L'influence du "gaming" à la littérature

20/11/2016

Joanne K. Rowling, John Tiffany & Jack Thorne, Harry Potter et l'Enfant maudit, tome 8

Quel fan n'a jamais rêvé de connaître la vie d'adulte d'Harry Potter? J.K. Rowling avait amorcé les choses en écrivant son dernier chapitre dix-neuf ans plus tard dans lequel on découvrait un Harry adulte marié avec Ginny Weasley et père de trois enfants. Mais ces quelques lignes nous avaient clairement laissés sur notre faim. Et au plus grand désespoir des plus fervents lecteurs, l'auteure avait été intraitable en déclarant en 2007 que le septième tome serait bel et bien le dernier. Et voilà que J.K. Rowling s'associe à John Tiffany et Jack Thorne pour écrire une huitième histoire sous la forme d'une pièce de théâtre. C'est en juillet 2016 que cette pièce est jouée à Londres, et connaît dès sa première représentation un beau succès. 

Avec plus de 2,6 millions d'exemplaires vendus au Royaume-Unis et aux États-Unis, les Français, fans du plus célèbre sorcier à lunettes trépignaient d'impatience de découvrir à leur tour le texte intégral de la pièce en librairie. Comme quoi Harry Potter représente un vrai cataclysme puisque petits et grands n'ont pas hésité à se lancer dans la lecture d'un texte de théâtre. Ce qui témoigne bien de l'ampleur de l’événement.  
Comme tous ces passionnés, j'étais moi-même curieuse de découvrir cette histoire inédite même si le choix du format n'est pas ce que je préfère. Il faut bien le reconnaître une pièce de théâtre ne se lit pas comme un roman.

Néanmoins on échappe pas au phénomène Harry Potter et comme le roman m'est arrivé entre les mains il y a peu, je peux vous certifier que je n'ai pas résisté bien longtemps pour y plonger tête la première.

Harry Potter et l'Enfant maudit est une belle occasion de retrouver Harry et ses amis, de les voir grandis, devenus parents. Ils vont apprendre ce que ces responsabilités impliquent. Pas facile d'être parent à son tour, et Harry va en prendre toute la mesure avec son second fils, Albus qui est à l'honneur dans cette présente histoire. On suit ses aventures à Poudlard, les amitiés qu'il se fait. Pas évident de marcher dans les pas d'un père si légendaire. Albus va d'ailleurs en subir toutes les conséquences, plus que son frère ou sa sœur d'ailleurs. Il va en souffrir et va donc tout faire pour se démarquer à son tour comme son père avant lui. Mais alors qu'Harry a subi son destin, Albus, lui, va tenter de forger le sien. Seulement chacune de nos décisions a des répercussions et pas toujours celles que l'on escompte. 

Une pièce de théâtre qui offre l'opportunité de voir qu'en changeant un seul élément du passé, cela peut tout remettre en question, et que l'histoire aurait pu tourner tout autrement. 
Pour les plus nostalgiques, se replonger dans cette saga sera un bonheur. Le temps de quatre actes, on est à nouveau transportés par la magie potterienne. Et je dirais que le plus grand plaisir de lire ce livre est là. Finalement, l'histoire en elle-même ne nous fait pas de grandes révélations. J. K. Rowling y multiplie davantage les allers-retours dans le passé plutôt que de proposer une vraie avancée dans le présent d'Harry et des siens. 

Un texte tout de même porteur qui aborde des thématiques fortes: l'amitié, le courage, l'amour filial pour ne citer qu'elles. Entre passé et présent J.K. Rowling donne à sa saga un nouveau regard et permet à notre imaginaire de s'évader une fois de plus.

En refermant ce livre une chose demeure présent dans notre esprit, et si Voldemort n'était pas mort, que ce serait-il passé? 

Avec déjà 573 000 exemplaires vendus et l'approche des fêtes de Noël, les éditions Gallimard visent les 700 000 et il se peut qu'elles soient largement exaucées car quel triomphe en librairie puisque le livre est numéro un des ventes depuis sa sortie. C'est encore une belle consécration pour le plus grand sorcier de tous les temps et sa maman!
  
Fantasy à la carte   

2 commentaires:

  1. Ce serait bien qu'elle laisse la porte ouverte à d'autres auteurs, un peu comme l'univers étendu de Star Wars. Il y a tant de choses qu'on veut savoir sur l'univers : avant la guerre, la première guerre, l'école sous Lily et Severus, le monde des gobelins, etc.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien ce texte, surtout de le lire en pièce de théâtre, c'est tellement rare et un beau pari, je trouve :)

    RépondreSupprimer