L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

28/04/2020

Gail Carriger, Sans honte, tome 3, Le protectorat de l'ombrelle, Le Livre de Poche

Sans forme s'est conclu sur un tel cliffhanger qu'il m'a été impossible de ne pas enchaîner avec le troisième volet du Protectorat de l'ombrelle. L'envie de connaître la suite était trop forte pour tergiverser plus longtemps. 

Après l'épisode malencontreux de l'Ecosse, Alexia a dû retourner précipitamment vivre chez sa mère. Alors que sa réputation en prend un sérieux coup, la voilà qui court encore un grave danger car les vampires en ont après elle. Pendant que son mari préfère se saouler au formol à longueur de journée laissant le professeur Lyall se dépatouiller dans la gestion de la meute, Alexia, elle, s'embarque dans un voyage pour l'Italie. Elle espère semer ses poursuivants et trouver des réponses quant à sa condition de paranaturelle et d'autres choses encore. Bien entendu, rien ne va se passer comme elle l'entend, mais cela,vous vous en doutez ! 

Sans honte se met au diapason des deux tomes précédents. Toujours aussi rythmée, la plume de Gail Carriger nous emporte, virevoltant, d'un lieu à l'autre sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle, pas plus qu'à son héroïne, d'ailleurs. 

Après l'Ecosse, direction l'Italie en faisant escale en France. Comme dans les tomes précédents, Alexia continue d'emprunter des moyens de transport avant-gardistes. Ainsi après le dirigeable, c'est à bord d'un ornithoptère qu'elle fait une partie du voyage. Gail Carriger se plait à habiller son récit d'un cadre rétro-futuriste très réussi. 

Sans honte apparaît comme un tome charnière à son cycle. Il est notamment riche en révélations concernant la nature d'Alexia. On en apprend donc plus sur l'ingrédient que l'autrice a ajouté à son univers bit-lit. En introduisant des paranaturels dont la simple présence annule les pouvoirs des créatures surnaturelles, Gail Carriger donne de la singularité à un genre très prisé. Ici les investigations d'Alexia la conduisent à faire remonter l'existence de ses semblables au temps de l'Egypte antique. A travers les découvertes de son héroïne, Gail Carriger distille des éléments majeurs sur ces créatures d'un tout autre genre de celles que l'on a l'habitude de côtoyer. 

Par le biais des pérégrinations d'Alexia, Gail Carriger nous immerge dans un univers bien construit où l'action est menée tambour battant. En outre,  elle fait planer sur son intrigue une bonne dose de romantisme très austenien. 


Avec Sans honte, l'autrice démontre qu'elle est une plume bien addictive.


Fantasy à la Carte

A lire aussi sur le blog mes avis sur Sans âme et Sans forme

Gail Carriger
Sans honte
Tome 3
Le protectorat de l'ombrelle
Le livre de Poche 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire