L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

26/02/2017

Katja Lasan, Les Sans-Plumes, Le Talisman de Paeyragone, tome 1

Par-delà les mers et les océans, par-delà l'espace et le temps, le Mal reviendra, plus fort, plus violent. Par une nuit étoilée, un Syam au visage sera marqué, de son courage et de sa force, il renverra le Mal dans les profondeurs glaciales. Deux êtres devront s'entraider pour faire triompher le bien et sauver l'humanité... 

C'est autour de cette prophétie que Katja Lasan a construit son récit. Un élément propre à la fantasy qui oriente déjà le lecteur sur ce qu'il va y trouver.

A des années lumières de cette prophétie et du monde duquel elle découle, Elisa Duval s'apprête à dire adieu à sa grand-mère, en phase terminale d'un cancer foudroyant. Prévenue en pleine nuit par une infirmière, la jeune femme se rue vers l'hôpital pour entendre les ultimes paroles de son aïeule. Ces dernières seront d'ailleurs troublantes, tout comme cette impression malsaine d'être suivie, observée, épiée même depuis quelques temps. En effet, c'est le moment pour Ingrid Duval de dévoiler à sa petite-fille qu'elle est la nouvelle gardienne d'un talisman qu'elle garde caché sous une latte du parquet de sa chambre. Mais elle n'a plus assez de temps devant elle pour tout lui expliquer, elle se contente donc de la presser de le récupérer afin de veiller dessus pour tenir le monde sain et sauf. Et précise qu'elle sera épaulée dans sa quête par un Syam, un être ailé. 

Face à ces révélations incongrues, Élisa la pense délirante jusqu’à ce qu'elle manque de se faire tuer par une créature monstrueuse en sortant de l'hôpital. Sauvée in extremis par un être ailé, la jeune femme est juste ébahie et a du mal à entendre les ordres de ce dernier d'aller se mettre à l’abri.

Choquée par ce qu'elle vient de vivre, elle en vient à douter de sa propre raison. Mais retrouvée par le Syam, Élisa a la confirmation qu'elle est bien la nouvelle gardienne et que non seulement elle doit récupérer le bijou mais aussi qu'elle est sommée d’accompagner l'ange jusque dans son royaume. C'est là-bas que le talisman pourra être utilisé pour vaincre les ténèbres. Car c'est le seul moyen pour sauver la terre de l'emprise de l'infâme Locle. Le Mal s'infiltre de plus en plus aussi bien dans le royaume des Syams que dans le cœur des humains. Finalement personne n'échappe à sa monstruosité abjecte.

Sans-Plumes donne la parole à deux héros au caractère fort qui envoient du lourd côté répliques et promettent d'ores-et-déjà des heures de lecture trépidantes, passées en leur compagnie. Deux personnalités si attachantes qu'on se réjouit d'avance du moment où elles vont se retrouver. 

Le Talisman de Paeyragone fait côtoyer deux mondes : celui des Syams et celui des humains. Alors que les Syams connaissent l'existence des humains, l'inverse n'est pas vrai, à l’exception des gardiens du talisman. Deux mondes pour une seule terre: Gaïa qui sature du mal qu'elle subit. Kylian et Élisa apparaissent comme ses deux émissaires chargés de remettre les choses d’aplomb et de la sauver.

Amoureuse de la nature, Katja Lasan lui rend hommage à travers son cycle en rappelant aux hommes l'importance de la préserver, de faire corps avec elle, pour finalement s'ouvrir à ce qui nous entoure et percevoir la magie que la terre recèle.

Un premier roman de fantasy bien mené avec un récit qui s'inscrit parfaitement dans la tradition du genre. Une histoire qui se laisse lire et que Fantasy à la carte recommande chaudement. 

En écrivant une conclusion qui se lit comme un nouveau chapitre, Katja Lasan s'assure que son public va poursuivre l'aventure avec le second tome. Dès lors, on sent que l'on n'est qu'au début d'une grande aventure.  


Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire