L'influence du "gaming" à la littérature

21/09/2016

Cidre & Dragon: un festival 100 % fantasy, 100 % Normandie!

Depuis quelques années, la Normandie se met aux couleurs de la fantasy. C’est à Merville-Franceville-Plage que se déroule le festival Cidre & Dragon. C’est une manifestation qui met à l’honneur la fantasy, la littérature et le jeu de rôle. Elle est organisée par Le Raid Tolkien, une association de passionnés de ces univers imaginaires et propose à chaque cession des animations variées.

La petite particularité de Cidre & Dragon est déjà d’être un festival scénarisé qui fait participer le public par l’intermédiaire d’un Jeu de Rôle Grandeur Nature. Mais offre également un panel varié d’activités comme un marché médiéval-fantastique sur lequel on retrouve de nombreuses échoppes de cuir, de créations de bijoux, de vêtements, d’armes… mais aussi des brasseurs de bières, d’hydromel, ou de cidre (Normandie oblige).

Le public a pu s’émerveiller devant les spectacles de rues que les participants n’ont pas manqué de dispenser. Tandis que certains ferraillaient dur le temps de duels épiques ou de joutes bruyantes. 

Plusieurs campements de reconstitution étaient dispersés dans la ville, laissant à chacun le loisir de choisir son époque de prédilection: fantasy, steampunk ou médiéval. Chacun d'entre eux proposaient des initiations pour les enfants comme du tir à l'arc, du travail de la forge, de la danse et même du combat.  

Des animations ludiques étaient aussi au programme comme la possibilité de participer à un match de Beach Trollball ou de Quidditch (pour les grands fans d’Harry Potter). Des espaces jeux de société étaient également dédiés pour accaparer petits et grands. 
Même les animaux occupaient une place de choix au sein de ce festival hors-norme avec la présence de fermes pédagogiques pour appréhender le monde animal auprès du public. Sans parler des nombreux chiens loups couchés ici ou là près des artisans. 

Plus classique un concours de costumes pour tous étaient aussi à l’honneur, et vu le nombre important de participants costumés qui rivalisaient d’audace, le choix a dû être ardu. Cette année, Le Trône de Fer de GRR Martin était mis en avant car beaucoup avaient choisi d'arborer fièrement les couleurs des familles Stark, Targaryen ou Bolton. Ainsi, Ramsay, Daenerys, Robb Stark, ou encore John Snow déambulaient dans les rues de Merravilla. Pour pousser plus loin la fan attitude, un trône de fer était même présent pour s'y faire photographier. Un Alastor Maugrey a été également aperçu parmi la foule d'elfes, de princesses, d'orques et de chevaliers. 

Quant à ceux qui désiraient se poser au calme tout en se cultivant : conférences, stages de magie ou atelier de chamanisme étaient proposés.

Cette édition 2016 a été spéciale puisque le festival a soufflé ses dix bougies d’existence. Pour l’occasion, les organisateurs avaient prévu pleins de surprises et notamment un grand concert pour mettre le feu à Merville-Franceville, devenue le temps d'un weekend Merravilla. Une grande soirée qui s’est ouverte avec le groupe Pagan Noz, poursuivi par Ouberet et conclut par le célèbre Naheulband. Que du beau monde pour danser jusqu’au bout de la nuit.

La fantasy selon Cidre & Dragon, c’est aussi faire une belle place à la littérature avec la participation de quelques figures du genre, à travers la présence d'auteurs et d'illustrateurs. Même si ce festival n'est pas en premier lieu littéraire, au vu du nombre croissant d'auteurs et d'illustrateurs présents, on peut dire qu'il s'impose peu à peu comme une référence en commençant par attirer des grands noms de la fantasy, à l'image de Nathalie Dau. 
Et c’était également l'occasion pour Fantasy à la carte de retrouver des auteurs français très prometteurs comme James Tollum et Valentin Frété et de pouvoir discuter tranquillement avec eux de littérature près de leurs stands qui arboraient d'ailleurs fièrement leur dernier roman paru. 

Contre vents et marées, le public a bravé les intempéries pour venir s'immerger dans le monde merveilleux de la fantasy au plus grand plaisir des exposants. Avec pas moins de 70 000 visiteurs sur 2 jours, il y avait moyen de se faire plaisir et d'oublier le quotidien.

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire