L'influence du "gaming" à la littérature

04/10/2015

Fabien Cerutti, L’Ombre du pouvoir, Le Bâtard de Kosigan, tome 1

La première chose de remarquable à souligner sur le premier volet du Bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti est qu’il s’est distingué par deux fois aux Imaginales en recevant le prix des lycéens 2015 et aux Futuriales avec le prix Révélations 2015. Jolies récompenses qui démontrent aussitôt l’œuvre de haut-vol à laquelle on a à faire ici. 

La singularité de Fabien Cerutti est d’avoir inséré son intrigue dans un univers commun à celui de ses scénarios pour le jeu en ligne Neverwinter Nights. Ainsi, il a choisi d’articuler son histoire autour de la vie de Pierre Cordwain de Kosigan, dit le Bâtard. Un destin peu ordinaire, à dire vrai. Déjà dans le fait qu’il est un mercenaire, assassin à ses heures et intriguant hors-pair. L’Ombre du Pouvoir se déroule sur une courte période, pendant le célèbre tournoi de la Saint-Rémi à Troyes en l’an de grâce 1339. Ces festivités sont aussi l’occasion pour Catherine de Champagne de marier sa fille unique à l’un de ses prétendants : le neveu du duc de Bourgogne, Marc de Salers ou le prince Robert de Navarre, représentant de la France. Bien entendu, l’enjeu est de taille et les intrigues vont y aller bon train. En effet, la Champagne est le dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil et à ce titre un comté stratégique à récupérer aussi bien pour la France que pour la puissante Bourgogne. Face à ces évènements majeurs de l’Histoire, le Bâtard de Kosigan ne pouvait qu’être présent. La question est de savoir quel rôle va-t-il y jouer ? Dans quel camp va-t-il être ? Car n’oublions pas que les Bourguignons sont ses ennemis jurés. En effet, même s’il en est un lui-même, c’est la guerre avec sa famille depuis qu’il a été rejeté à cause de sa bâtardise. Un premier roman qui en promet dès les toutes premières lignes surtout quand l’un des prétendants disparaît mystérieusement.

Le Bâtard de Kosigan, c’est également une approche originale puisque l’auteur alterne des lettres échangées en 1899 entre un professeur d’archéologie médiévale Michaël Konnigan et son ami Charles Chevais Deighton et le journal intime de Pierre Cordwain de Kosigan. A priori Michael serait l’héritier de Pierre et on suit en même temps que Charles Deighton ses découvertes sur son héritage. Or, il y a autant de mystères autour de Michaël Konnigan que de Pierre de Kosigan. De cette manière, Fabien Cerutti a su s’assurer toute l’attention de ses lecteurs. Il faut bien le dire, on est captivés devant cette partie d’échecs grandeur nature que joue Pierre de Kosigan. Et même si on croit deviner son prochain coup, il en a toujours un d’avance.

Pour ce cycle, l’auteur mêle heroic fantasy et période historique trouble. Des personnages fictifs entremêlent leurs destins à des personnes réelles comme le Duc de Bourgogne ou Edward III d’Angleterre. Ainsi, Fabien Cerutti a su insuffler une puissante magie à son texte le rendant si fascinant aux yeux du lecteur. Bien entendu, cela passe d’abord par le choix de ce héros aussi atypique, amusant qu’attachant. Mais aussi par les thèmes abordés car il est bien connu que l’association sexe, argent et pouvoir agrémentée de magie captive toujours l’humanité.

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire