L'influence du "gaming" à la littérature

28/02/2016

Terry Pratchett, Sourcellerie, Les Annales du Disque-Monde, tome 5

Il existe une magie bien plus puissante, plus dévastatrice que celle des mages: la sourcellerie. Ce nom vous fait sourire, vous ne devriez pas. Ne soyez pas aussi arrogants, aussi pompeux que les mages de l'université Invisible. 

En effet, l'intrusion d'un jeune garçon prénommé Thune s'affirmant doué de sourcellerie et réclamant le chapeau de l'archimage en a fait rire plus d'un. Enfin jusqu'à ce que ce petit bout de chou à l'aide de son étrange bourdon mette l'université sans dessus-dessous. 

Alors que les mages venaient de prendre la décision de donner ce chapeau, qui n'est finalement qu'un symbole, l'impensable survient. Disparu, volé... mais par qui? Mystère et boule de gomme. Sauf peut-être pour Rincevent. Oui, oui notre demi mage fait bien partie de l'aventure. Lui qui se pensait tranquille, et enfin à l'abris, il n'en est rien car comment résister à l'appel à l'aide d'une demoiselle en détresse. Enfin en détresse, c'est vite dit. C'est plutôt Rincevent qui est en détresse lorsqu'elle l’entraîne à sa suite dans une folle aventure, le chapeau sous le bras. Car notre voleuse, c'est elle, Conina la fille du célèbre Cohen le Barbare. 

Et c'est reparti pour de nouvelles péripéties, un peu trop remuantes d'ailleurs au goût de notre illustre mage. Il faut croire que l'histoire se répète pour Rincevent, il est encore contraint de sauver le Disque-Monde. 

Un tome où il va prendre conscience de ce qu'est vraiment l’héroïsme et nous donner à nous lecteurs une bonne leçon de courage et d'abnégation. Encore un roman à la mesure de Terry Pratchett, aussi fantasque que récréatif. Il ne mâche toujours pas ses mots ni ses héros, mais il y a pas à dire, on apprécie. 

Fantasy à la carte

4 commentaires:

  1. Excellent. J'adore tout Pratchett. Un des premiers celui-ci

    RépondreSupprimer
  2. En effet, je commence à peine le cycle du Disque-Monde. Petit à petit, je viendrais à bout de ce cycle passionnant.

    RépondreSupprimer