L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

30/04/2021

Floriane Soulas, Les Noces de la Renarde, éditions Pocket Imaginaire

Floriane Soulas, Les Noces de la Renarde, éditions Pocket Imaginaire

Après avoir refermé Rouille, récompensé par une pléthore de prix (prix ActuSF de l'Uchronie, prix Imaginales des lycéens et prix Chrysalis - European Society of Science-Fiction), je savais que je reviendrais vers la plume de Floriane Soulas pour laquelle j'ai eu un premier coup de cœur.

Aujourd'hui, c'est le grand jour pour m'immerger dans son deuxième livre, Les Noces de la Renarde qui vient de sortir en poche chez Pocket Imaginaire.  

Mais avant d'aller plus loin, je tiens à remercier Laure Peduzzi pour ce nouveau partenariat.

1467

Hikari est une kitsune, elle vit avec son clan en haut de la montagne sacrée. Depuis quelque temps, des hommes se sont installés au pied de cette dernière. Au fil des années, leur village a prospéré et s'est étendu sous l'œil vigilant et méfiant des kitsunes. Pour Hikari, la proximité des humains est une source de curiosité. Elle les observe depuis longtemps, un homme en particulier a capté son attention. Il s'agit de Jun, c'est un bûcheron. Suite à la disparition de la fille du forgeron, quelques hommes du village, dont Jun se mettent en quête de la disparue et assistent malencontreusement à la cérémonie de mariage de deux kitsunes. Pour le clan, ce sacrilège ne peut être toléré et ces voyeurs doivent être lourdement châtiés. Mais est-ce qu'Hikari va accepter cette décision irrévocable ? 

2016

Mina n'est pas une jeune lycéenne comme les autres car elle a le don de voir les fantômes, les yokaïs et autres esprits. Ressenti comme un fardeau, elle tait ses pouvoirs à tout le monde. Mais alors qu'un esprit malfaisant vient hanter ses cauchemars, elle est entraînée dans une chasse aux démons par une camarade de classe qui s'est mise en tête de démasquer le coupable responsable d'une série d'odieux meurtres, perpétrés en ville depuis quelques semaines. 

Les Noces de la Renarde nous offre une lecture croisée du destin de deux jeunes femmes, vivant dans deux époques différentes. L'une est une divinité qui vit au Moyen-Âge, et l'autre est une simple lycéenne capable de voir les esprits et vivant à notre époque. A travers elles, Floriane Soulas confronte deux Japon. L'un est médiéval marqué par des rites et croyances très ancrés, l'autre est moderne, reléguant plutôt le culte au rang de folklore. Univers simple et efficace dans lequel le fantastique s'épanouit à travers l'introduction des Yokaïs, autrement dit toutes les créatures surnaturelles telles, les fantômes, les démons, les esprits et autres apparitions que l'on retrouve dans la culture japonaise. Ici, l'autrice a mis surtout l'accent sur le kitsune, reconnu comme étant un renard polymorphe. Mais il en existe une nombreuse variété comme en témoignent les rencontres de Mina. Ces esprits malveillants, cruels ou farceurs sont issus des légendes japonaises, provenant souvent du Shinto ou du Bouddhisme. 

Les Noces de la Renarde est un roman plein de fureur. Certains des  personnages de l'autrice sont sombres et violents. C'est dans cette dureté qu'évoluent les deux héroïnes de Floriane Soulas. De par sa nature, Hikari est comme ses sœurs de clan, capable de la même férocité. D'autant que son statut de chasseresse l'oblige à ôter la vie aux animaux afin d'assurer la survie de son clan. Mais, au contact des hommes et surtout de Jun, elle va s'attendrir et changer. Belle et altière, elle irradie une aura de puissance que certaines lui envient au point de craindre la concurrence. Quant à Mina, elle dispose de grands pouvoirs dont elle ne sait que faire. En prenant conscience de l'étendu de ses dons, elle va s'interroger sur leur origine et donc s'engager dans une quête d'identité afin de trouver sa place dans la société. Toutes en failles et en forces, Hikari et Mina sont deux héroïnes très solaires que l'on apprécie d'emblée. 

Par opposition, l'autrice a placé dans leur sillage des personnages volontairement plus sombres et plus meurtriers. Parmi eux, il y a, bien évidemment, l'inquiétante chef de clan, Ino, qui incarne la parfaite antithèse d'Hikari. Avide et cruelle, Ino est rongée par la jalousie et la peur. Deux mauvaises conseillères pour une donneuse d'ordres. Cela ne peut entraîner qu'un désastre mortel. 

A la croisée des genres, Les Noces de la Renarde mêle habilement la littérature fantasy au polar pour nous entraîner dans un jeu de piste sanglant afin de démasquer le coupable de ces nombreux meurtres de Yokaïs. 

Rythmé, captivant et poignant, ce livre tient toutes ses promesses d'émotions et de suspense.

En explorant une autre facette de l'Imaginaire avec ce roman, Floriane Soulas mérite pleinement son titre de coup de cœur des Imaginales. A voir maintenant ce qu'elle nous réserve pour son prochain livre.  

Fantasy à la Carte

A lire aussi mon avis sur Rouille

Informations

D'autres avis sont à lire sur la blogosphère :Un K à part, et La Geekosophe

Floriane Soulas
Les Noces de la Renarde
9782266315302
464 pages
Editions Pocket Imaginaire

2 commentaires:

  1. Beaucoup soulèvent quelques longueurs, notamment dans les parties se déroulant dans le présent. Tu nous parles au contraire d'un rythme soutenu et du coup ça me redonne envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai absolument pas trouvé des longueurs, et encore moins sur les parties se déroulant au présent puisque finalement il se passe pas mal de choses entre la quête d'identité de l'héroïne et l'enquête à proprement parlé. Ça m'étonne mais bon la lecture reste subjective. On aime ou pas. Je trouve au contraire que cette alternance d'époque dynamise le récit jusqu'à son dénouement.

    RépondreSupprimer