L'influence du "gaming" à la littérature

accueil2

accueil2

13/06/2015

Cécile Guillot, La Voie de la Sorcière, Fille d’Hécate, tome 1

Maëlys est étudiante en psychologie à l’université d’Aix en Provence. Une vie bien banale, vous me direz et bien n’en soyez pas si sûr. Studieuse et sérieuse, sa vie se partage entre sa dernière année de Fac, son stage en unité psychiatrique et la rédaction de son mémoire.

Mais le jour où par étourderie, elle percute le beau et non moins mystérieux Alexandre, sa vie va s’en trouver changé. Confuse, et pour se faire pardonner sa maladresse, elle accepte de collaborer à une expérience scientifique que mène le jeune homme. Et comment résister à un si charmant garçon, à ce regard si envoûtant. Ni une ni deux, elle le suit et se retrouve à participer à une expérience en parapsychologie, et plus précisément à une expérimentation de télépathie. Contre toute attente, elle y excelle et perçoit des choses incroyables. Comment est-ce possible ? Quels sont ces dons qu’elle se découvre ? Et qu’est-ce que cela cache ? Qui est-elle vraiment ? Pas une simple étudiante. Sans doute pas. Alors quoi ? Une sorcière ? Maëlys ne peut y croire. Ça n’existe pas, la magie, les sorcières, la Wicca… On n’est pas dans un Harry Potter, quand même !


Pourtant en creusant la question, elle ne peut pas nier qu’elle a un certain don pour l’empathie, pour sentir des choses que les autres ressentent. Un don qui l’a d’ailleurs conduite à s’orienter vers des études de psychologie, afin d’aider autrui. Comprendre et soulager la douleur.

De fil en aiguille, ou plutôt de rencontres en rencontres, Maëlys prend conscience que la magie l’entoure, qu’elle existe belle et bien. Elle se manifeste dans la nature, au quotidien pour qui sait regarder. D’ailleurs, elle-même y est très réceptive grâce à son don. Un don qui pourrait bien la mettre en danger maintenant qu’il est révélé.

Cécile Guillot nous entraîne dans une chasse aux sorcières contemporaine. En effet, de tout temps les femmes dites sorcières car elles disposaient de pouvoirs magiques ont été traquées, humiliées, assassinées. Et comme ses sœurs de pouvoir, Maëlys pourrait bien en faire les frais.

La Voie de la Sorcière offre un univers de fantasy urbaine où les humains côtoient magie et être magiques sans le savoir et pour lesquels cette magie relève surtout du folklore populaire. C’est l’occasion d’évoquer le destin d’une jeune fille peu ordinaire, qui doit mener une quête sur ses origines. Car il n’y a que comme ça, qu’elle comprendra quelle femme, ou plutôt quelle sorcière elle est ? On se laisse facilement prendre au jeu par ce premier tome qui finalement s’avère presque trop court et nous laisse sur notre faim. Alors attention à ne pas vous laisser ensorceler par les sortilèges de cette apprentie magicienne des temps modernes…


Fantasy à la carte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire