L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

23/06/2018

Camille Leboulanger, Bertram le baladin

Bien loin d'un marketing agressif, les éditions Critic ont la réputation d'éditer des romans de qualité au style unique et à l'intrigue originale. 

Sans prétention, Bertram le baladin est un roman à côté duquel on pourrait passer. Ce qui serait un beau gâchis au vu du récit parfaitement bien exécuté et à l'intrigue efficace que nous livre sur un plateau Camille Leboulanger. 

Dans les Terres Hautes s'est perdu le savoir de la fabrication du papier et avec lui, la maîtrise de l'écriture. C'est donc à la Guilde des Musiciens à qui revient la tâche de récolter toutes les histoires afin de les retransmettre partout où ses représentants passent. Seuls gardiens du savoir, leur notoriété est légendaire et fait d'eux des hôtes de marque dans chaque cité traversée. 
C'est sur ces terres qu'évolue le célèbre baladin Bertram dont la réputation des chansons n'a d'égale que sa forte personnalité. Connu de tous, sa popularité le précède partout où il séjourne. Mais le voici tombé en fâcheuse posture, son précieux luth lui a été dérobé. Et avec ce vol, c'est sa qualité de musicien de la Guilde qui est remise en question. Car qu'est-ce qu'un barde sans instrument de musique pour accompagner son art? Amputé d'une partie de lui-même, Bertram est bien désemparé jusqu'à ce qu'il croise une esclave détenue par deux Aigles Rouges (une compagnie de mercenaires sévissant dans la région) qui affirme connaître l'identité des voleurs. En échange de sa liberté, elle lui promet de tout lui révéler. N'ayant pas vraiment d'autres choix, Bertram va tout tenter pour libérer cette mystérieuse Sans-Nom et partir sur les routes avec elle en quête de son luth disparu. 

Voici un roman qui chante à nos oreilles une douce mélodie au parfum d'aventure, de danger et d’héroïsme. 

Avec Bertram le baladin, Camille Leboulanger est l'auteur d'un récit insolite qui pique la curiosité de ses lecteurs. Et ce, dès le premier chapitre qui s'avère très accrocheur en mettant en exergue les ingrédients qu'il faut pour attiser l'intérêt.  

Pour ce livre Camille Leboulanger fait preuve d'une grande simplicité. Il n'y conte pas l'épopée de grandes batailles propice au genre, mais plutôt le destin singulier d'un ménestrel qui nous réserve bien des surprises. Finalement le point fort de ce roman réside dans son héros. Bertram est un personnage à la verve riche et au caractère fort. Par sa gouaille il en impose autant à son public qu'aux lecteurs de cette histoire. 

Dire que la fantasy de Camille Leboulanger est singulière est un euphémisme. La magie s'exerce à travers la musique qui renferme un pouvoir pour réaliser des prodiges. Vecteur de communication, vecteur de savoir, la musique est un art qui nous émerveille ici. Musicien lui-même, l'auteur a su nous enchanter au grès de la virtuosité de ses mots qu'il maîtrise autant que la musicalité des chansons écrites et chantonnées par Bertram. 

En éditant ce livre, les éditions Critic assure à ses lecteurs une agréable pause-lecture

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire