L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

20/05/2018

Thomas Geha, Des sorciers et des hommes

Auteur à multi-casquettes, Thomas Geha est un explorateur des littératures de l'Imaginaire. Tantôt écrivain de science-fiction teintée de post-apo avec son cycle Alone, tantôt auteur de fantasy avec son diptyque Sabre de Sang, il maîtrise à la perfection les codes des genres pour nous emmener au cœur de son imagination. 

Avec Des sorciers et des hommes, il signe un nouveau roman d'une fantasy aussi noire qu'acerbe. Vous me direz quoi de plus normal en choisissant pour héros, un duo de mercenaires sans scrupules prêt à tout pour gagner de l'argent. Mais à force de privilégier leurs intérêts personnels sans penser aux conséquences, ils pourraient bien le regretter amèrement. 

Le sorcier Pic Caram et son garde du corps Hent Guer ont monté un petit business qui, jusque-là, leur a toujours réussi. Ils vendent leurs services à qui est en mesure de les payer pour effectuer toute tâche délicate, y compris le meurtre. Par épisodes, Thomas Geha nous plonge dans l'étrange quotidien de ses anti-héros. Chaque souvenir rapporté nous permet de comprendre qui ils sont et ce qu'ils cherchent mais aussi ce qu'ils risquent. En effet, à force de jouer des tours pendables aux autres, l'addition pourrait être salée surtout si leurs victimes se retrouvaient malencontreusement à nouveau sur leur chemin.  

En écrivant une fantasy à contre pied, Thomas Geha ravit un public en recherche de nouvelles sensations. Ici les personnages mènent une vie de truands. Ils sont plus volontiers voleurs et menteurs que bienveillants et bons samaritains. En optant pour un tel credo, l'auteur pimente son récit juste ce qu'il faut pour lui donner du punch et apporter ce petit quelque-chose qui fait la différence. Cette fantasy "mercenaire" qui prend aujourd'hui de plus en plus de place sur les étals des libraires attire un public non négligeable. Les protagonistes y sont désabusés et se servent de leur noir humour comme d'une arme. C'est un plaisir renouvelé que de retrouver cette ambiance atypique qui nous fait sourire même aux plus sombres moments de l'action. 

Des sorciers et des hommes est le fruit d'une plume exaltée qui manie l'ironie avec une belle dextérité. En misant sur une intrigue aux enjeux complexes, Thomas Geha a réussi son pari d'obtenir toute l'attention de ses lecteurs. Son univers soigné, paré de notes exotiques d'Orient, nous fait traverser à dos de qerins (sortes de dromadaires à l'allure de dragons) des royaumes extraordinaires où l'opulence côtoie la pauvreté. Un tel décor permet à ce roman d'aventure d'être la hauteur de ses promesses tout en ménageant un final surprenant.  

Plus que de lire un bon roman, les éditions Critic m'ont permis par l'intermédiaire de ce partenariat, de découvrir un auteur insolite à la bibliographie attractive. 

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire