L'influence du "gaming" à la littérature

16/10/2016

Valentin Frété, Le fils du Tonnerre, Les chroniques du Nord, tome 4

Lors du dernier Cidre & Dragon, Valentin Frété dédicaçait en avant première son quatrième tome des Chroniques du Nord et il a profité de cette occasion pour me faire la surprise de me l'offrir. Belle attention de sa part, donc je commencerai cette chronique par le remercier. 

Après la lecture du Fils du Tonnerre, la première chose à souligner, c'est déjà la qualité de cette nouvelle aventure tant par ses péripéties que par ses révélations. 

Un titre très évocateur car rappelons la prépondérance de la mythologie nordique dans ces récits, et notamment ici la pleine référence à Thor, dieu du Tonnerre. Or, justement ce "fils du Tonnerre" ne désigne-t-il pas Torfa lui-même? Cela voudrait-il dire qu'il est un Dieu lui-aussi? C'est donc dans un fourmillement de questions que je me suis plongée dans la lecture de ce nouveau roman. 

Mais avant de vous parler de cette nouvelle épopée, je tenais à vous rappeler les derniers moments vécus par Torfa à la fin du troisième tome, et particulièrement l'instant où il quitte ses amis pour comprendre seul certaines choses. Dès lors, on sent que le quatrième roman sera un tournant dans l'histoire. Valentin Frété avait bien amorcé les choses pour annoncer le cataclysme de son prochain roman. 

Torfa a donc choisi de s'éloigner de ses amis, peut-être pour les protéger du danger. En effet, si lui cherche encore sa place au péril de sa vie, ses amis, eux, ont sans doute trouvé la leur. C'est pourquoi, il préfère continuer seul car son introspection personnelle n'est pas terminée. Seulement Ard, Raylias et Gin-Vin ne sont pas du même avis et sont bien déterminés à le lui prouver. 

Dessin de Torfa de Valentin Frété
De nouveau sur les routes, les héros de notre auteur Viking continuent de vendre leur épée au plus offrant comme tous bons héros d'heroic fantasy qui se respectent. Le hasard de l'aventure les mène en plein territoire Vösterlander où les conflits sévissent entre les natifs du coin et les Nordens. Cela va sans dire que Torfa, Ard & co vont se jeter dans la mêlée sans aucune hésitation. 

Les batailles feront rages et la fureur des guerriers sera poussée à l'extrême dans ce tome. Valentin Frété nous y fera d'ailleurs vivre les temps forts d'un siège. 

Pour Torfa, ce sera également un moment de grandes révélations, ce qui va nous permettre de comprendre où il va. 

L'auteur ménage à son récit quelques passages inattendus pour conserver l'attention de ses lecteurs. A travers ses lignes, il nous rappelle que c'est lui qui tient les rênes de son histoire en nous conduisant là où l'on ne s'y attend pas. 

Même si Le Fils du Tonerre redonne la primeur à Torfa, le récit tend de plus en plus vers de la high fantasy mettant en scène une communauté de personnages œuvrant pour le Bien. En effet, l'auteur a su enrichir ses héros au fil des livres afin que chacun trouve sa place dans cette quête de liberté. 

Finalement le dernier roman de Valentin Frété est une belle parenthèse de lecture, un beau voyage en territoire nordique.


Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire