L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

22/07/2018

Frédérique de Lignières, L'Alliance

Devant l'obstination de ses filles à ne lire que des romans de littérature fantasy, Frédérique de Lignières a eu l'envie d'écrire à son tour son propre livre teinté de magie et de fantastique. L'Alliance est donc le fruit de ce travail.

Découvert grâce à l'autrice elle-même qui a sollicité Fantasy à la carte pour avoir mon avis sur son roman, j'en profite donc pour tout naturellement la remercier de sa confiance. 

Ce livre est avant tout un concentré d'aventures car Frédérique de Lignières ne ménage ni ses héros ni ses lecteurs. En effet, l'action démarre dès les premières lignes. L'autrice ne s’embarrasse pas de préambule inutile et fait monter son héroïne directement au front.

Exalte est une jeune orpheline qui a grandit dans le monastère des Ouches. Sous la protection de son mentor Akkhlis, elle a appris le maniement des armes. Y menant une vie paisible, elle n'était pas préparée à sa disparition soudaine ni à ses incroyables révélations avant de mourir. C'est ainsi qu'elle se découvre être l'Envoyée, autrement dit la personne élue chargée de retrouver les sept mots de l'Alliance qui permettra de sauver le monde de la noirceur d'un sorcier maléfique. Elle n'a pas le temps de mettre en doute ce fait qu'elle est pressée de quitter les lieux pour sa propre sécurité par l'apothicaire Iris. Chemin faisant, d'autres compagnons la rejoindront dans sa quête afin que tous unissent leurs forces pour vaincre la malfaisance qui a envahit le monde. 

En mettant l'accent sur la communauté de personnages, Frédérique de Lignières démontre sa volonté de classer son roman en high fantasy. En effet, à l'image de la communauté de l'anneau, ses protagonistes décident de se joindre à la cause de l'Envoyée afin de mettre toutes les chances de leurs côtés pour triompher du mal. Bien qu'Exalte soit la clé comme le fut Frodon, elle ne peut réussir sans ses compagnons. Chacun aura donc son rôle à jouer en temps et en heure.  

L'imaginaire de l'autrice est peuplé d'elfes, de nains, de noir sorcier, de chien-dragon ou encore de cheval-fée. Elle use de créatures et d'êtres tirés du bestiaire merveilleux traditionnel qu'elle mélange à d'autres issus de son invention personnelle. L'ensemble forme un univers riche et parfois surprenant. 

Elle maîtrise ses classiques et a distillé dans son oeuvre tous les éléments attendus dans un roman de fantasy. Sans être originale, son intrigue est bien construite. L'Alliance est un récit dense qui accuse quelques longueurs parfois sans pour autant gêner la lecture. Pour un premier roman de fantasy, Frédérique de Lignières réussit à maintenir éveiller la curiosité de ses lecteurs et donne même envie de lire ses autres romans du genre à paraître prochainement. 

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire