L'influence du "gaming" à la littérature

12/10/2016

Les Halliennales: une édition 2016 très "Walking Dead"

Les Halliennales sont à Hallennes-lez-Hautbourdin, ce que les Imaginales sont à Epinal, c'est à dire un beau festival qui met les littératures de l’Imaginaire à l’honneur.

Cette année, 80 auteurs ont répondu présents pour venir échanger et dédicacer leurs plus belles œuvres le temps d’un samedi du mois d'octobre. Parmi eux de nombreuses plumes bien connues du milieu comme Pierre Pevel, Estelle Faye, Fabien Clavel, Cindy Van Wilder ou Georgia Caldera pour ne citer qu’eux. Qui dit belle plume, dit file d'attente, il fallait donc s'armer de patience pour obtenir le ou les livres dédicacés et discuter tout son soûl avec ledit auteur.

Pour célébrer dignement l’événement, un concours littéraire était organisé pour la troisième année consécutive mettant en lice cinq romans: I.R.L. d'Agnes Marot, Les enfants de Peakwood de Rod Marty, Zombiguité d'Aurélie Medonça, Cité 19 de Stéphane Michaka et Le gardien de la source de Vanessa Terral. Cinq livres qui assuraient ici bien leur rôle d'ambassadeur des différentes littératures de l'Imaginaire. Et c'est le livre Les enfants de Peakwood de Rod Marty qui a remporté cette année le prix des Halliennales

Fidèle à la tradition, le festival organisait également un concours de nouvelles ouvert à trois catégories d'âges: 9/10 ans, 11/15 ans et 16 ans et plus. Et c'est Fabien Clavel, invité d'honneur qui a parrainé cet événement. Les meilleures se sont donc vues attribuées une belle distinction. 

Plus que des rencontres littéraires, les Halliennales offrent également un moment convivial autour d'échoppes artisanales éphémères où l'on pouvait trouver vêtements, fanzines, goodies, bijoux, accessoires... ect.

Pour cette édition, c'est le thème du zombie qui a été plébiscité et qui a été longuement débattu autour d'une table ronde, animée par Paul Clément en présence de Fabien Clavel, d'Aurélie Mendoça, de Denis Labbé et de Giuseppe Manunta. Une thématique, on le notera, qui est à la mode depuis quelques années aussi bien du point de vue littéraire que télévisuel.

Bien entendu pour les passionnés, le costume était de rigueur et de nombreux zombies et autres squelettes ont envahi les allées de l'espace de Pierre de Courbetin afin de se mettre en concurrence pour un incontournable concours de cosplay zombie. 

Une cinquième édition qui montre un succès crescendo avec environ 4000 visiteurs qui n'ont pas hésité à passer les portes du complexe pour se laisser ensorceler par l'imaginaire des auteurs invités.  

Fantasy à la carte 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire