L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

24/06/2015

Nalini Singh

Cette romancière néo-zélandaise est née en 1977 dans les îles Fidji. Elle est principalement connue pour ses romans de fantasy pour lesquels elle a souvent été nommée sur la liste des best-sellers du New York Times. Elle a occupé différents postes avant de se consacrer pleinement à l’écriture. Ainsi, elle a été avocate, bibliothécaire, professeur d’anglais et elle a même travaillé dans une banque. En plus de ses deux grandes sagas de fantasy urbaine, Nalini Singh est l’auteure de plusieurs romans sentimentaux traduits et publiés en France aux éditions Harlequin. Ses œuvres majeures sont la série Psi-changeling éditée chez Milady et Chasseuse de vampires chez J’ai Lu.

psi changeling 1
Dans la première, il est question d’un monde où tout désir, sentiment, émotion sont bannis dans lequel évoluent humains, Psis et changelings. Lucas Hunter, métamorphe de nature, veut savoir qui a assassiné sa compagne de meute et pour cela il est prêt à tout, y compris se rapprocher d’une Psi. Et c’est Sascha Duncan qui va l’y aider. Une Psi d’apparence froide mais qui cache bien des secrets et qui, il faut bien le dire, ne laisse pas le séduisant métamorphe indifférent. Aujourd’hui, dix tomes ont été traduits et publiés et tous baignent le lecteur dans le même univers paranormal.

Quant à la deuxième série, Chasseuse de vampires, les anges et les vampires y sont à l’honneur. Ici, le monde est gouverné par les archanges qui règnent en maîtres puissants. C’est l’histoire d’Elena Deveraux, chasseuse-née de profession. Sa fonction est de traquer grâce à son don inné tous les vampires déserteurs et de les ramener à leurs maîtres, les anges. Tout commence lorsque la jeune chasseuse est mandaté par l’archange de New York lui-même pour une mission un peu particulière : Uram, un archange déchu et renégat. En effet, en devenant vampire à son tour, en goûtant le sang, Uram est devenu incontrôlable et dangereux pour l’univers. Ainsi commence pour Elena la chasse la plus risquée de sa vie où elle devra garder un moral d’acier et la tête froide. Actuellement six tomes ont été publiés en France.
le sang des anges1
Nalini Singh inscrit son histoire dans un univers de fantasy urbaine où les vampires partagent le devant de la scène avec les anges et les archanges. Dès le commencement du cycle, on sait qu’Elena est humaine mais est née avec un don. C’est en quelque sorte un pouvoir magique qui fait d’elle un être à part. De plus, elle exerce un métier peu commun la rendant ainsi singulière. Ce qui donne tout de suite le ton du texte au lecteur. Clairement, il s’agit ici d’un monde contemporain où le paranormal s’épanouit largement. Surtout que l’entourage de la jeune femme est tout à fait atypique. Par l’intermédiaire de son métier, Elena fréquente les vampires, au moins ceux qui sont sortis du rang, ceux qui ne respectent pas le contrat établi entre eux et les anges. Mais elle côtoie aussi ces derniers et même les archanges. Fait rare ! Elena a été recrutée par l’un d’eux, le puissant et ténébreux Raphael, archange de New-York. En fait, elle est une héroïne hors norme qui va subir des transformations au fur et à mesure de l’aventure. Elle, qui par le drame ignoble qu’elle a subi alors qu’elle n’était qu’une petite fille, apparaît d’emblée comme un personnage principal inattendu. En effet, attiré par son don, un vampire assoiffé de sang a tué sous ses yeux ses deux sœurs aînées, et a provoqué le suicide de sa mère qui n’a pas supporté de ne pouvoir sauver deux de ses filles. Une telle tragédie ne pouvait laisser qu’une petite fille perturbée, et non une femme capable de surmonter ses peurs et d’empêcher qu’un tel crime se reproduise. Qui pourrait penser qu’une humaine au passé si lourd soit si forte, qu’elle soit susceptible de braver de nombreux dangers pour sauver toutes les races, qu’elles soient humaines ou angéliques d'ailleurs. Courageuse, Elena n’hésite pas à tenir tête au plus dangereux des êtres divins, ce qui n’est pas sans donner du piment à ce cycle. Flirtant avec la mort, cette intrépide chasseuse nous entraîne à un rythme endiablé dans ses aventures.
le souffle de l'archange2la compagne de l'archange3la lame de l'archange4la tempête de l'archange5
la légion de l'archange6
Les vampires, créatures emblématiques de la fantasy urbaine, sont très présents dans le cycle de Nalini Singh. Mais celle-ci donne aux siens des particularités plutôt étonnantes. Déjà, on l’aura compris, ici le vampire est un humain qui au moment de mourir signe un contrat avec les anges pour devenir immortel. La peur les motive sans doute, peur de mourir, peur de pourrir. Il est vrai que théoriquement, ils sont immortels, donc ils ne peuvent plus expirer. Enfin, il y a toujours un moyen de les tuer et les anges peuvent s’y résoudre. Leurs premières années d’existence, ils dégagent une odeur assez nauséabonde qui permet aux chasseurs-nés de les retrouver et de les ramener à leur seigneur divin grâce à un collier les rendant inoffensifs. Quant aux vampires les plus âgés, ils ont chacun une signature olfactive qui leur est propre et qui permet à ceux capables de les sentir de les identifier. Mais eux dégagent des senteurs plutôt agréables, capiteuses et donc très attirantes car les plus vieux sont aussi passés maîtres dans l’art de séduire et de rendre l’humain accroc. De plus, ils possèdent toujours une force exceptionnelle faisant d’eux des tueurs nés. Néanmoins, ils demeurent les serviteurs des êtres angéliques qui les dominent. Le plus bel exemple ici de vampire fascinant est sans doute Dmitri, le chef de la sécurité de Raphael et l’une des sept créatures surnaturelles qui protègent l’archange.
raphael
L’originalité de ce cycle réside dans le choix de donner la primeur aux anges. Il ne s’agit pas ici de représentants ou de messagers de Dieu. Ils ne sont pas là pour appliquer la volonté divine. Ce sont plutôt de puissants êtres indépendants qui dominent le monde des humains. Leur existence est connue de tous. Mais peu d’hommes les fréquentent. A l’image de leurs créatures vampiriques, ils sont d’une beauté à couper le souffle mais une beauté ténébreuse car ils sont une véritable concentration de pouvoirs. Ils sont bien entendu immortels et évoluent continuellement. Plus ils sont vieux, plus ils sont puissants et donc plus ils sont dangereux. Alors lorsque les archanges se mettent à s’affronter entre eux, c’est un vrai choc des titans. Ils sont au nombre de dix et se partagent le monde en territoire. Chaque archange possède sa cour et ses serviteurs vampiriques. Avec chacun d’entre eux, toute occasion est une démonstration de pouvoir. Ils cherchent presque tous à assurer leur hégémonie sur les autres. C’est en cela qu’ils sont dangereux pour les humains qui n’ont finalement que peu d’intérêt à leurs yeux. D’où l’importance du personnage d’Elena. Elle est l’humaine au don inné qui constitue en quelque sorte la clé pour maintenir l’humanité saine et sauve contre la terrible menace que représentent ces créatures légendaires.
elena deveraux4
La traditionnelle lutte manichéenne transparaît dans cette saga de fantasy. Elle se manifeste à travers la présence de deux camps. Celui du Bien dont Elena est la principale représentante et celui du Mal occupé tout à tour par des vampires, des anges, voire des archanges renégats tellement assoiffés de sang ou de pouvoir qu’ils en perdent de vue la limite entre le Bien et le Mal. Chaque volume est une nouvelle quête à mener pour notre jeune chasseuse dont le but est de mettre les méchants hors d’état de nuire et d’épargner des vies quelles qu’elles soient.
elena & raphael
Grande voyageuse, Nalini Singh a parcouru la planète d’une extrémité à l’autre. Une riche expérience qui influence quelque peu son écriture puisqu’à l’instar de notre écrivaine, Elena s’envole bien souvent d’un pays à l’autre avec son archange. Mais même si elle aime les voyages, c’est celui de « l’esprit qui la fascine le plus », et ce n’est pas ces lecteurs qui la contrediront sur ce point. Il est vrai que Chasseuse de vampires apporte un véritable souffle de fraîcheur à une fantasy urbaine déjà bien prisée par les écrivains du genre. En cassant l’image traditionnelle du suceur de sang véhiculée par la littérature, Nalini Singh innove littéralement. Elle dresse un tout autre portrait du vampire, créature esclave d’un être supérieur : l’ange. Ici, ce qui est mis en avant, ce sont les anges et les archanges, et le vampire n’est finalement qu’un subordonné. On pourrait presque s’attendre à ce que le vampire caractérise l’enfer, tandis que l’ange, lui, représente le paradis. En d’autres termes, l’un est le Bien et l’autre le Mal. Mais avec cette auteure, les choses ne sont pas si simples. En mêlant amour et frisson, aventure et danger, elle sait tenir son lecteur en haleine et suscite une soif de lire, à l’exemple de ses vampires qui ne sont jamais assez rassasiés. Commencer la lecture de cette saga, c’est succomber peu à peu au plaisir d’une douce addiction !

Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire