L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

10/12/2017

Laetitia Reynders, Michaël, La Gardienne du Miroir, tome 3

Michaël est le troisième livre qui vient conclure le cycle de La Gardienne du Miroir. Après Louise et Samaël, le moment est venu à Michaël d'occuper le devant de la scène.

Ce tome va être l'occasion pour l'archange de se détacher de l'image de l'être glacial, distant et mystérieux qu'il arbore depuis le début de cette aventure.

La fin du second volume avait laissé la jeune Louise au plus haut point désemparée et perdue. Abandonnée par Samaël qui semble lui avoir préférée le statut de roi des Stryges, à moins que ce ne soit le seul moyen que le prince des ténèbres ait trouvé pour la tenir sauve? Cela, Louise le croit plus volontiers. Car le lien qui la lie à l'ange déchu n'a jamais été aussi fort comme en témoigne l'étendue de sa marque qui s'enroule toujours un peu plus loin sur sa peau, alors que la tatouage de l'archange, lui, demeure identique. Un fait qui suggère que la préférence de Louise va pour Samaël. Les choses ne sont pourtant pas si évidentes puisque Michaël conserve tout de même sa place dans le cœur de la Belle. Justement cela va être le moment pour lui de regagner du terrain. Pris entre sa vocation d'archange et son amour incommensurable pour Louise, ce roman va être le moment de savoir vers lequel de ses devoirs, son cœur va pencher. Michaël s'y dévoile au fur et à mesure. Bien que puissant, Louise a su lui faire retrouver son humanité. Ce qui rend finalement la lecture de cet ultime roman très prenante.  

D'autant qu'une guerre se profile à l'horizon. En effet, Louise ne peut tolérer le sacrifice de Samaël. Elle est bien décidée à le délivrer mais ne peut y arriver seule. C'est pourquoi, elle enrôle dans son armée aussi bien des démons que des anges. 

Mais est-ce que cette stratégie sera suffisante? Difficile à dire surtout lorsqu'on sait qu'un traître se balade dans leurs rangs. 

Alors qui va remporter la victoire? Et y en aura-t-il seulement une? 

Avec ce dernier volet, Laetitia Reynders fait une grande place à la spiritualité. Il y a une vraie réflexion sur la différentiation de ce qui est bien et de ce qui est mal. Chaque choix a une conséquence. Elle met l'accent sur l'importance de le mesurer. A travers ses multiples références bibliques, l'auteure recentre l'intrigue au cœur de ce qui fonde un texte de fantasy, à savoir la lutte perpétuelle entre le Bien et le Mal. 

Avec une plume soignée et envoûtante, Laetitia Reynders sait nous tenir captif de son histoire jusque dans les dernières lignes. Étonnement et frustration sont les maîtres-mots de ce final explosif. 


Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire