L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

08/06/2022

Lucie Thomasson, Le Monde des Premiers, tome 1, collection Naos, éditions Mnémos

Lucie Thomasson, Le Monde des Premiers, tome 1, collection Naos, éditions Mnémos

Depuis avril, les éditions Mnémos comptent sur une nouvelle voix pour faire rayonner l'Imaginaire francophone. Il s'agit de Lucie Thomasson qui signe avec Le Monde des Premiers, un premier récit de fantasy fort qualitatif. 

Lu dans le cadre d'un nouveau partenariat avec les éditions Mnémos, je remercie Nathalie Weil pour l'envoi de ce service presse. 

A Enathon se trouve l'Académie chargée de la formation des domestiques d'élite qui rejoindront le service de l'une des six familles dirigeantes du Continent. Ces futurs serviteurs sont des Terciers, des garçons et des filles pauvres et sans magie. Parmi eux se trouvent Guilhem, Victoire et Dimitri qui viennent juste de terminer leurs classes et s'apprêtent à rejoindre leur poste respectif : serviteur personnel de l'héritière des Litréans pour Guilhem, jardinier des Hamilcar pour Dimitri et dresseuse de griffons pour Victoire. Mais le voyage ne débute pas sous les meilleurs auspices puisqu’une jeune domestique est assassinée. Voilà qui jette un froid à l'ambiance mais ce que nos trois jeunes gens ignorent, c'est que le pire est encore à venir. 

Le Monde des Premiers met en exergue un univers particulièrement abouti. En effet, Lucie Thomasson a imaginé un Continent divisé en six royaumes avec à leur tête six maisons qui se caractérisent par un pouvoir spécial. 

Ainsi, les membres de la maison Eristène sont des créateurs, c'est à dire qu'ils perçoivent la vie autour d'eux et peuvent l'améliorer ou la guérir. Les Litréans, eux, sont des devins qui prédisent des futurs possibles en fonction de l'évolution de la situation. Les Hamilcars sont des horlogers qui altèrent la perception du temps, quitte à le manipuler à leur guise. Les Hafferyns sont des clairvoyants et à ce titre sont capables de manipuler objets et personnes pour leur faire faire ce que bon leur semble. Les Blustrodes sont des illusionnistes qui sont doués pour insuffler des hallucinations sensorielles indissociables de la réalité. Enfin, les Herjafols sont des empathes qui perçoivent les émotions des autres faisant d'eux d'excellents négociateurs. 

Ils forment la caste des Premiers et sont les puissants de ce monde. 

A leurs côtés se trouvent les Seconds parmi lesquels on distingue les Herboristes (maison Ladran) qui enchantent les onguents pour modifier leurs propriétés et leurs effets, les Chuchoteurs (maison Jonasson) qui communiquent avec les animaux par l'échange de leurs émotions, les Allumeurs (maison Solts) qui contrôlent toute source de lumière artificielle, les Chaudronniers (maison Stoja) qui modèlent les métaux par leur simple volonté, les Peintres (maison Jonasson) qui sont des artistes gauches car ils subissent l'effet pervers de la magie en déformant leur perception de l'espace, et enfin les Passeurs (maison Giene) qui peuvent traverser tous les obstacles physiques. En outre, deux familles ne sont pas classées  parmi les Premiers ni les Seconds. Les Senseurs (maison Boileau) qui perçoivent l'affiliation magique des autres et les Immiscés (maison Domitia) qui peuvent lire dans les pensées

D'ailleurs, l'autrice a glissé de nombreux inserts dans son livre sous la forme d'extraits de journaux ou de pages de l'encyclopédie complète des affiliations magiques que compulse, d'ailleurs, régulièrement Victoire afin de permettre aux lecteurs de mieux s'imprégner de ce monde onirique. 

Néanmoins, même si la magie est omnisciente dans cette société, elle ne touche pas la basse couche populaire qui en est dépourvue comme c'est le cas des trois personnages principaux de cette histoire. 

Dans son roman, Lucie Thomassona a articulé son récit autour des six maisons régnantes qui, malgré la paix signée, continuent de fomenter des complots pour s'emparer toujours plus de pouvoirs. D'ailleurs, on découvre l'étendu des rivalités à travers les regards candides des trois narrateurs de l'autrice qui ignorent tout de ce qui se trame sous leurs yeux. 

05/06/2022

Scarlett St Clair, A touch of ruin, tome 2, Hadès & Perséphone, éditions Hugo

Scarlett St Clair, A touch of ruin, tome 2, Hadès & Perséphone, éditions Hugo

Juin, c'est aussi la sortie très attendue du tome 2 de la série Hadès & Perséphone dans sa traduction française aux éditions Hugo. Scarlett St Clair nous y propose une réinterprétation réussie du mythe grecque. 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Hugo, je remercie Olivia pour l'envoi de ce service de presse. 

Depuis la médiatisation de sa relation avec Hadès, Perséphone craint plus que tout que sa nature divine soit également révélée au grand public. Alors qu'elle tente de vivre le plus normalement possible, tous semblent s'être donnés le mot pour l'éloigner du roi des enfers. Ainsi, quand une ancienne relation refait surface, la jalousie s'empare du cœur de Perséphone qui prend conscience de ses maigres connaissances concernant le passé de son amant. Pourra-t-elle surmonter tous les obstacles et accepter Hadès tel qu'il est avec ses secrets et ses zones d'ombre ? 

Si dans A touch of darkness, Scarlett St Clair nous proposait surtout une romance sensuelle mettant en scène deux êtres qui se charment et se séduisent, A touch of ruin explore plutôt la difficile construction d'une relation amoureuse. Changement de registre pour ce second tome qui adopte un ton plus grave en raison des nombreuses épreuves que les protagonistes vont devoir affronter. Alors qu'Hadès veut faire de Perséphone son épouse, elle s'y refuse pour le moment car elle est en quête d'elle-même. En effet, en se libérant de l'influence de sa mère, elle refuse de se perdre dans celle d'Hadès et finalement de n'être aux yeux de tous que la simple épouse du seigneur des ténèbres. En outre, sa relation avec ce dernier va être mise à rude épreuve dans ce second volet, autant par des gens extérieurs que par Hadès lui-même. Dans ce livre, ils vont faire la pesante expérience du poids des non-dits, et vont devoir apprendre à mettre leur ego de côté pour se parler en toute franchise, quitte à se blesser. 

A touch of ruin est un roman bouleversant d'émotions car Scarlett St Clair nous frotte au tranchant des sentiments les plus dévastateurs : la jalousie, la traîtrise ou encore la déception. De même qu'elle confronte Perséphone à plus d'une souffrance, la malmenant énormément en la plaçant notamment dans les positions les plus délicates, lui faisant vivre les drames les plus extrêmes. 

Par l'intermédiaire de son héroïne, l'autrice s'intéresse donc beaucoup à la psychologie humaine lorsque celle-ci doit se reconstruire après des traumatismes tel l'outrage et le deuil. 

01/06/2022

Alex Ferder, A Double Sens, tome 1, Vic Swanson, éditions Alter Real

Alex Ferder, A Double Sens, tome 1, Vic Swanson, éditions Alter Real

En ce 1er juin, Book en Stock nous convie à un nouveau rendez-vous du "Mois de" dont l'invitée est, cette fois-ci, Alex Ferder.

Autrice de deux séries, Vic Swanson, publiée chez Alter Real et Le Choix de L'Horloge en autoédition, Alex Ferder s'épanouie dans l'écriture de récits de fantasy. 

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Book en Stock, je remercie Phooka et Dupinette pour leur sollicitation et les éditions Alter Real pour l'envoi de ce service de presse. 

Vic est une Sensorielle. Avec son équipe, ils sont régulièrement appelés sur des scènes de crimes pour aider, grâce à leurs pouvoirs, à la résolution des enquêtes. Connus pour être les meilleurs dans leur domaine, le boulot ne manque donc pas. Cette fois-ci, un odieux meurtre a été commis sur le territoire de la meute de Semaj. En effet, l'une de ses métaphores a été sauvagement assassinée. Bien que revivre les derniers instants de la victime grâce à son pouvoir du toucher ne soit pas une partie de plaisir, pour autant, ce n'est pas ça que Vic redoute le plus. Supporter la présence étroite du séduisant Semaj risque bien de compliquer les choses et d'entraver le bon déroulement de l'enquête. Pourra-t-elle résister longtemps à ses avances ? Et si ses investigations l'amenaient sur un terrain inattendu qui la touchait personnellement ? 

Vic Swanson est une saga de fantasy urbaine qui nous attache aux pas d'une enquêtrice évoluant au sein de la communauté surnaturelle. L'univers fantastique d'Alex Ferder met en scène métamorphes, mages et sensoriels, autrement dit des humains ayant un ou plusieurs de leurs sens si développés qu'ils en deviennent un pouvoir. Ajout original aux standards du genre qui nous avaient plutôt habitué à fréquenter exclusivement des vampires, des métamorphes et des sorciers. Ainsi, leurs sens hyper-développés font des sensoriels, des êtres à part, sans pour autant rentrer dans la case des créatures fantasmagoriques. Ce pouvoir est autant perçu comme un don qu'un poids pour son détenteur qui en subit les désagréments. En percevant les choses de manière plus intense, il leur faut perpétuellement lutter contre leur nature pour ne pas se laisser déborder et maintenir leur équilibre psychique. Dans ces conditions, on imagine bien leurs difficultés d'entretenir des relations sociales. En outre, l'exubérance de certains contribuent grandement à alléger l'ambiance parfois pesante de la mission. Sous l'égide de Vic, ils se sont trouvés et forment une famille, à l'image des meutes constituées de métamorphes. 

La magie imprègne ce récit. Plusieurs sont à l'oeuvre ici, celle des métamorphes qui donne à des hommes et des femmes la capacité de se transformer en l'animal qui les habite, celle des sensoriels qui grâce à leurs sens sont des sur-humains, presque des super-héros, enfin celle des mages qui interagissent avec les éléments leur conférant une grande puissance. 

Bien qu'Alex Ferder s'appuie sur une galerie de personnages relativement importante, le nœud de l'intrigue repose surtout sur son duo de personnages, formé par Vic et Semaj. 

Impétueuse, explosive et ombrageuse, Vic est une femme têtue et indépendante qui ne s'en laisse pas compter. N'en déplaise au tigre qui sommeille en Semaj, elle est un électron libre qui aime gérer sa vie et ses enquêtes comme elle l'entend. Amnésique de son enfance suite à l'assassinat de ses parents, Vic a des zones d'ombre quant à ses origines. Par peur de se mettre à nu, elle dissimule même à ses proches l'étendu de ses pouvoirs. Cette enquête pourrait bien se transformer en quête personnelle pour comprendre enfin qui elle est réellement. Semaj,  lui, est un être magnétique et mystérieux. Il faut dire que sa position de chef de meute l'oblige à demeurer secret. Aura de chef, sa présence en impose et il prend clairement toute la place. L’opiniâtreté de Vic le fait souvent sortir de ses gonds, lui, l'inflexible mâle alpha. Forcément, les relations entre ces deux-là font des étincelles et viennent pimenter sensuellement sans mal ce livre. 

Néanmoins, parasitée par leur relation d'attraction/répulsion, l'enquête, malgré qu'elle soit le fil directeur de ce roman, passe au second plan. A l'image de Vic, on a dû mal à rentrer dedans alors que les meurtres se succèdent et qu'ils sont le fruit de rituels occultes. Mais, au fil des chapitres, Alex Ferder passe en mode thriller en resserrant l'étau autour de son personnage principal. Et à ce moment, la lecture n'en devient que plus intrigante et addictive, d'autant qu'elle nous permet d'explorer plus intimement certains de ses protagonistes. Clairement, A Double Sens est un roman d'action qui se lit vite et où les émotions se bousculent en pagaille. 

De ce premier tome, on retient la fraîcheur de certains personnages secondaires, l'impertinence de la narratrice, la causticité de certaines répliques et le sadisme de son autrice qui, après avoir réussi à nous attacher à son histoire et à ses héros, a trouvé le moyen de terminer ce premier tome sur un cliffhanger qui nous frustre un tantinet. Mais heureusement, d'autres romans suivent. 

Fantasy à la Carte

Informations

Alex Ferder
A Double Sens
Tome 1
Vic Swanson
9782378123468
428 pages
Editions Alter Real

Lien vers le site