L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

20/01/2019

Megan Lindholm, Le Vol des Harpies, Ki et Vandien, éditions Mnemos

Dans les années 80, Megan Lindholm a écrit un cycle composé de quatre romans paru en France sous l'intitulé de Ki et Vandien. Elle signe ici une oeuvre importante qui s'inscrit dans un univers riche et merveilleux. L'écriture de cette saga lui a permis de perfectionner son art et a servi quelque-part de banc d'essai pour préparer le terrain à son célèbre cycle de L'Assassin Royal à venir. 

Un cycle édité avant le succès planétaire de L'Assassin Royal

En 2015, les éditions Mnemos l'ont réédite dans son intégralité au format d'un beau-livre. Reçu pour Noël il y a deux ans, j'ai décidé de m'atteler à la découverte de cette oeuvre majeure. 

Le Vol des Harpies est le premier volet de cette aventure qui nous fait découvrir ses deux héros: Ki et Vandien. Deux personnages réunis dans d'étranges circonstances. Veuve, reniée par sa famille d'adoption, Ki a repris la route pour livrer une mystérieuse marchandise. Tentant de fuir ses douloureux souvenirs et d'échapper aux conséquences de sa terrible vengeance, elle a entrepris de traverser seule un col périlleux en plein hiver. C'est là qu'elle va rencontrer Vandien qui lui aussi tentait de traverser. Ensemble, ils vont unir leurs forces pour lutter contre les éléments et les nombreux obstacles qui vont se présenter sur leur chemin. Ils ne seront pas trop de deux pour ne pas faillir. Une mission périlleuse menée au cœur de l'hiver où le danger viendra où on ne l'attend pas. 

Un premier roman court qui nous ouvre la porte sur cet étrange univers. Megan Lindholm y use de beaucoup d'allers-retours présent/passé plongeant à de nombreuses reprises son héroïne Ki dans ses souvenirs. Un procédé qui a parfois rendu ma compréhension de l'histoire difficile. Il faut bien dire que souvent perdue dans l'espace chronologique des événements, il m'est arrivé d'égarer le fil de l'histoire. Une difficulté qui a gêné ma complète immersion dans cet univers pourtant très original. L'intérêt sera ici de poursuivre la lecture avec le second volet, Les Ventchanteuses afin de voir si l'alchimie daigne prendre. 

Néanmoins ce texte présente tout de même des qualités qu'il est important de mettre en avant ici. Comme la mise en scène d'un simple duo de héros, un récit conté à la première personne, des créatures mystérieuses pour lesquelles des peuples vouent un culte, des meurtres étranges, un décor majestueux. Autant d'éléments qui appellent à poursuivre l'aventure et m'engage à réserver mon jugement pour le moment. 

Fantasy à la carte

Megan Lindholm
Le Vol des Harpies
Ki et Vandien, tome 1
Editions Mnemos


13/01/2019

John Howe, Sur les Terres de Tolkien, éditions L'Atalante

Noël 2018 aura été marqué par J.R.R. Tolkien et John Howe pour Fantasy à la carte. La réception simultanée de deux artbooks de John Howe édités respectivement en 2002 (Sur les Terres de Tolkien, L'Atalante) et en 2018 (Un Voyageur en Terre du Milieu, éditions Christian Bourgois) m'a offert une perspective d'approche différente. 

Ayant commencé par le plus récent, c'est avec un autre regard que je me suis donc plongée dans le panorama publié par L'Atalante

Promenons-nous en Terre du Milieu avec John Howe

Invité en résidence par l'Office régional culturel de Champagne-Ardennes, John Howe a pu se consacrer à la réalisation de cet ouvrage qui vient compléter l'exposition au Centre culturel canadien à Paris qui s'est déroulée du 10 décembre 2002 au 11 janvier 2003. C'est à l'occasion de la sortie du film Le Seigneur des Anneaux - Les Deux Tours de Peter Jackson que 121 illustrations de l'artiste ont été exposées. Enrichi de nombreuses peintures, croquis et illustrations, ce présent ouvrage sert donc de catalogue à cette exposition afin d'en laisser une trace. 

A travers des réalisations qui s'échelonnent entre 1985 et 2001, on mesure le long processus de création de John Howe. 

Bénéficiant de la collaboration de la romancière Stéphanie Benson, de l'acteur Christopher Lee et du journaliste-écrivain Christophe Gallaz, ce beau-livre devient un parfait témoignage des prouesses que John Howe a réalisées. Tous sont unanimes, il est un magicien qui a donné vie à un univers fictionnel incroyable. Il lui a permis de sortir de l'imagination de J.R.R. Tolkien et de prendre vie sous nos yeux ébahis. il y a une vraie authenticité dans ses illustrations. Tout ce qu'il a croqué vient faire écho avec nos propres représentations que l'on a pu se faire lors de notre lecture des œuvres de J.R.R. Tolkien. C'est le gros point fort de cet illustrateur qui n'a rien dénaturé des récits de l'auteur mais qui les a, au contraire, magnifiés. C'est comme s'il avait parcouru lui-même la Terre du Milieu pour aller à la rencontre de ses habitants comme le souligne Stéphanie Benson. Et c'est exactement la réflexion que je me suis faite lorsque j'ai exploré son travail à travers ma lecture de Méditations en Terre du Milieu édité chez Bragelonne ou lorsque j'ai travaillé sur l'article qui lui a été consacré. 
A peine les yeux posés sur ses œuvres que l'on est saisi à la gorge par l'émotion d'être de retour en Terre du Milieu. Prenons l'exemple de son tableau de la Bataille du Gouffre de Helm (1996) qui nous aspire littéralement au cœur de ce moment critique avec ces milliers d'Orcs qui assiègent la forteresse. A y regarder de plus près, on sentirait presque la fumée âcre suite aux explosions pendant que notre cœur manquerait un ou deux battements en entendant les cris sauvages de ces démoniaques assiégeants. 

Cet ouvrage est un condensé de ce qui a pu être exposé en 2002-2003. Cela nous donne un petit aperçu de l'apport de cet illustrateur quant à l'identité visuelle que les romans de J.R.R. Tolkien ont pris.

Bien que datant de seize ans, ce beau-livre demeure un objet intemporel qui continue de susciter une grande admiration chez les nombreux fans.

Fantasy à la carte 

John Howe
Sur les Terres de Tolkien
Editions L'Atalante