L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

18/02/2020

Guy Gavriel Kay, Tigane, éditions L'Atalante

Les éditions L'Atalante se sont illustrées en éditant des grands noms de l'Imaginaire. Parmi eux, il y a la plume de Guy Gavriel Kay qui est devenue, au fil du temps, incontournable pour les amateurs de fantasy historique. 

Auteur à succès, Guy Gavriel Kay voit, depuis quelques années, ses romans être réédités dans une nouvelle traduction chez L'Atalante. C'est ainsi que son second livre, Tigane est ressorti en librairie en 2018. Je remercie Emma des éditions L'Atalante pour l'envoi de ce nouveau service de presse qui me permet de continuer mon exploration des œuvres majeures de cet auteur. 

L'écriture de ce livre marque un tournant dans la carrière de Guy Gavriel Kay. En effet, après avoir écrit une première saga d'une fantasy très classique avec La Tapisserie de Fionavar, il s'est tourné vers l'épopée fantastique. Pari osé pour cet auteur qui a cherché très vite à se démarquer de ses homologues. Même s'il refuse d'écrire des cycles fleuves, l'ensemble de ses œuvres demeurent tout de même très denses. Il prend son temps pour planter le décor de chacun de ses livres et cela se ressent à la lecture. Tigane en est un bel exemple puisque le récit se raconte en 765 pages. 

On y suit une communauté de personnages qui, chemin faisant, se rejoignent pour mener à bien une belle et noble quête. La Palme est une péninsule qui s'est vue des années auparavant conquise par deux puissants sorciers. Tombées sous le joug de ces deux tyrans, les provinces-états qui composent cette péninsule ont perdu toute liberté. Pire encore, l'une d'elle, La Tigane, a même perdu son identité. En effet, en représailles de la mort de son fils, le mage Brandin d'Ygrath a souhaité la châtier de la pire des manières en effaçant son nom de la mémoire de tous. Pourtant une poignée d'hommes et de femmes se souvient. Parmi eux, le prince héritier Alessan de Tigane souhaite venger la disparition des siens et retrouver sa province. C'est dans cette quête que lui et quelques-uns de ses amis se lancent afin de reconstruire La Tigane et libérer La Palme toute entière. Seulement, anéantir deux sorciers n'est pas chose aisée surtout lorsque cela doit impérativement se faire simultanément. 

Inspiré de l'Italie de la Renaissance, on retrouve dans la gestion des cités-états qui composent La Palme un peu de l'influence des Médicis lorsque cette puissante famille exerçait son pouvoir en son temps. 

En suivant les pérégrinations d'Alessan et ses compagnons qui cherchent à rallier chaque province à leur cause, on explore une terre meurtrie, tout comme on rencontre des personnages résignés ou revanchards. Tous ont la même ambition de voir les tyrans tombés même si personne n'ose réellement y croire. 

Guy Gavriel Kay se fait l'auteur ici d'un grand récit d'aventure dont l'enjeu n'est pas des moindres puisqu'il s'agit ni plus ni moins que de la reconquête de sa liberté et de son identité. Il met en lumière l'importance de connaître ses racines, faute de quoi, celui qui en est privé est condamné à un profond mal-être. 

Une histoire menée par une poignée de héros tous plus attachants les uns que les autres. A travers leurs regards différents, ils nous permettent de prendre la mesure de l’horreur que vivent ces peuples déracinés ou envahis par des nations conquérantes. 

Guy Gavriel Kay est un conteur-né qui nous entraîne avec une grande facilité dans ses histoires. C'est une plume que l'on prend plaisir à lire. Même si le livre est épais, cela n'est en rien un obstacle à la lecture, bien au contraire !

Finalement, passés les premiers chapitres, Tigane devient vite un roman très immersif dont on a juste envie de connaître le dénouement. 

Fantasy à la Carte
Retrouvez les avis du Monde d'Elhyandra  et de Just A Word.


Guy Gavriel Kay
Tigane
Editions L'Atalante
A lire aussi sur le blog mon avis sur Voile vers Sarance

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire