L'influence du "gaming" à la littérature

06/12/2015

Il était une fois: Once Upon a time

Le lancement de la saison 5 de Once Upon a time sur ABC aux Etats-Unis est une occasion pour Fantasy à la carte de parler de cette série dont le scénario gravite autour des contes de fées. La première chose à révéler sur cette série américaine est qu’elle a été créée par Edward Kitsis et Adam Horowitz. C’est à partir du 23 octobre 2011 qu’elle est diffusée aux Etats-Unis et du 1er décembre 2012 en France. 

Cette série de fantasy urbaine alterne deux espace-temps, le passé incarné par un moyen-âge revisité dans lequel évoluent tous les grands personnages qui ont fait le succès des contes de fées et le présent qui est fait de notre monde moderne dans lequel ces héros merveilleux sont piégés et amnésiques. L’histoire débute par le mariage de Blanche-Neige et du Prince Charmant qui est interrompu par l’arrivée inopinée de la méchante Reine. Cette dernière est bien décidée à briser ce bonheur parfait et lance une malédiction sur tous les invités. Le couple d’amoureux craint le pire surtout lorsque Blanche-Neige met au monde leur fille, Emma. La nuit de cette naissance est effroyable et marque le début de cette terrible malédiction. Juste avant que celle-ci ne s’accomplisse, Blanche-Neige et son prince envoient leur bébé dans un autre monde pour la protéger sans savoir ce qu’il adviendra vraiment d’elle. 

Parallèlement on suit une Emma Swan devenue adulte qui vit seule à Boston jusqu’au jour où son petit garçon qu’elle a abandonné à la naissance fait irruption dans sa vie avec une étrange histoire. Il commence par lui montrer un livre sur les contes de fées et lui explique que la méchante reine n’est autre que sa mère adoptive et que tous les héros des contes sont prisonniers à Storybrook sans le savoir. Ne croyant guère à ses enfantillages, Emma raccompagne tout de même son fils chez lui et décide de séjourner quelques temps dans cette étrange ville. Mais plusieurs sombres découvertes pourraient bien jeter le trouble dans son esprit. Et si Henry disait vrai…

Once upon a time est une incroyable série qui redonne vie aux plus grandes épopées magiques qui ont bercé notre enfance. C’est un cocktail de charme et de merveilleux agrémenté d’une bonne pincée de mystère. A chaque épisode, on retrouve de nouveaux personnages merveilleux et on se laisse envoûter par leurs nouvelles aventures. Edward Kitsis et Adam Horowitz ont su se réapproprier les comptines de notre enfance pour nous servir sur un plateau un scénario surprenant et original à chaque épisode.

Côté acteurs, on peut souligner la prestation exceptionnelle d’une reine mère incarnée par Lana Parilla plus démoniaque que jamais et un Robert Carlyle dans son rôle de Rumplestiltskin tellement ténébreux. En effet, dans cette production, les méchants occupent autant le devant de la scène que les gentils. Les acteurs ont bien travaillé leurs personnages et c’est un plaisir total que de les voir évoluer. Finalement, les méchants ont leurs talons d’Achille et peuvent se montrer si humains parfois. Quant aux gentils, il arrive aussi que la fin justifie les moyens et ces derniers peuvent se montrer presque aussi féroces et redoutables que les vrais méchants. Alors qui est véritablement le mal incarné dans Once Upon a time, à vous de le découvrir sur vos écrans….

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire