles, c'est là qu'il vit. Sous la houlette de son mentor, il a appris à appréhender son vertige. Descendre pour explorer les premiers degrés de ce monticule gigantesque lui est familier. Mais voilà que le désir d'aller plus loin, de descendre jusqu'aux titans endormis le titille. L'envie de découvrir les secrets enfouis le poussera-t-il à tenter la descente ? Ou finira-t-il par succomber à l'appel des ombres dans une chute vertigineuse ? 

Dans La Descente ou la Chute, Basile Cendre a construit un monde apocalyptique fait de bric et de broc. La Terre est recouverte par des tonnes de ferrailles, formant de véritables montagnes. C'est au sommet de ces monts que vivent maintenant les humains. Leurs habitations sont constituées d’éléments récoltés ici ou là dans le tas de ferrailles, situé sous leurs pieds. Régulièrement, ils descendent explorer les lieux en quête de trésors oubliés car par la force des choses, ils sont devenus des ferrailleurs. Ici, l'auteur nous dessine les contours d'un monde post-industriel qui a subit un cataclysme de grande envergure laissant la planète meurtrie et étouffée. Un monde qui a sonné le glas de la nature entraînant la disparition des végétaux et des animaux. Ainsi, ne subsiste qu'une poignée d'humains qui survivent tant bien que mal. Par le prisme de l'imaginaire, l'auteur alerte sur le danger et l'absurdité des excès comme celui de la surconsommation. 

Cependant, quand on poursuit notre exploration de cet univers, on y découvre d'autres influences. En effet, la présence des titans tend à nous rappeler la mythologie grecque. Enfermés au fond du gouffre, ces mythiques géants dorment d'un sommeil agité. Chacun de leurs soubresauts donne naissance à une brume toxique et dangereuse. Peuplée de fantômes qui ont fusionné ensemble, cette brume chuchote aux téméraires ferrailleurs de douces promesses d'oubli ou attaque avec violence quand on lui résiste. Telles des créatures ténébreuses, elles prennent parfois la forme de lycanthropes prêts à mordre afin de transformer leurs victimes en l'un des leurs.

En s'engageant sur ce périlleux chemin, Loup nous apparaît comme Ulysse dans son Odyssée, parti explorer un monde sombre et dangereux avec pour seul garde-fou, un fil le reliant au sommet. Justement ce fil que l'on pourrait qualifier de corde dans le jargon des montagnards, occupe une place prépondérante dans ce roman. Il incarne son dernier lien avec les hauteurs. Véritable compagnon pour Loup, ce fil représente autant son salut que son seul moyen de communication avec la surface qui s'exprime, d'ailleurs, à la manière du morse. Cordon ombilical ou fil d'Ariane, il est un élément vital à la mission que s'est donnée Loup car il lui permettra de retrouver son chemin. 

Dans La Descente ou la Chute, on rencontre une communauté hétéroclite de personnages. Basile Cendre nous donne assez de matière pour en apprécier certains ou au contraire, en détester d'autres. Néanmoins, c'est à Loup à qui revient les faveurs de l'auteur puisque c'est son personnage principal mais aussi l'unique narrateur de cette histoire. Avide de liberté et de savoir, Loup décide de braver ses peurs en tentant la descente. Au fil des épreuves, on lui découvre de nouvelles facettes : courage, témérité et solidarité. Vaincre la noirceur et amener la lumière n'est pas une mission facile ni sans risque. Mais comme tous ferrailleur, il n'est pas exempt d'obscurité. Pour preuve avec les rêves tourmentés qu'il fait chaque nuit. Hanté par son passé, il devra surmonter toutes ses failles pour trouver la clé de ce qu'il est venu chercher en bas : la liberté. 

La Descente ou la Chute nous ouvre les portes sur une fantasy baroque, hybride d'influences multiples. 

Avec une écriture stylisée, tantôt poétique, tantôt métaphorique, Basile Cendre nous entraîne dans un périple haletant à travers un monde aux mille nuances. 

Incisive et âpre, la fantasy de cette jeune plume nous promet une évasion littéraire turbulente et inattendue. 

Basile Cendre signe ici un roman de fantasy brillant, doublé d'un conte philosophique éclairant. 

Fantasy à la Carte

Informations

Basile Cendre
La Descente ou la Chute
978-2-36183-690-0
272 pages
    Editions Les Moutons électriques

2 commentaires:

  1. Je le lis tout prochainement donc je survole un peu cette chronique en diagonale mais ça me rassure un peu sur ce que je vais découvrir! Hâte de m'y plonger!

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que tu devrais aimer, toi qui apprécie l'originalité. Avec ce récit, on est bien loin du cadre habituel du genre.

    RépondreSupprimer