L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

22/10/2017

Bertrand Crapez, L'Héritier de l'Atlantide, Chroniques des prophéties oubliées, tome 2

Nominé pour le prix des Halliennales 2017, Bertrand Crapez est un auteur qui s'impose peu à peu dans la paysage littéraire fantasy

Il avait marqué les esprits avec un premier tome audacieux. Le voici qui nous embarque à nouveau dans une folle aventure. 

Ne changeons pas une équipe qui gagne. Pour son second tome, l'auteur redonne la parole à ses grands héros. Vingt ans ont passé depuis la défaite de Galaad, vingt ans de paix et de vie paisible pour le roi de Logres et les Terres de l'Ouest. Seulement comme chacun le sait, les bonnes choses ont toujours une fin. Justement une nouvelle menace se profile à l'horizon. Cette fois-ci, le danger provient d'un puissant efle de la nuit. Longtemps plongé dans un sommeil éternel, Dorne s'est réveillé et avec lui, c'est sa soif de domination qui risque de mettre le monde à feu et à sang. Marionnette du maléfique dieu nordique Loki, rien ne semble pouvoir l'arrêter. Si ce n'est notre célèbre tandem de héros. Ces deux-là s'assignent la mission de retrouver coûte que coûte cet elfe de malheur, quitte à courir après une chimère puisqu'ils ont ouïe dire que ce dernier œuvrait depuis la cité de l'Atlantide. Élucubration ou réalité, ils n'ont pas d'autres choix que de résoudre pas à pas les énigmes qu'ils trouvent sur leur chemin et à déjouer au passage les embûches qui ne manqueront pas de se présenter. 

Après un crochet par les terres du Sud où ils se frotteront aux dieux de l'Egypte antique, Kadfael, Aelyne et Dargo exploreront les terres glacées des Vikings pour débusquer le malin. 

A l'image de la quête du Graal, cette nouvelle épopée apparaît comme une promesse de mille dangers. Les révélations vont se bousculer en pagaille et elles ne seront pas toujours au goût de tous. Mais peut-on réellement échapper à son destin?

Pour L'Héritier de l'Atlantide, Bertrand Crapez revisite la mythologie nordique en intégrant par exemple dieux et déesses à son récit. Ceux-ci deviennent ainsi acteurs de son histoire. Il fait également référence à des lieux ou des héros des célèbres Eddas scandinaves. Il a bien travaillé sa copie et sa réappropriation de ces mythes est efficace.
Tantôt facétieuse, tantôt complice avec son lecteur, la plume de Bertrand Crapez est loin d'être monotone tant elle nous emporte avec facilité au cœur de l'aventure. Dès le préambule qui correspond à un résumé concis et drôle du premier tome, on retrouve avec plaisir le bagou de l'auteur. Il joue avec les mots et truffe son récit de clins d’œil à de célèbres films, livres ou encore à des répliques mémorables. L'atout numéro un de ce cycle de fantasy est la force de ses personnages. Les échanges entre Kadfael et Dargo sont juste savoureux et promettent des scènes hilarantes. Et Bertrand Crapez a donné une touche féminine à son récit en faisant une belle place à la fille de Kadfael et d'Adélice. A mi-chemin entre l'innocente Alice au pays des merveilles et la puissance fée Morgane, la jeune Aelyne a la lourde tâche de maîtriser ses grands pouvoirs. Descendante d'une puissante lignée, la chose ne sera pas aisée. Mais n'ayez crainte, la belle saura trouver sa place et tenir tête même au plus fort ego masculin. 

Une écriture soignée, de solides références, un humour débordant, voilà les points forts de cet auteur qui font qu'on en redemande bien volontiers

Fantasy à la carte

15/10/2017

Margot Aguerre, Brieg, La Dynastie du Royaume de Floss, tome 3

Pour le dernier volet de sa trilogie, Margot Aguerre fait faire à son récit un virage à 180 degrés. Elle chamboule totalement les codes qu'elle a établi dans les deux premiers tomes et crée une vraie surprise aux lecteurs.

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis la disparition de Sarina. Les cartes ont même été redistribuées. Le Royaume de Floss, l'Altarine et le Niofran n'existent plus. La magie a disparu. Même les Dieux se font discrets et ne semblent plus s'immiscer dans la vie des hommes. En fait, il n'y a plus qu'un vaste empire tenu d'une main de fer par Milthian. Survivant du terrible affrontement qui opposa les Dieux et Sarina à Veinar, Milthian alias Timoté a vu là, l'occasion pour lui de s'emparer du pouvoir. Despote, il a plongé le monde dans ses heures les plus sombres et l'a modelé à son image. les populations y sont muselées et dociles sous peine d'être assassinées. 

Pour contrer ce nouveau tyran, un groupe de résistants s'est constitué au fur et à mesure des années. Des commandos s'assignent la mission de torpiller le pouvoir de l'empereur en détruisant ses équipements afin de le fragiliser. Ils ont même réussi le tour de force d'infiltrer des espions afin de connaître ses projets machiavéliques. Seulement sans puissance magique, il leur sera difficile de vaincre cet être maléfique. Mais c'est sans compter les descendants du Royaume de Floss et du Niofran. Élevés dans le plus grand secret, eux-mêmes ignorent tout de leur héritage jusque-là. Se mêlant à la résistance, ils devront unir leur force pour mettre un terme à cette nouvelle tyrannie. Seront-ils retrouver le chemin de la magie et enterrer les anciennes animosités pour triompher?

Brieg est un vrai coup de théâtre. Le décor change du tout au tout. On est plus dans une société médiévale teintée de merveilleux. Margot Aguerre a donné une touche steampunk à son nouvel univers. Ici, les héros ne se déplacent pas à cheval mais en véline, des véhicules volants. L'humanité est sous la surveillance de drone espion et l'empereur s'est entouré de machines pour se protéger. Il s'est servi de son génie malsain pour façonner un monde futuriste sous son entière dévotion. En proposant un tel univers, l'auteure renouvelle l'intérêt de ses lecteurs. On ne s'enlise pas dans du déjà vu même si on retrouve certains protagonistes. L'ambiance y est toute autre et même si on sent la fin de l'histoire approcher à grands pas, on ignore comment le dénouement va se passer surtout avec Margot Aguerre aux commandes. Le suspense y est pleinement à son comble. 

La Dynastie du Royaume de Floss est une trilogie de fantasy bien construite. Clairement cette jeune auteure s'est nourrie des plus grands qui lui ont inspiré un cycle original et magnifiquement écrit. On prend plaisir à enchaîner ses romans. C'est une fantasy française qui se défend et mérite donc largement d'être lu par le plus grand nombre.

Fantasy à la carte

08/10/2017

Margot Aguerre, Sarina, La Dynastie du Royaume de Floss, tome 2

Après avoir vaincu Jaliorga, Kahena a rétabli la paix en Altarine et au sein du royaume de Floss. C'est dans ce climat paisible qu'évolue la nouvelle héroïne de Margot Aguerre, Sarina, la fille de Kahena et Robin. 

Sarina est une jeune adolescente sans histoires qui a toujours été surprotégée par ses parents au point de lui avoir caché une partie de son héritage magique. En effet, il faut garder à l'esprit qu'elle est issue de deux lignées et porte donc en elle le sang de son terrible grand-père. Par crainte des réactions des autres, Kahena a choisi de briguer les pouvoirs de sa fille pour cacher à tout le monde qu'elle détient le pouvoir de feu et ainsi n'effrayer personne. 

Seulement Sarina n'est plus une petite fille. Elle présente déjà les mêmes dispositions que son père, notamment en ce qui concerne les dragons. Or tout bascule le jour où elle réussit le tour de force de créer magiquement l'un de ses magnifiques êtres ailés. Robin et Kahena se sentent contraints d'inventer un mensonge pour dissimuler les capacités de leur fille. Après cela les choses vont aller de mal en pis. Le paroxysme est atteint lorsque Sarina disparaît, enlevée par des inconnus dont le but réel restera longtemps dans le flou. 

Fous de douleur, Kahena et Robin vont retourner tout le royaume pour récupérer leur fille unique. Mais bien des mois vont passer avant de retrouver sa trace. Délaissant le pouvoir au profit de recherches acharnées, certains opportunistes voient là leur chance de renverser la reine. Comme on dit le malheur des uns fait le bonheur des autres. 

Alors que les comploteurs s'agitent dans l'ombre du pouvoir, un danger bien plus grand menace le monde de Kahena. Car si sa fille a été enlevée, ce n'est pas pour rien. C'est une machination orchestrée par les cousins et la sœur de Jaliorga, les héritiers de la couronne du Niofran. Adorateurs du dieu du chaos, Veinar, ils ont le plan machiavélique de libérer ce dieu déchu afin qu'il revienne régner sur terre. Pour y parvenir ils ont besoin de la descendance de Jaliorga et espérait manipuler sans mal la jeune Sarina.

Levant le voile sur l'étendu des pouvoirs de la jeune magicienne, cette dernière va vite maîtriser sa puissance et démasquer ses ravisseurs. Alors lorsque ses parents la retrouvent enfin, elle ne faillit pas et retourne dans le camps du Bien. 

Cependant pas le temps de se réjouir à la cour car au vu des funestes projets du Niofran, une nouvelle guerre semble inévitable. Il est temps pour le royaume de Floss de rappeler les alliés de jadis et d'en trouver des nouveaux car si Veinar devait se réincarner, ce serait la fin de toute vie. 

Avec ce second volet, Margot Aguerre donne de la maturité à sa plume. Au premier tome, on avait été émerveillé de découvrir cette auteure si prometteuse, le second tome, lui, ne fait que confirmer ses qualités. 

Même si les ingrédients sont les mêmes, à savoir un méchant à combattre, la manière de mener son récit est différente et sa finalité, surprenante. Margot Aguerre a su se renouveler pour cette nouvelle histoire, ce qui n'est pas chose aisée surtout dans un genre très en vogue depuis Le Seigneur des Anneaux

Déjà elle s'attarde sur ses personnages et notamment sur son héroïne Sarina. Plus explosive que Kahena, elle manie deux magies qui font d'elle un personnage ambigu. On se demande parfois si cette princesse guerrière ne va pas tomber du côté obscur de la force. Plus les héros sont ambivalents, plus ils sont intéressants à suivre. Cela rend la lecture encore plus inattendue. 

Pour son roman, Margot Aguerre se réserve le loisir de donner une fin que certains qualifieront de frustrante, alors que d'autres, au contraire, s'en réjouiront. Une conclusion à son récit qui laisse sans voix, cela je vous le garantie.

Avec La Dynastie du Royaume de Floss, la magie prend et le destin exceptionnel de ses héros nous prend tout simplement aux tripes. 

Fantasy à la carte

01/10/2017

Quand Arras se met aux couleurs du Mois de l'Imaginaire...

On vous l'a déjà dit mais le mois d'octobre sera riche en actualités et en émotions du côté des littératures de l'Imaginaire. Les animations ne vont pas manquer de faire vibrer toute la France, et nous avec.

La ville d'Arras ne va d'ailleurs pas échapper au phénomène. Bien connu pour son magnifique festival Atrebatia, escales imaginaires, c'est un lieu rêvé pour accueillir les acteurs et les participants de l'événement. 

Contactée par les organisateurs du Mois de l'Imaginaire, La Guilde Dòl Hròkr s'est laissée sans mal convaincre  du bien fondé de leur implication. Au vu du rayonnement de leur festival, il était naturel qu'Arras s'habille, dès octobre, aux couleurs des littératures de l'Imaginaire. 

Les festivités seront lancées le 14 octobre à travers une rencontre autour de la sortie de Beren et Luthien de J.R.R. Tolkien, animée par la prestigieuse association Tolkiendil à la Grande Librairie d'Arras. En tant que fondateur de la fantasy moderne, le choix d'une telle animation est un symbole fort pour les amateurs du genre et les universitaires. Il ne nous en faut donc pas plus pour percevoir l'enjeu capital de ce nouveau rendez-vous. 

Le 27 octobre, les enfants seront à la noce avec des animations qui leur seront consacrées autour du thème de la quête de la rose immortelle. Invités à participer à une randonnée au mont Saint Eloi, ils verront leur parcours ponctué de surprises et d'énigmes à résoudre pour obtenir les précieuses pétales de roses. Le but final est de reconstituer "la belle d'Artois" (la rose du mont Saint Eloi). C'est d'ailleurs la Guilde Dòl Hròkr qui se chargera d'animer les rues sous forme de tableaux vivants. Une belle initiative qui est un beau prétexte pour lancer un concours de nouvelles autour de ce même thème de "la belle d'Artois" présidé par l'auteur Bertrand Crapez. Une belle manière d'inciter la jeune génération à lire et à écrire.

Le 28 octobre, un certain nombre d'auteurs seront invités à venir dédicacer leurs œuvres à la librairie Au pied de la lettre de 10h à 18h. En attendant la liste exhaustive, on sait déjà que Bertrand Crapez (L'Héritier du Roi Arthur), Sigrid Lucas et Hieronymus Donnovan seront de la partie. Clairement ce sera une belle occasion de retrouver ou de découvrir leur univers. Je ne peux pas parler des deux autres auteurs que je ne connais pas encore mais une chose est certaine, je ne peux que vivement vous conseiller de vous ruer sur les romans de Bertrand Crapez. Il faut dire que Fantasy à la carte s'était bien délecté à la lecture de son premier tome portant sur les légendes arthuriennes. 

Faisant écho à cette belle programmation, d'autres manifestations nordistes se joignent à l'événement pour laisser, à leur tour, leur empreinte sur ce festival d'un autre genre. Ainsi, les 21 et 22 octobre Villeneuve d'Ascq accueillera la fête de Zoé, fête de la sorcière; Aix Noulette fera de même avec sa propre fête de la sorcière le 28 octobre; et le Valjoly'maginaire se déroulera les 28 et 29 octobre à Eppe-Sauvage.

Avec un tel programme, le Nord va être une destination incontournable de ce mois d'octobre très particulier. 


Fantasy à la carte