L'influence du "gaming" à la littérature

02/08/2015

Robin Hobb, Le Fou et l’Assassin, Le Fou et l’Assassin, tome 1

Quelle immense surprise de découvrir que Robin Hobb a décidé de faire reprendre du service à son célèbre assassin FitzChevalerie. Dix ans se sont écoulés depuis que Fitz a sorti le Fou des cachots de la femme pâle. Dix belles années pour notre héros qui a pris sa retraite en compagnie de son seul et unique amour, Molly. Malgré les années, les drames et l’éloignement, Fitz et Molly ont pu renouer et ranimer leur amour comme au premier jour. Retiré dans la demeure de son père à Flétribois, sa vie s’écoule paisiblement entouré de sa femme et de sa belle-mère, Patience. Sa fille Ortie a bien grandi et est devenue maîtresse d’Art à Castelcerf, près du roi Devoir. Quant aux enfants que Molly a eus avec Burrich, ils ont tous quitté la maison pour vivre leur propre vie. En somme, une vie bien rangée pour notre redoutable assassin. Enfin jusqu’au soir de la Fête de l’Hiver que les époux ont donné au domaine. Alors que Molly est incommodée par un malaise passager l’obligeant à se retirer tôt dans ses appartements, trois étrangers à l’allure louche se sont mêlés aux convives en se faisant passer pour des ménestrels. Malgré les tentatives de Fitz de les approcher afin d’en apprendre plus sur la raison de leur présence, il échoue. Et lorsqu’il se rend dans son bureau personnel, il découvre le sol taché de sang, sans parler des traces de lutte dans la pièce. Or, justement plus tôt dans la soirée, il avait été informé par l’un de ses serviteurs de l’arrivée d’une messagère qui patientait dans son bureau. Et voici, qu’il découvre son bureau sens dessus-dessous et nulle trace de la messagère et des faux-ménestrels. Qui sont-ils ? Que voulait-il ? Et de la part de qui venait cette messagère ? De quel message était-elle porteuse ? Tout cela risque de rester sans réponses pour Fitz d’autant qu’il est inquiet pour sa femme. Celle-ci n’est pas épargnée par les années et il la sent de plus en plus fragile après cette étrange soirée. La voici qui s’est mise en tête qu’elle est enceinte. Fitz demeure septique, d’autant que les mois passants, aucun bébé ne fait son apparition. Et pourtant deux années après cette étrange annonce, Molly accouche d’une toute petite fille, qu’elle prénomme Abeille. Fitz est autant émerveillé qu’effaré devant cette étonnante naissante. Père, il est à nouveau père, c’est à peine croyable. Tout à son bonheur, il n’en oublie pas les dangers que représente une telle situation. Déjà, l’enfant est fragile. Elle est beaucoup plus petite qu’un bébé normal. Tous pensent qu’elle ne survivra pas plus de quelques jours. Et si elle survit, elle est une Loinvoyant, elle aussi. Cette apparenté la met en danger au même titre que Fitz l’a été dans ses premières années. Or, Fitz refuse que sa fille devienne une cible. Il se fait donc la promesse de toujours protéger son enfant et de la préserver des souffrances que lui-même a connues. Mais une telle naissance ne va pas se passer sans remous. Et il sait que très bientôt, il devra en répondre à certains. De nouveaux dangers se bousculent à la porte de notre assassin retraité qui pourrait bien reprendre les armes…

Après des années d’absence, voilà que Robin Hobb nous propose une nouvelle aventure pour FitzChevalerie Loinvoyant. Une intrigue qui démarre doucement nous laissant apprécier ces retrouvailles avec notre héros. Il est intéressant de voir quelle tournure a pris sa vie, de voir qu’il avait enfin trouvé la paix et qu’un certain bonheur lui était accordé. Et puis, c’est l’introduction de nouvelles menaces qui viennent bousculer sa vie. Comment va-t-il réagir ? Comment l’histoire va-t-elle évoluer puisqu’elle se termine sur un drame inéluctable et déchirant ? Robin Hobb nous prouve encore une fois combien sa plume peut être habile pour nous rendre accroc. 

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire