L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

17/05/2019

Manon Kolanek, Le livre d'Orgond, Les Gardiens des Mondes, tome 1, Mon Petit Editeur

Manon Kolanek est une plume de fantasy française qui écrit depuis l'enfance. Après avoir noirci des pages de poésies et de nouvelles, la voici qui se tourne vers le roman et signe un premier livre avec Le livre d'Orgond. Sollicitée par elle, il y a quelques semaines, pour lire et chroniquer ledit roman, il est grand temps que je vous en parle.

Dans Le livre d'Orgond, Manon Kolanek reprend les motifs habituels propres à la fantasy. Ainsi, elle axe son récit autour d'une quête à mener, déclenchée par une prophétie. Elle fait un usage conventionnel d'un procédé qui a fait ses preuves dans cette littérature. 

Dans le royaume D'Emrias, le jeune Théobald assiste, impuissant, à la mort de sa mère, brûlée vive sur le bûcher pour sorcellerie. Sorcière, elle ne l'était point. Mais elle était devenue un obstacle à la mégalomanie de son époux qui ne souhaite qu'une chose : étendre son royaume en nouant une nouvelle alliance. Au risque de se voir condamner à son tour, Théobald n'a pas d'autre choix que d'accepter la mission dangereuse d'aller conquérir le mystérieux royaume orgondique pour le compte de son père. Épaulé par son ami Tibert du royaume voisin de Trideus, ils seront rejoints dans leur périlleuse quête par d'autres compagnons d'infortune. Ensemble, ils devront affronter mille dangers, traverser de nombreux territoires hostiles et rencontrer des peuples pas toujours amicaux pour arriver à leurs fins. Courageux, ils le sont tous, mais survivront-ils pour autant à l'adversité ? 

Fort d'une écriture soignée, ce roman emmène avec une certaine fluidité, ses lecteurs au cœur d'une épopée de fantasy qui ravira autant un public jeune qu'adulte. 

L'autrice met la lumière sur une communauté de héros aux caractères bien trempés qui promet d'ajouter de nombreuses turbulences à une mission déjà très complexe. Manon Kolanek a pris le temps de travailler ses personnages en insistant sur leur part d'ombre afin de pimenter le récit. Ainsi, on prendra plaisir à détester certains héros au premier abord pour mieux les apprécier par la suite, ou pas. 

Pour Le livre d'Orgond, elle manifeste une belle imagination donnant corps à un univers riche, agrémenté d'une cartographie précise, comme on sait l'apprécier en fantasy

Ecrit avec l'idée en tête d'une oeuvre finale plus ambitieuse, on sent dès les premiers chapitres que ce roman ne dévoilera pas toutes les clés de ce monde onirique. L'idée étant ici de ménager le suspense d'une suite à venir. Sur le modèle d'une fantasy traditionnelle, Manon Kolanek table sur le format d'une trilogie dans laquelle elle compte bien dévoiler parcimonieusement toutes ses cartouches. 

Amateur des classiques du genre, ce récit saura sans doute vous séduire. 

Fantasy à la carte

Manon Kolanek
Le livre d'Orgond
Tome 1
Les Gardiens des Mondes
Mon Petit Éditeur

1 commentaire:

  1. Tous les codes de la Fantasy mais avec le prisme d'une auteure qui joue sur toute la palette de la sensibilité (de la pudeur à la cruauté)

    RépondreSupprimer