L'influence du "gaming" à la littérature

30/04/2017

Patrick Bert, Mélodie naine en sous-sol mineur, Olgir le barde, tome 2

Après avoir déjoué les plans machiavéliques du mage Ildarium, Olgir et ses amis s'assignent pour mission de raccompagner la princesse naine Gordia à sa famille. Une nouvelle aventure qui s'annonçait pourtant comme une promenade de santé mais c'est sans compter le caractère irascible et autoritaire de la jeune princesse qui promet de faire de belles étincelles avec le chevalier Almaric. 

D'ailleurs à peine en route, le groupe rencontre un barde orque du nom de Kipu que Nicodème sauve grâce à l'un de ses sorts. Ce qui lui vaut une dette de sang de la part de ce dernier. Pour l'honorer, Kipu se joint donc à eux jusqu'au royaume des Nains. Plus tard, c'est un sage nain qui croise leur chemin et vient grossir leur rang. Voici donc l'équipe au complet prête à franchir les portes du royaume des Nains. 

Outre le fait que Gordia ait besoin en urgence d'un antidote pour combattre le poison qui court dans ses veines depuis qu'elle a été blessée par des Gobelins, le séjour chez les Nains risque de ne pas se passer aussi calmement que prévu. Déjà un petit homme a été retrouvé mort, un meurtre qui apparaît comme un avertissement. Mais de quoi ? Et adressé à qui ? Même le sage trouve la mort dans des circonstances mystérieuses et violentes. De toute évidence, quelque chose se trame sous la Montagne du Tor et les Nains sont en danger. Olgir et ses amis vont devoir agir vite pour comprendre ce qui se passe et tenter d'y remédier. 

Mélodie naine en sous-sol mineur promet une aventure sous le signe  du danger. La fine équipe devra mettre un mouchoir sur sa peur pour affronter ce qui menace les Nains. Quitte à risquer leur vie pour y réussir.  

Pour ce second volet, Patrick Bert continue sur sa lancée en nous proposant un récit épique très mouvementé. 

Cette fois on part à la rencontre des Nains, un peuple haut en couleur qui est récurrent dans les récits de fantasy. On passe du temps en leur compagnie. Ils ont des forts caractères mais n'en reste pas moins des gens chaleureux. Parfois moqueurs, ces Nains possèdent un grand cœur quand même. Patrick Bert en profite également pour explorer leur royaume caverneux. C'est une immersion totale qui nous permet de prendre la mesure de leur ingéniosité. Bien plus que des forgerons, les Nains sont également des maîtres dans la physique et la technique pour assurer leurs déplacements sous la montagne grâce à des petits wagons qui se déplacent sur des rails dans les galeries des mines. Quelques loopings et pointes de vitesse sous terre qui ne seront pas sans rappeler une course-poursuite mythique d'Indiana Jones.  

De belles références, un récit rondement mené, des personnages à fort capital sympathie, autant d’éléments qui nourrissent une fantasy qui plaira aux petits comme aux grands.

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire