L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

08/01/2017

Robin Hobb, En Quête de Vengeance, Le Fou et l'Assassin, tome 3

Après toutes ces années de séparation, Fitz ne s'attendait pas à retrouver son très cher ami Fou et encore moins dans les circonstances tragiques qui l'ont remis sur sa route. En effet, la veille de la Fête de l'Hiver, Fitz et Abeille sont de sortie en quête de cadeaux pour marquer l’événement lorsque la jeune fille se fait aborder par un mendiant aveugle. La croyant en danger, Fitz blesse gravement ce dernier avant de se rendre compte trop tard que c'est le Fou lui-même complètement métamorphosé. Traumatisé par son acte irréparable et rongé par la culpabilité, Fitz charge ses serviteurs de raccompagner Abeille à Flétrybois pendant que lui tentera le tout pour le tout pour ramener son ami à Castelcerf afin de le sauver. 

Est-ce le bonne décision ? Sur le moment il n'en voyait pas d'autre. Fiz demeure un homme d'honneur et de devoir. Et la vie de son ami est en jeu même si laisser Abeille lui fend le cœur, il se rend compte qu'à ce moment précis, il n'a pas le choix. Il a bien conscience que revenir à Castelcerf peut s'avérer dangereux, mais endosser une nouvelle identité pour espionner à nouveau pour le compte d'Umbre n'est pas pour lui déplaire, surtout que la santé du Fou semble s'améliorer sensiblement. Seulement les réjouissances n'auront qu'un temps, et FitzChevalerie Loinvoyant va vite se rappeler ce qu'est le goût du sang et de la vengeance. Il s'était un peu ramolli avec les années mais lorsque les siens courent un grave danger, son instinct d’assassin reprend le dessus.   

Avec Le Fou et l'Assassin, Robin Hobb nous fait renouer avec un cycle de fantasy extraordinaire. Pour moi les aventures de FitzChevalerie Loinvoyant, c'est goûter à nouveau à mes premiers émois avec cette magnifique littérature qu'est la fantasy. Je peux bien vous le confier, c'est grâce à la plume de cette auteure et surtout à son héros Fitz que je suis littéralement tombée sous le charme de ces récits dépaysants, de ces immenses terres vierges à conquérir et de cette magie si enivrante. 
Bien sûr Robin Hobb est une écrivaine très prolifique qui a écrit bon nombre de textes passionnants, mais elle est aussi la maman de ce héros avec un grand "H" à la destinée si incroyable. Il n'est pas parfait, bien au contraire. Il se trompe souvent. Il fait des choix auxquels on n'adhère pas. Et pourtant il est exceptionnel. On pleure pour lui, on tremble pour lui, on rit avec lui, en un mot, on l'aime. Fitz c'est le compagnon des soirées "lecture", c'est le complice des allers-retours quotidiens dans les transports, c'est l'ami des vacances sur la plage, c'est comme un membre de la famille même. Un héros qui a aujourd'hui plus de vingt ans d'existence, ce qui est assez remarquable notamment pour un personnage de fantasy. Robin Hobb l'a laissé un temps pour lui redonner vie à nouveau. Elle continue à venir nourrir son héros si atypique. Elle a encore à dire sur lui et sur l'univers qui gravite autour de lui. Ce qui, je le pense, arrange tout le monde aussi bien elle-même que les lecteurs qui lui sont attachés. 

La vérité est que Robin Hobb est une auteure incontournable de fantasy, et qu'on ne peut passer à côté des aventures de Fitz non seulement parce que c'est une oeuvre majeure pour le genre mais aussi parce qu'on en devient vite accro. 


Fantasy à la carte

1 commentaire:

  1. Je suis d'accord avec toi?J'ai terminé la prem!ère saga de treize tomes il y a quinze jours, et les personnages restent dans ma tête; et j'ai beaucoup de malà rentrer dans un nouveau livre.
    Robin Hobb écrit très bien, d'une écriture souple et fluide, très plaisante à lire. Elle sait ménager l'intérêt et le dépaysement.
    Je lui dois de nombreuses heures de lecture passionnantes.

    RépondreSupprimer